Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Origine obligatoire sur l'alimentaire : une pétition pour mobiliser la Commision Européenne

Plusieurs organisations agricoles européennes ont participé à la mise en place d'une pétition sur l'étiquetage de l'origine, baptisée EatOriginal. Objectif : rendre l’étiquetage de l’origine obligatoire pour tous les produits alimentaires. Familles Rurales, les Jeune Agriculteurs, la FNSEA participent à cette initiative du côté français. 

petition commission européenn origine des produits alimentaires
Une pétition est en ligne. Objectif : rendre obligatoire l'origine des produits alimentaires.
© EAT original

Plus de 870 000 citoyens européens ont déjà signé la pétition. La requête est simple : "Nous demandons à la Commission Européenne de rendre la mention de l'origine obligatoire pour tous les produits alimentaires". Cette démarche s'inscrit dans le cadre de l’initiative citoyenne européenne. L'ICE permet d'inviter la Commission européenne à présenter une proposition législative. Elle doit cependant recueillir 1 million de signatures en Europe. Ce seuil doit être atteint avant la fin du mois.

 

Eat Original : pour généraliser l'obligation d'afficher l'origine des produits alimentaires

L'origine alimentaire est actuellement obligatoire pour le miel, l'huile d'olive, les fruits et légumes frais, le poisson, la viande, le porc, le mouton, le chèvre et la volaille (frais, réfrigérés ou surgelés). Sur les autres denrées alimentaires, rien n'est imposé. 

Outre des organisations françaises (FNSEA-JA), nos voisins sont également mobilisés. Parmi les promoteurs de la pétition, figurent la Confédération Nationale des Cultvateurs Directs (Italie), Solidarność (premier syndicat agricole polonais) ou l'UPA (organisation agricole espagnole).

 

1 million de signatures à atteindre avant la fin septembre

Les structures à l'origine de cette demande mettent en avant trois enjeux alimentaires stratégiques. Le but premier est d'abord de protéger la santé des consommateurs. "Un étiquetage clair indiquant l'origine des ingrédients permet d'éviter et de régler les scandales alimentaires qui menacent la santé publique", explique la pétition. Le second objectif est d'éviter la fraude alimentaire.  L'origine alimentaire limiterait  "les falsifications et pratiques commerciales abusives". Enfin, il s'agit de garantir le droit à l'information des consommateurs : "pour faire des choix éclairés, les consommateurs doivent savoir où les produits sont récoltés et transformés, connaître l'origine des ingrédients et bénéficier d'informations supplémentaires sur les méthodes de production et de traitement".

 

Lire aussi

Bruno Dufayet présente le pacte de la filière viande

Faux steaks hachés de Pologne : un rapport cinglant du Sénat

Les plus lus

Objectif HVE et moins de plastique pour Fruidor Terroirs
Fruits et légumes
À l’occasion de Fruit Logistica, Fruidor Terroirs a fait le point pour FLD sur les tendances fortes en cours de développement.…
VOG renforce ses engagements verts
Fruits et légumes
Emballages, électricité photovoltaïque, bio… Le consortium italien veut verdir au maximum ses pommes.
Lancement de « Né d’une seule ferme » au Sia
Les Marchés

Lors du salon de l’agriculture sera lancé « Né d’une seule ferme », une démarche d’ambition nationale, qui propose des…

Agneaux : baisse saisonnière des prix moins marquée
Les Marchés

Le cours de l’agneau français poursuit sa baisse saisonnière liée aux sorties d’agneaux issus des bassins laitiers mais…

Boisselet distribue le pulvériseur Agromy en exclusivité
Machinisme
Le spécialiste bourguignon du travail du sol dans les vignes Boisselet construit des pulvériseurs Agromy.
Poireau : suivre des règles de décision pour lutter contre le thrips
Fruits et légumes
Si le thrips du poireau est présent dans tous les bassins de production de poireau, ce n’est pas en intervenant systématiquement…
Publicité