Aller au contenu principal

Le marché américain de la « viande végétale » en baisse

Un article du Financial Times publié le 29 novembre fait état d’un recul d’enthousiasme des Américains envers la viande de substitution.

viande végétale
Le marché américain de la viande de substitution a enregistré une baisse.
© Beyond Meat

Les ventes de viande végétale ont diminué de 1,8 % en septembre 2021 par rapport à septembre 2020, rapporte un article du Financial Times du 29 novembre. Sur l'année, la baisse enregistrée devrait être de 0,6 % selon Spins (une entreprise américaine d’études de marché) qui estime que la demande a notamment  été affectée par le fait que les consommateurs mangent moins à la maison car les restrictions liées à la pandémie ont été levées et que des problèmes de chaîne d'approvisionnement ont rendu certains produits indisponibles dans les magasins.

Par ailleurs, de nombreux nouveaux produits ont pu tenter les consommateurs. Selon les propos de Michael Cain, directeur général de Maple Leaf, entreprise agroalimentaire canadienne qui détient Beyond Leaf, rapportés par le Financial Times, au cours des six derniers mois, l’entreprise a connu une décélération rapide du taux de croissance des produits à base de protéines végétales. Ce recul intervient au moment où Maple Leaf a enregistré une augmentation de ses ventes de viande de 13,4 %.

Baisse temporaire selon certains dirigeants

Pour le journal britannique, la baisse des ventes survient à un moment où de plus en plus de start-ups et d'entreprises alimentaires offrent de nouveaux produits à base de viande végétale. Les derniers arrivés proposent des morceaux de viande réalistes en utilisant des techniques telles que l'impression 3D. Bahige El-Rayes du cabinet de conseil Bain a déclaré au Financial Times qu'avec des produits alternatifs 30 à 40 % plus chers que la vraie viande, des améliorations du goût et de texture, une augmentation de la capacité de production pour réduire les coûts et davantage de recherche et développement étaient essentiels pour que le secteur continue de croître.

Le Financial Times rappelle qu’en 2020, les start-ups de protéines alternatives ont levé un capital record de 3,1 milliards de dollars, dont 2,1 milliards de dollars pour la viande, les produits laitiers et les œufs. Le journal estime que les investisseurs semblent donc toujours optimistes pour cette catégorie de produits et rapporte que certains dirigeants pensent que la baisse des ventes est temporaire.

Lire aussi : Les alternatives végétales peinent à perce en France

 

 

 

 

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Agriculture bio
Jusqu’à 5% d’exploitations converties auraient quitté le bio en 2021
Pour l’heure 2300 exploitations converties auraient arrêté le bio en 2021, selon des chiffres provisoires de l’Agence bio révélés…
Publicité