Aller au contenu principal

variété étrangère
Le moschofilero, un cépage grec intéressant en blanc comme en rosé

Le cépage grec moschofilero donne des vins clairs avec un bon équilibre alcool/acide. Il est notamment intéressant pour l’élaboration des rosés.

Les feuilles adultes du cépage grec moschofilero ont une couleur vert franc.
Les feuilles adultes du cépage grec moschofilero ont une couleur vert franc.
© Pl@ntgrape
 

ORIGINE ET ADAPTATION LOCALE

Un cépage rustique tolérant à la sécheresse

Le moschofilero est un cépage rosé cultivé en Grèce, notamment dans la région du Péloponnèse. Il est quasiment inconnu en France mais est toutefois inscrit au Catalogue officiel des variétés de vigne de raisins de cuve sur la liste A.

Il possède une bonne tolérance à la sécheresse, un critère qui a conduit les côtes-de-provence à l’intégrer en décembre 2021 dans le cahier des charges de l’appellation en tant que variété à fin d’adaptation. « Les premières plantations sont prévues en 2023 », observe Mélanie Armario, technicienne viticole au syndicat des vins des côtes-de-provence.

C’est un cépage peu sensible à l’oïdium, légèrement au mildiou et au botrytis. Laurent Audeguin, de l’IFV, qui a participé aux prospections il y a plus de quinze ans dans le Péloponnèse, apprécie « son côté rustique, avec des souches qui vieillissent bien, sans manifester beaucoup de maladies du bois ». Il faut toutefois noter sa sensibilité à la cicadelle des grillures.

PHÉNOLOGIE ET CARACTÉRISTIQUES AGRONOMIQUES

Un cépage productif à maturité tardive

 

 
Le moschofilero présente des grappes avec des baies de couleur rose.
Le moschofilero présente des grappes avec des baies de couleur rose. © Pl@ntgrape
Le débourrement du moschofilero est précoce (un jour avant le chasselas) mais sa maturité est tardive (fin septembre à mi-octobre). C’est un cépage très vigoureux et productif avec un port érigé. Il doit être conduit en taille courte pour maîtriser les rendements. L’écimage est à faire le plus tard possible dans la saison, afin de ne pas avoir de trop gros grappillons. Le moschofilero affectionne tout particulièrement les terres d’altitude profondes et fertiles, même gardant une légère humidité.

 

Les grappes sont moyennes à grosses, plus ou moins compactes, et les baies moyennes de grosseur irrégulière. Ces dernières ont une peau de couleur rose grisâtre à rose foncé, voire rougeâtre avec quelquefois des reflets violacés. « Une couleur de pellicule qui n’empêche pas l’élaboration de vins blancs secs », souligne Laurent Audeguin.

POTENTIALITÉS ŒNOLOGIQUES

Des vins aromatiques avec un bon équilibre alcool/acide

Pour Nathalie Pouzalgues, du Centre du rosé, où le moschofilero a été expérimenté, « c’est un cépage intéressant sur le plan œnologique car il peut être vinifié en blanc ou en rosé. Il offre notamment en rosé, en raison de ses baies de couleur rose, des vins très clairs qui ont attiré l’attention des vignerons provençaux. Il présente par ailleurs un bon équilibre alcool/acide pour l’élaboration du rosé avec dans nos expérimentations, sur une vigne encore jeune, une bonne richesse en acidité, en particulier en acide malique ». Le moschofilero est un cépage très aromatique avec des notes florales (fleurs blanches, pétales de rose, violette…) qui peuvent compléter le bouquet de cépages plus fruités comme le grenache, la syrah ou le cinsault. Le jury expert du Centre du rosé précise qu’il possède des notes de rose et de citron, qui évoquent une tendance de ce cépage à révéler des arômes muscatés discrets.

carte d’identité

Origine Grèce (Péloponnèse)

Couleur blanc

Surface cultivée en France moins de 5 hectares

Quelques plantations ont été tentées aux États-Unis

Le seul clone agréé du moschofilero en France porte le numéro 1253

En Grèce, le moschofilero (en assemblage) permet de produire aussi bien des vins blancs secs que des vins effervescents

Les plus lus

Le Biogel d’AquaGreen Protect est pulvérisé sur la vigne sous forme de mousse. En séchant, cette dernière protégerait la vigne du gel.
Lutte contre le gel de la vigne : deux nouveaux produits un peu givrés

Deux firmes viennent de lancer des produits visant à lutter contre le gel de la vigne via la création d’une gangue protectrice…

Le poudrage est souvent réservé à la période sensible.
Soufre poudre ou mouillable : les critères de choix en vigne
Bien que le soufre mouillable ait de nombreux avantages en termes d’emploi, la forme en poudre n’est pas à négliger. Elle permet…
Certains constructeurs combinent une tondeuse à une rogneuse.
Les rogneuses traînées, synonymes de productivité

Les rogneuses traînées sont des machines offrant de bons débits de chantier, adaptées à des surfaces minimales de 30 à 40…

Fabien Marie, viticulteur en Charente-Maritime : « La rogneuse traînée est incomparable en termes de maniabilité dans les tournières. »
« Je gagne en débit de chantier avec ma rogneuse traînée »

Viticulteurs et entrepreneurs en Charente-Maritime, Laurent et Fabien Marie sont équipés de deux rogneuses traînées. Un…

René Becker, consultant et formateur indépendant, spécialiste de la biodynamie.
« En 100 ans, la viticulture en biodynamie n’a jamais été aussi actuelle »

René Becker, consultant et formateur en biodynamie, dresse un bilan et des perspectives pour la biodynamie à l’occasion du…

Le biochar épandu au pied des vignes permet d'améliorer la rétention en eau, selon des observations récentes.
Quels produits utiliser contre la sécheresse en viticulture ?

Qu’ils agissent sur la plante pour les biostimulants, ou sur le sol pour les biochars, il existe des leviers pour aider la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole