Aller au contenu principal

L’AOP Camembert de Normandie ne s’agrandira pas

Le camembert « fabriqué en Normandie » a vécu. Le projet de nouveau cahier des charges de l’AOP qui prévoyait une grande aire élargie du camembert normand a été définitivement abandonné le 3 mars. Seul peut se prévaloir « de Normandie » le camembert AOP, garantissant un produit fabriqué intégralement sur le territoire normand, valorisant la race normande, le pâturage et la fabrication traditionnelle au lait cru.

© Costie Pruilh

Fin du projet de grande aire du camembert normand. Le 3 mars, « après des négociations qui auront duré plus de deux ans » précise l’Agriculteur normand, l’ODG (organisme de défense et de gestion) Camembert de Normandie a définitivement voté contre le cahier des charges. Réunis pour un vote ultime, les « industriels et petits fabricants » se sont prononcés à 97 % pour l’abandon. Le projet prévoyait la mise en place de deux gammes, permettant d’intégrer sous une même appellation, les camemberts de l’AOP traditionnelle et ceux « fabriqués en Normandie ». L’objectif de ce compromis était de mettre fin à l’usurpation d’identité entre l’appellation d’origine Camembert de Normandie et « sa copie », le fabriqué en Normandie au lait pasteurisé, qui représente aujourd’hui neuf fois plus de volume que l’AOP.

Lire aussi dans Réussir Lait : « Le camembert, scuté par les autres filières  » et « Le nouveau cahier des charges de l'AOP camembert de Normandie retoqué »

Patrick Mercier, président de l’ODG, accueille la décision avec amertume. « Je pense qu’on rate quelque chose » confie-t-il dans l’Agriculteur normand.

Dans un communiqué de l’ODG, il estime que les professionnels « ont ainsi fermé la porte à une AOP élargie, à la hauteur de la renommée du Camembert et de la Normandie porteuse de valeur ajoutée pour les fromagers et de nombreux producteurs de lait ».

L4ODG rappelle encore que « seul le Camembert de Normandie bénéficiant de l’AOP garantit un produit fabriqué intégralement sur le territoire normand, valorisant la race normande, le pâturage et la fabrication traditionnelle au lait cru ».

Aucun autre camembert ne peut prétendre à la mention « fabriqué en Normandie ». En conséquence « il revient à l’INAO(1) et à la DGCCRF(2) d’appliquer dès à présent ce règlement visant à lutter contre les usurpations auprès des fabricants, mais aussi de tous les revendeurs, et ainsi de veiller au retrait de toute référence à la Normandie sur tous les fromages de type Camembert », précise encore le communiqué.

 

(1) Institut national de l’origine et de la qualité

(2) Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise
Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le…
Publicité