Aller au contenu principal

Origine obligatoire sur l'alimentaire : une pétition pour mobiliser la Commision Européenne

Plusieurs organisations agricoles européennes ont participé à la mise en place d'une pétition sur l'étiquetage de l'origine, baptisée EatOriginal. Objectif : rendre l’étiquetage de l’origine obligatoire pour tous les produits alimentaires. Familles Rurales, les Jeune Agriculteurs, la FNSEA participent à cette initiative du côté français. 

petition commission européenn origine des produits alimentaires
Une pétition est en ligne. Objectif : rendre obligatoire l'origine des produits alimentaires.
© EAT original

Plus de 870 000 citoyens européens ont déjà signé la pétition. La requête est simple : "Nous demandons à la Commission Européenne de rendre la mention de l'origine obligatoire pour tous les produits alimentaires". Cette démarche s'inscrit dans le cadre de l’initiative citoyenne européenne. L'ICE permet d'inviter la Commission européenne à présenter une proposition législative. Elle doit cependant recueillir 1 million de signatures en Europe. Ce seuil doit être atteint avant la fin du mois.

 

Eat Original : pour généraliser l'obligation d'afficher l'origine des produits alimentaires

L'origine alimentaire est actuellement obligatoire pour le miel, l'huile d'olive, les fruits et légumes frais, le poisson, la viande, le porc, le mouton, le chèvre et la volaille (frais, réfrigérés ou surgelés). Sur les autres denrées alimentaires, rien n'est imposé. 

Outre des organisations françaises (FNSEA-JA), nos voisins sont également mobilisés. Parmi les promoteurs de la pétition, figurent la Confédération Nationale des Cultvateurs Directs (Italie), Solidarność (premier syndicat agricole polonais) ou l'UPA (organisation agricole espagnole).

 

1 million de signatures à atteindre avant la fin septembre

Les structures à l'origine de cette demande mettent en avant trois enjeux alimentaires stratégiques. Le but premier est d'abord de protéger la santé des consommateurs. "Un étiquetage clair indiquant l'origine des ingrédients permet d'éviter et de régler les scandales alimentaires qui menacent la santé publique", explique la pétition. Le second objectif est d'éviter la fraude alimentaire.  L'origine alimentaire limiterait  "les falsifications et pratiques commerciales abusives". Enfin, il s'agit de garantir le droit à l'information des consommateurs : "pour faire des choix éclairés, les consommateurs doivent savoir où les produits sont récoltés et transformés, connaître l'origine des ingrédients et bénéficier d'informations supplémentaires sur les méthodes de production et de traitement".

 

Lire aussi

Bruno Dufayet présente le pacte de la filière viande

Faux steaks hachés de Pologne : un rapport cinglant du Sénat

Les plus lus

Quel que soit le scénario envisagé, tous les secteurs connaîtront une diminution de leur production oscillant entre 5 et 15%, l’élevage étant le secteur le plus durement touché, selon l'étude.
Agriculture en Europe : les prédictions funestes d’une étude cachée
L’étude du centre commun de recherche européen, sortie sans aucune promotion en plein été, fait couler de l’encre en cette…
Océane Future agricultrice : « Il y a beaucoup trop de préjugés sur les femmes en agriculture »
A 19 ans, Océane est agricultrice et active depuis déjà 5 ans sur les réseaux sociaux. Elle se destinait à ce métier depuis…
Eric Piolle, actuel maire de Grenoble, et candidat aux primaires écologistes souhaite que la filière de l’élevage se transforme pour aller davantage vers des fermes de petites tailles.
Eric Piolle : « Je propose de créer 25 000 fermes communales et agroécologiques »
Eric Piolle, actuel maire de la ville de Grenoble, se présente aux primaires écologistes (premier tour du 16 au 19 septembre…
Stéphane Le Foll
Stéphane Le Foll : « le seul problème du monde agricole c'est de penser qu’il faut produire plus »
Ex-ministre de l’Agriculture et actuel maire du Mans, Stéphane Le Foll a annoncé se présenter à une primaire socialiste qu’il…
Constance, jouée par Diane Rouxel, veut reprendre la ferme de son père, incarné par Olivier Gourmet, et la sauver de la faillite.
[Film] « La Terre des hommes » : élevage, pouvoir et domination
Constance, fille d’éleveur charolais, veut reprendre, avec son fiancé, l’exploitation agricole de son père et la sauver de la…
Le prix de la coque d'un bâtiment d'élevage aurait augmenté de 31% depuis 2018.
La flambée des prix des matériaux de construction leste les coûts de l’élevage
Bois, acier, isolants, tôles… Les matériaux de construction voient leurs prix s’envoler depuis l’automne dernier et cela pèse sur…
Publicité