Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Cicadelle de la flavescence dorée
Les « bios » plaident pour une diminution du nombre de traitements

Les « bios » ont démontré que trois traitements insecticides étaient suffisants pour lutter contre la cicadelle de la flavescence dorée.


« Au-delà de trois traitements à base de roténone, tout traitement en sus n´apporte aucune efficacité supplémentaire », indique Eric Maille, technicien au Civam bio 33. « Nous continuons de mener des essais afin de confirmer à nouveau les résultats obtenus avec seulement trois traitements et de rassembler tous les éléments techniques afin de convaincre la Commission départementale de lutte contre la flavescence dorée de réduire le nombre de traitements obligatoires. » Une décision qui, tout en apportant le niveau de sécurité requis contre la flavescence dorée, et qui au passage soulagerait le porte-monnaie du viticulteur, permettrait également d´épargner les populations d´auxiliaires tels les typhlodromes.
Une étude menée par le Civam bio 33 et l´Inra de Bordeaux dans l´entre-deux mers a en effet montré que l´application de deux traitements à base de roténone permettait d´avoir un niveau de toxicité tolérable (maintien d´un niveau de population suffisant) sur les populations de typhlodromes pyri, assurant un équilibre biologique sans développement des acariens ravageurs. De plus, l´effet non-intentionnel observé, moyennement toxique, est limité dans le temps, compte tenu, sans doute de la biodégradation rapide de la matière active. « Mais l´étude n´a porté que sur deux applications au lieu des cinq réglementaires (hors zone de lutte obligatoire, dans l´objectif de se rapprocher des pratiques « conventionnelles »). Quel sera l´impact à terme de ses applications répétées ? Sans en avoir aujourd´hui la certitude, on peut toutefois supposer que cet effet cumulatif sera néfaste », estime Eric Maille.
Avec trois traitements à base de roténone, la protection contre la cicadelle est assurée et la faune auxilliaire protégée, assure le Civam bio 33. ©D. R.

En attendant le pyrèthre, la roténone est la seule molécule homologuée en bio
A l´heure actuelle, la roténone est la seule molécule homologuée (deux produits commerciaux : Roténobiol & Agri 2002) en viticulture biologique pour lutter contre la cicadelle de la flavescence dorée, dans le cadre de la lutte obligatoire. Plusieurs dossiers d´homologation de produits insecticides à base de pyrèthre sont en cours d´examen mais ne devraient pas être adoptés avant 2006. Les vignerons « bios » attendent avec impatience l´arrivée de cette molécule sachant que des essais menés par l´Itab (Institut technique de l´agriculture biologique) dans les différents vignobles français ont confirmé la meilleure efficacité du pyrèthre par rapport à la roténone. Mais compte tenu de cette efficacité supérieure, les « bios » plaident, encore une fois, pour une réduction du nombre de traitements qui pourrait être compensée par un meilleur positionnement des produits à base de pyrèthres à certains stades du développement de l´insecte.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
De l’expérimental à la cuvée sur-mesure
En Champagne, Julien Launois a commencé par tester l’impact des différentes chauffes d’un fût sur ses vins. Puis, celui de la…
Avec sa benne et son blocage de différentiel, le Jobber EV5 peut répondre aux attentes de certains viticulteurs. © Deltamics
Le courant passe pour les quads et les SSV
L’offre en quad et SSV électriques est encore très restreinte. Mais de nouveaux modèles, plus adaptés à la viticulture, sont…
Thomas Gomes (à droite) et Guillaume Clemenceau ont commencé par travailler la syrah sur une parcelle de Maury, avant de décider de planter ce cépage sur leurs domaines respectifs situés dans le vignoble de Bordeaux. © J. Gravé
La syrah fait de nouveaux adeptes dans les vignes
Avec le réchauffement climatique, de plus en plus de vignerons cherchent des solutions dans l’encépagement. Expérimenter la syrah…
Vignette
« Nous avons monté un Speedway sans hydraulique »
Vignerons dans le Vendômois, Florent et Charles Jumert travaillent le sol sous le rang avec un intercep Belhomme, sur lequel ils…
L’électricité, moteur de la traction
La traction est certainement la fonction la plus difficile à électriser sur une exploitation, tant elle peut être exigeante en…
La cave de Saint-Pourçain lance la 33e édition de sa cuvée La Ficelle
Malgré des volumes en forte baisse pour cause de sécheresse, la cave de Saint-Pourçain a choisi de préserver les volumes de sa…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole