Aller au contenu principal

Prix du lait: La marque de lait «Juste» née en Vendée s’étend à la Loire-Atlantique

Créée en 2018 par des éleveurs de Vendée sous le nom "Juste et vendéen", la marque «Juste» s’étend au département voisin à partir de décembre avec le lait "Juste de Loire-Atlantique". Objectif de cette marque de producteurs: communiquer sur une juste rémunération des éleveurs.

La marque «Juste» était présente le 9 octobre sur le MIN de Nantes où une convention a été signée entre le MIN, la Chambre d’Agriculture et la Fédération des Filières Qualité Pays de la Loire pour développer la présence des produits locaux sur le MIN.
© V. Bargain

Créée en 2018 en Vendée sous la forme «Juste et vendéen», la marque «Juste» est une marque de producteurs visant à garantir une rémunération du lait basée sur le coût de production, de 450 €/1000 l, avec une origine locale garantie et une totale transparence. 100 producteurs ambassadeurs sont réunis au sein d’une SAS propriétaire de la marque et dont ils sont tous actionnaires. «Le but est de mutualiser les moyens de communication, que tous les éleveurs soient «ambassadeurs» de la marque et communiquent auprès des magasins, du grand public et des élus pour assurer la commercialisation du lait au juste prix» explique François Guyot, éleveur à Bouvron, en Loire-Atlantique.

Objectif 1,5 million de litres en 2020 pour le lait "Juste et vendéen"

En Vendée, 100 producteurs sont réunis autour de la marque«Juste et vendéen» pour 1 million de litres de lait commercialisés en 2019 et sans doute 1,5 million de litres en 2020. Le cahier des charges implique le respect des bonnes pratiques d’élevage et une totale transparence sur les modes de production. La collecte est assurée par la Coopérative d’Herbauges (Loire-Atlantique) et le lait est embouteillé par la Laiterie de Saint-Denis de l’Hôtel (Loiret) qui peut traiter de petits volumes et assure une traçabilité à la bouteille.

«La démarche englobe tous les types de système, mais chaque éleveur est filmé sur son élevage, précise François Guyot. En scannant le QR-code qui figure sur la bouteille, le consommateur peut voir le ou les élevages d’où provient le lait qui est dans la bouteille.» Le lait est commercialisé pour 75% dans le réseau Système U de Vendée, le reste dans des petits supermarchés. «Et chaque éleveur de la SAS fait la promotion de la marque, par des animations en magasin, sur les réseaux sociaux, en faisant des fermes ouvertes... »

Un premier contrat de 50 000 litres pour le lait "Juste de Loire-Atlantique"

En 2020, l’initiative s’étend à la Loire-Atlantique voisine, avec la marque «Juste de Loire-Atlantique». 30 éleveurs sont déjà réunis au sein d’une SAS et une centaine devraient y être d’ici six mois. «Pour démarrer, nous avons obtenu un contrat de 50 000 litres avec Système U, précise François Guyot. Les 3 et 4 décembre, les 56 magasins U de Loire-Atlantique vendront du lait «Juste de Loire-Atlantique.» Le lait commercialisé pour l’instant est uniquement du lait demi-écrémé en bouteilles de 1 litre. Mais la démarche pourrait s’étendre à l’avenir à d’autres laits, voire du beurre, de la crème… La marque «Juste et vendéen» s’est également déjà étendue à de la farine, du miel, bientôt de la viande.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le tournesol se montre moins souple qu’un maïs pour une récolte au stade optimal. Ici, le stade apparaît un peu dépassé. Seuls les deux premiers étages foliaires devraient être sénescents.
L’ensilage de tournesol en élevage laitier, un essai qui reste à transformer
La coopérative Agrial a testé l’ensilage de tournesol aux niveaux agronomique et zootechnique. Le premier bilan conclut à une…
La contractualisation de la viande issue du cheptel laitier, c’est maintenant
À compter du 1er janvier 2023, la contractualisation voulue par la loi Egalim 2 devient obligatoire pour les vaches de…
Dans le Grand Ouest, 46 % des exploitations étaient en situation critique en 2021 !
Les trésoreries des exploitations laitières du Grand Ouest sont préoccupantes
L’Observatoire de l’endettement et des trésoreries montre une situation 2021 meilleure que 2020 en moyenne pour les éleveurs…
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Malgré la baisse des cotations laitières, le prix du lait continue de progresser légèrement dans certaines laiteries. Les prix…
La protection des races menacées reste au programme des MAEC pour la PAC 2023-2027, comme la  froment du Léon.
Pac : Ne pas louper les MAEC !
Si vous avez peu d’efforts à fournir pour entrer dans une MAEC, il serait dommage de passer à côté. Les éleveurs bio auront…
Danone propose aux éleveurs des volumes de lait supplémentaires à produire, mais peine à augmenter suffisamment le prix.
En Normandie, Danone revalorise le prix du lait
Face à un prix calculé par la formule contractuelle trop bas par rapport à l’inflation des coûts en élevage, Danone a revalorisé…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière