Aller au contenu principal

« L’alimentation végétale va connaître une croissance explosive », selon Bloomberg Intelligence

Un rapport de Bloomberg Intelligence (le département de données et d’analyses du groupe financier) sorti en août, prédit un marché mondial des alternatives végétales à plus de 162 milliards de dollars en 2030.

Selon Bloomberg Intelligence, en 2030, le marché mondial des alternatives à la viande pourrait atteindre 74 milliards de dollars (4,2 Md$ aujourd’hui).
© Claire Tillier

Contrairement à d’autres tendances alimentaires, « les alternatives à base de végétaux sont là pour rester et se développer » : telle est la conviction de Jennifer Bartashus, analyste principale du rapport de Bloomberg Intelligence paru en août intitulé « Plant-based food poised for explosive growth » (en français : L’alimentation végétale en passe de connaître une croissance explosive).

Un phénomène qui serait dû en partie à la variété de l’offre en matière d’alternatives aux produits d’origine animale. « L'ensemble croissant d'options de produits à base de végétaux dans l'industrie contribue à faire des alternatives végétales, une option à long terme pour les consommateurs du monde entier, explique Jennifer Bartashus. Si les ventes et la pénétration des alternatives à la viande et aux produits laitiers continuent de croître, notre analyse suggère que l'industrie alimentaire à base de végétal a le potentiel de devenir une option viable dans les supermarchés et les restaurants ».

L’augmentation de l’offre et de la production entraîne des habitudes de consommation

Le rapport souligne en effet que les grands acteurs de l’alimentation végétale que sont par exemple Beyond Meat ou Impossible Foods, mais aussi les industriels mondiaux de l’alimentation classique tels que Nestlé, Kraft Heinz ou Kellogg's multiplient les offres, y compris en MDD. Un phénomène observé dans tous les canaux de distribution, retail comme foodservice (notamment dans les enseignes internationales de restauration rapide tels que Burger King ou Starbucks) ce qui contribue à la conquête de nouveaux consommateurs. Pour les analystes de Bloomberg, plus les consommateurs se familiarisent avec les produits et initiatives à base de végétaux, plus il y aura une évolution dans les habitudes de consommation au cours de la prochaine décennie.

Un marché de 162 milliards de dollars en 2030

En 2030, le marché des aliments à base de végétal pourrait représenter jusqu'à 7,7 % du marché mondial des protéines selon Bloomberg. Sa valeur pourrait atteindre plus de 162 milliards de dollars (29,4 M$ en 2020). La croissance de ces alternatives est motivée par une alimentation plus saine et un environnement plus durable.

Pour Bloomberg Intelligence, la croissance démographique - entraînant une pression sur les ressources - devrait aussi contribuer à la croissance des aliments à base de végétaux. Cela concerne particulièrement la région Asie-Pacifique avec une population prévue en 2030 de 4,6 milliards d'habitants. Le marché des protéines végétales y atteindrait 64,8 milliards de dollars d'ici 2030 (13,5 Md$ en 2020). Il serait de 40 milliards de dollars pour l’Europe et l’Amérique du Nord.

Lire aussi : Le marché des substituts de viande attendu en croissance en Chine

Plus de 75 % de la population mondiale de plus de 7 ans intolérante au lactose

En Asie-Pacifique, les alternatives aux produits laitiers sont portées par les intolérants au lactose, plus nombreux qu’en Europe et Amérique du Nord. On estime que 75 à 80 % de la population mondiale est intolérante (difficulté à la digestion) au lactose. En France, 20 % de la population souffrirait de cette intolérance d’après France Assos Santé.

Si le marché des alternatives au lait proprement dit est plutôt mature, la croissance naîtra de l’innovation consacrée aux autres produits laitiers (fromages, desserts lactés, glaces, beurre…). Danone en est l’un des plus grands acteurs mondiaux.

Alternatives végétales au lait BIO
Si le marché des alternatives végétales au lait est plutôt mature, la croissance naîtra de l’innovation sur les autres produits laitiers. (Photo Claire Tillier)

La croissance du marché des alternatives à la viande tirée par les flexitariens

Concernant les alternatives à la viande, l’offre s’étoffe, que ce soit au niveau des matières premières ou des produits transformés. Les acteurs majeurs du marché (Cargill, Roquette…) ont augmenté leur production ces dernières années. Les « pure players » du végétal continuent aussi d’investir pour développer l’offre et la production. Le rapport de Bloomberg rappelle que des volumes importants contribueront à la réduction des prix et donc à l’écart de prix entre les produits carnés et leurs alternatives végétales, une des clés pour développer les ventes.  

Selon Bloomberg, en 2030, le marché mondial des alternatives à la viande pourrait atteindre 74 milliards de dollars (4,2 Md$ aujourd’hui). Le rapport imagine aussi un scénario « plus agressif mais toujours réaliste » où le marché mondial des alternatives à la viande atteindrait 118 milliards de dollars. « Une adoption plus lente, limitée par des contraintes réglementaires et d'approvisionnement, pourrait entraîner un marché à 37 milliards de dollars », précise encore le rapport.

La croissance du marché des alternatives à la viande proviendra en grande partie des flexitariens, souhaitant éviter de manière occasionnelle les protéines de viande au profit de produits perçus comme étant meilleurs pour la santé.

Les alternatives végétales aux œufs, condiments et autres petits produits pourraient atteindre 25,7 milliards de dollars en 2030 (2,3 Md$ aujourd'hui).

Au total, « les substituts de viande et de produits laitiers pourraient attaindre 5 % et 10 % de leurs parts de marché mondiales respectives au cours de la prochaine décennie », résume Jennifer Bartashus.

Les plus lus

Quel que soit le scénario envisagé, tous les secteurs connaîtront une diminution de leur production oscillant entre 5 et 15%, l’élevage étant le secteur le plus durement touché, selon l'étude.
Agriculture en Europe : les prédictions funestes d’une étude cachée
L’étude du centre commun de recherche européen, sortie sans aucune promotion en plein été, fait couler de l’encre en cette…
Océane Future agricultrice : « Il y a beaucoup trop de préjugés sur les femmes en agriculture »
A 19 ans, Océane est agricultrice et active depuis déjà 5 ans sur les réseaux sociaux. Elle se destinait à ce métier depuis…
Stéphane Le Foll
Stéphane Le Foll : « le seul problème du monde agricole c'est de penser qu’il faut produire plus »
Ex-ministre de l’Agriculture et actuel maire du Mans, Stéphane Le Foll a annoncé se présenter à une primaire socialiste qu’il…
Macron et jeunes agriculteurs
Jeunes agriculteurs : Emmanuel Macron met Océane, 19 ans, à l’honneur
Le président de la République, en déplacement à la foire agricole des Terres de Jim, en a profité pour saluer le dynamisme des…
Capture d'écran video Facebook
Son champ sert de parking pour un rallye, coup de gueule d’un agriculteur
Julien Saillat, agriculteur en Haute-Savoie, a vu ses champs envahis ce week-end par des centaines de voitures à l’occasion du…
La secrétaire d’État à la Biodiversité veut stopper la croissance des dégâts de gibier
Bérangère Abba, la secrétaire d’État à la Biodiversité dit avoir l’intention de « mettre un coup d’arrêt » à la croissance des…
Publicité