Aller au contenu principal

Le film plastique alimentaire élimine les goûts de bouchons dans les vins

Des chercheurs de l’Institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV) ont publié les résultats d’une étude qui démontre que le film plastique alimentaire absorbe les composés responsables des goûts de bouchons, sans dénaturer le vin.

L’astuce était déjà connue de certains amateurs de vin, mais elle n’avait jamais fait l’objet d’une étude scientifique. C’est désormais chose faite. Les chercheurs de l’ISVV viennent de démontrer que faire tremper du film plastique alimentaire dans le vin élimine les haloanisoles, responsables des goûts de bouchon. « Initialement on cherchait à trouver l’origine de ces déviations, et à vérifier l’hypothèse selon laquelle les barriques pouvaient être impliquées, et pas seulement les bouchons. C’est ce qui nous a conduit en 2016 à mener des essais », commente Kleopatra Chira, directrice scientifique du groupe Oak Nation à l’ISVV.

Des baisses des teneurs en TCA jusqu’à - 82 % en 48 heures de contact

Les chercheurs ont réalisé leurs essais sur un vin rouge composé de 30 % de merlot et 70 % de cabernet sauvignon du millésime 2013, contaminé par des molécules de la famille des haloanisoles à la suite d’un élevage de deux ans en barrique. Du film plastique de formulation brevetée à la dose de 20 m2/hL a été mis au contact du vin pendant 48 heures. Au bout de 8 heures d’immersion, dans deux des trois barriques étudiées, des baisses respectivement de 47 % et 57 % des teneurs en TCA (trichloroanisole) ont été observées. « L’efficacité du traitement est d’autant plus remarquable que les temps de contact vin-film augmentent », observent les chercheurs. En effet, au bout de 48 heures, ces baisses étaient respectivement de 74 % et 82 %. Dans la troisième barrique, nettement moins contaminée aux TCA, les teneurs sont passées sous le seuil de détection en 48 heures « Les haloanisoles PCA (pentachloroanisole) et TBA (2,4,6-tribromoanisole) n’ont pas été détectées dans les vins analysés. En revanche, tous présentaient des traces de TeCA (2,3,4,6-tetrachloroanisole), éliminées lors des premières 8 heures de traitement », commentent les chercheurs.

Pas d’effet notable sur les paramètres œnologiques classiques

Les chercheurs n’ont par ailleurs pas constaté d’effet significatif sur les paramètres œnologiques classiques : pH, densité, alcool, acidité totale et volatile, rapport glucose/fructose, teneurs en acides malique, lactique et tartrique. Seule une augmentation légère des teneurs en anthocyanes a été détectée, sans toutefois que les scientifiques puissent l’expliquer. « La forte réactivité des anthocyanes avec les tanins fait que normalement, si ça bouge sur les anthocyanes, ça bouge aussi sur les tanins. Or ce n’était ici pas le cas », explique Kleopatra Chira. Le fait que les chercheurs ne connaissent pas la composition exacte du film, qui n’est donc pas tout à fait le même que celui que l’on trouve en supermarché, est un problème pour expliquer ce phénomène. Certifié alimentaire, le film breveté garantit toutefois l’absence de relargage de molécules du film vers le vin.

Des vins jugés plus fruités malgré l’absorption d’esters éthyliques

Du côté de l’absorption de composés aromatiques, les chercheurs dressent un double constat. « Le film plastique ne semble pas avoir d’effet sur les arômes boisés », commentent-ils. En revanche, le film absorbe certains esters éthyliques, impliqués dans les arômes fruités. Toutefois, les dégustateurs ont eu tendance à juger les vins traités plus fruités et plus boisés. « Les goûts de bouchons agissent clairement comme un puissant agent de masquage », affirment les chercheurs. Si la technique est donc efficace, elle n’est toutefois pas autorisée dans le codex œnologique. Difficile donc de pouvoir s’en servir à grande échelle. Mais si vous êtes un jour confronté à un vin contaminé, plutôt que de le jeter, vous pouvez tout à fait y laisser tremper un peu de film alimentaire. « À titre personnel j’ai vérifié, et ça marche », conclut Kleopatra Chira.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Salons de matériel viticole 2022 : les 7 innovations les plus marquantes
Sival, Agrovina, Viti-Vini, Sima, Vinitech… Nous avons couvert de nombreux salons viticoles durant l’année 2022, et y avons…
Bahco, Arvipo et Mage proposent des sécateurs électriques avec une batterie intégrée dans le manche.
Sécateurs électriques viticoles : le sans-fil se taille une place dans les vignes
Le Vitilab a testé pour nous trois sécateurs électriques sans fil du marché. Ces outils ont tous donné satisfaction mais visent…
Les 10 nouveautés équipements viticoles qu'il fallait découvrir au Sival 2023
Le Sival 2023 réserve son lot de nouveautés. Petite sélection concernant le monde viticole.  
Selon les données de l'Axema, Fendt a immatriculé le plus grand nombre de tracteurs spécialisés en 2022, rétrogradant New Holland à la seconde place. Kubota reprend sa place de troisième à Same.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2022 - Fendt retrouve la première place
Les statistiques officielles relatives aux immatriculations de tracteurs en 2022 viennent d’être publiées par l’Axema, l’union…
Romain Henrion, consultant viticole, apprécie le rapport qualité/prix des sécateurs sans fil.
Les sécateurs électriques sans fil se déploient dans les vignes
Les premiers sécateurs sans fil commencent à se faire une place dans les vignes. Leurs utilisateurs plébiscitent le très bon…
La taille de la vigne se réalise à l’aide d’un sécateur.
Comment tailler la vigne ? Huit choses à savoir
Pour un bon rendement et une bonne qualité des grappes, il est indispensable de bien tailler sa vigne et à la bonne période.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole