Aller au contenu principal

Coronavirus
[Les éleveurs ovins face au Covid-19 – 6] Succès de la vente à la ferme

Face aux mesures de confinement pour tenter d'endiguer l'épidémie de coronavirus, les filières agricoles tentent de s'organiser. La filière ovine ne fait pas exception à la règle et nous avons donné la parole aux éleveurs qui font part de leur quotidien dans cette situation exceptionnelle. Témoignage d'une éleveuse de brebis allaitantes en Indre-et-Loire.

ODILE CANON : "Nous arrivons à combiner vie de famille et élevage, les enfants nous aident à la surveillance pendant les mises-bas et travaillent avec nous l'été. Et nous arrivons à partir en vacances et à nous déconnectés vraiment de la ferme." © B. Morel
Odile Canon, éleveuse de 550 brebis allaitantes en Indre-et-Loire
© B. Morel

« Après beaucoup de stress, Pâques s’est mieux passé que ce que nous envisagions dans les semaines qui l’ont précédé. En effet, nous vendons une partie de notre production dans un magasin de producteurs à Tours et dans les premiers temps du confinement le chiffre d’affaires global de celui-ci a grimpé en flèche… Dommage pour nous, seul l’agneau ne s’est pas bien vendu. Pour compenser cette perte de vente, j’ai tout d’abord mis à la reproduction une bonne vingtaine de femelles qui auraient pu être vendues à la coopérative si les prix avaient été bons.

Beaucoup de succès pour la vente à la ferme

D’autre part, j’ai mis en place deux ventes à la ferme. J’ai fait de la pub en amont et les clients ont passé commande par mail. Les ventes se sont déroulées sur deux week-ends, du vendredi au samedi et nous avons mis en place des mesures pour respecter les gestes barrières. Par exemple, nous avons installé une table pour respecter la distanciation sociale entre les clients et nous. Nous avons aussi mis du gel hydroalcoolique à disposition et j’ai un terminal bancaire ce qui évite la manipulation d’argent. En tout cas, la vente directe a eu beaucoup de succès, j’ai même dû faire une liste d’attente ! Et pour les clients qui n’ont pas pu se déplacer, nous avons fait deux tournées de livraison. Tout cela m’a permis de ne mettre que 35 agneaux contre 55 habituellement à la vente au magasin de producteurs pour la période de Pâques. Même si au final, je pense que nous aurions pu tout vendre…

Difficile de travailler et d'aider les enfants pour leurs cours

Avec le confinement, nous expérimentons aussi la présence en continu de nos cinq enfants à la maison. Pour ceux qui sont en études supérieures et au lycée, cela n’a pas posé de problème particulier car ils se gèrent. Mais le petit dernier qui est au collège a beaucoup plus de mal à suivre les cours et je me suis rendue compte qu’il avait des difficultés à travailler, or ni moi ni mon mari n’avons trouvé beaucoup de temps pour l’aider. Néanmoins, nos enfants nous aident pour les tâches ménagères quotidiennes et c’est un soutien très appréciable ! »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

"On avait tous un paysan dans la famille"
"On avait tous un paysan dans la famille"
Victorine Alisse a mené une vraie enquête de cœur pour retrouver et photographier une vingtaine d’ancien(ne)s paysan(ne)s. Forte…
Le choix du chien de conduite doit s'effectuer suivant plusieurs critères. Les qualités au travail des deux parents est un incontournable.
Les cinq questions à se poser avant d’acheter un border collie
L’Association française du border collie a été créée en 1979 dans le but d’assurer la promotion et la sélection du border collie…
Garisse Tavernon a repris l'élevage à la suite de son père. Il valorise ses agneaux sous le label rouge Agneau du Bourbonnais.
J’ai fait le CS Ovin pour conforter ma reprise de l’exploitation familiale
Garisse Tavernon a repris l’exploitation de son père lors du départ à la retraite de celui-ci. Le CS ovin lui a permis de…
Sur le site de Laqueuille en Auvergne, les équipes de l'Inrae ont remarqué que les brebis appréciaient les buissons de genêts. Cela a permis d'ouvrir le milieu et facilité le passage des bovins.
Une gestion optimisée de l’herbe avec vaches et moutons
Les brebis trient, les vaches mangent à peu près tout et la valorisation des parcelles n’en est que meilleure. La complémentarité…
Les 120 meilleurs Border Collie  d’Europe en compétition en Vendée
Du 25 au 28 août 2022 aura lieu le Championnat d’Europe de chiens de troupeau, où 18 nations présenteront huit de leurs meilleurs…
Outre les vérifications physiques (mâchoires, testicules pour les mâles), l'acheteur doit vérifier que tous les papiers du chiot sont en règle.
Cinq conseils pour bien choisir son chiot Border Collie
    Antoine Brimboeuf, éleveur ovin et président de AFBC © DR  Une fois défini le type de chien de conduite dont vous avez…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre