Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Collecte de lait
Une sous-réalisation record annoncée

Au-delà des rumeurs de pénurie, on se trouve dans une situation généralisée de sous-réalisation par rapport au quota et ce dans la plupart des pays européens. Au niveau français tout d’abord, la contrainte qui permettrait de réaliser le quota sur la campagne 2007/2008 semble considérable : on parlerait d’une augmentation de près de 10 % par semaine d’ici à la fin de la campagne.
Pour autant, la succession des différentes mesures annoncées depuis le mois de juin dernier commence à faire sentir ses premiers effets :
- sept régions sont en avance (Picardie, Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais, Rhône- Alpes, Lorraine, Alsace, Haute- Normandie) ;
- trois régions sont proches de l’équilibre (Aquitaine, Centre, Franche-Comté); - quatre régions pourraient rattraper leur retard (Bretagne, Pays-de-la-Loire, Poitou- Charentes, Basse-Normandie) ;
- six régions sont en revanche très en retard et ne devraient pas pouvoir le rattraper (Bourgogne, Midi-Pyrénées, Champagne-Ardenne, Languedoc-Roussillon, Paca, Auvergne, Limousin).
Résultat des courses, la France accuse un retard de 1,7 % à fin septembre 2007. Dès lors, on s’oriente vers une sousréalisation record pour cette année. Plusieurs facteurs aggravants viennent renforcer cette situation : un manque criant du cheptel laitier en France, une redistribution par l’Office de l’élevage des références laitières 2006/2007 poussive, une augmentation de la référence nationale de 121 000 tonnes…

L’EUROPE EN SOUS-RÉALISATION
Et quelle est la situation en Europe? Elle guère plus brillante, l’Institut de l’élevage estime que la collecte européenne pourrait être de 133 millions de tonnes cette campagne, les services de la Commission tablant sur une sous réalisation nette à un niveau record de trois millions de tonnes ! À la fin du mois d’août 2007, sur les quatorze plus grands producteurs de lait européens, seuls cinq d’entre eux avaient une collecte positive (Allemagne, Irlande, Danemark, Belgique, République tchèque)…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Vignette
Négociations commerciales : premiers retours plutôt positifs de Coop de France Métiers du Lait
A quelques semaines de la fin des négociations commerciales sur les marques, les coopératives laitières constatent une meilleure…
Vignette
Les livreurs Lactalis de l'Ouest peuvent obtenir des volumes

Le transfert de volume contractuel est à nouveau possible, jusqu'au 1er

Vignette
Seconde vague de départs chez DMK
La coopérative allemande DMK fait face en faisant tourner ses unités à façon pour Arla et FrieslandCampina.
Vignette
Rompre l’isolement avec Solidarité Paysans
3 000 familles en difficulté sont accompagnées chaque année par les 80 salariés et 1 000 bénévoles de l’association.
Vignette
Lactalis et l'OP Lait bio Seine et Loire s'accordent sur un prix à 473 €

Le prix du lait de base bio moyen sera de 473 €/1000 l pour l'année 2019, soit une hausse de 5 euros par rapport à 2018. Cet…

Vignette
L'effet des EGA sur le prix du lait peut-il être durable ? 
La question est posée à Stefan Nether, de ODA Groupe
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière