Aller au contenu principal
Font Size

Origine obligatoire sur l'alimentaire : une pétition pour mobiliser la Commision Européenne

Plusieurs organisations agricoles européennes ont participé à la mise en place d'une pétition sur l'étiquetage de l'origine, baptisée EatOriginal. Objectif : rendre l’étiquetage de l’origine obligatoire pour tous les produits alimentaires. Familles Rurales, les Jeune Agriculteurs, la FNSEA participent à cette initiative du côté français. 

petition commission européenn origine des produits alimentaires
Une pétition est en ligne. Objectif : rendre obligatoire l'origine des produits alimentaires.
© EAT original

Plus de 870 000 citoyens européens ont déjà signé la pétition. La requête est simple : "Nous demandons à la Commission Européenne de rendre la mention de l'origine obligatoire pour tous les produits alimentaires". Cette démarche s'inscrit dans le cadre de l’initiative citoyenne européenne. L'ICE permet d'inviter la Commission européenne à présenter une proposition législative. Elle doit cependant recueillir 1 million de signatures en Europe. Ce seuil doit être atteint avant la fin du mois.

 

Eat Original : pour généraliser l'obligation d'afficher l'origine des produits alimentaires

L'origine alimentaire est actuellement obligatoire pour le miel, l'huile d'olive, les fruits et légumes frais, le poisson, la viande, le porc, le mouton, le chèvre et la volaille (frais, réfrigérés ou surgelés). Sur les autres denrées alimentaires, rien n'est imposé. 

Outre des organisations françaises (FNSEA-JA), nos voisins sont également mobilisés. Parmi les promoteurs de la pétition, figurent la Confédération Nationale des Cultvateurs Directs (Italie), Solidarność (premier syndicat agricole polonais) ou l'UPA (organisation agricole espagnole).

 

1 million de signatures à atteindre avant la fin septembre

Les structures à l'origine de cette demande mettent en avant trois enjeux alimentaires stratégiques. Le but premier est d'abord de protéger la santé des consommateurs. "Un étiquetage clair indiquant l'origine des ingrédients permet d'éviter et de régler les scandales alimentaires qui menacent la santé publique", explique la pétition. Le second objectif est d'éviter la fraude alimentaire.  L'origine alimentaire limiterait  "les falsifications et pratiques commerciales abusives". Enfin, il s'agit de garantir le droit à l'information des consommateurs : "pour faire des choix éclairés, les consommateurs doivent savoir où les produits sont récoltés et transformés, connaître l'origine des ingrédients et bénéficier d'informations supplémentaires sur les méthodes de production et de traitement".

 

Lire aussi

Bruno Dufayet présente le pacte de la filière viande

Faux steaks hachés de Pologne : un rapport cinglant du Sénat

Les plus lus

[Vidéo] Un record pour le prix de l'agneau
La première semaine de juin, le prix de l'agneau a atteint 6,56 €/kg, selon l'Institut de l'élevage. Soit une hausse de +9% par…
Météo - Emmanuel Buisson de Weather Measures : « vers un été un peu plus chaud que la normale avec une grande instabilité »
La pluie est revenue mais suffira-t-elle à éloigner le spectre d’une sécheresse ou d’une canicule pour 2020. Comment se présente…
[VIDEO] Une première étape vers une retraite à 85 % du SMIC pour tous les agriculteurs
La commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a adopté, le 10 juin, la proposition de loi d’André Chassaigne (PCF…
Crédits carbone : un premier contrat signé dans le secteur agricole
Le paiement des agriculteurs pour service environnemental rendu, les PSE, c’est parti ! Un premier contrat de vente de CO2 a été…
[Déconfinement] Les enfants d'agriculteurs auraient dû être « prioritaires » pour le retour à l'école ?
Le 22 juin, tous les élèves scolarisés en France, de la maternelle au collège, vont retrouver le chemin de l’école. Ainsi en a…
Protéger les jeunes bovins des fortes chaleurs 
Bovins Viande
Le bardage bois amovible ou le filet brise-vent représente un bon compromis entre investissement et efficacité pour ménager une…
Publicité