Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Les ventes de lait de consommation sont en déclin malgré le succès des laits différenciés

Les ventes de laits de consommation marquent en 2018 une nouvelle baisse en volume de -3,3 %. En valeur le recul est limité à -0,3 % grâce à la montée en gamme. 

Les laiteries françaises ont conditionné 3,2 milliards de litres en 2018  sur les 23,4 milliards de litres de lait produits dans notre pays. L' activité est en repli depuis plusieurs années. En 2018, les ventes en grande distribution (79 % du lait proposé sur le marché français) marquent une nouvelle baisse en volume de -3,3 %. Mais -0,3 % en valeur car les laits dits « spécifiques » (enrichis, bio, aromatisé, laits de chèvre, etc.) ont de plus en plus de succès. Leurs ventes ont augmenté de 4 % en volume et 4,4 % en valeur. Elles représentent désormais 26 % du marché des laits conditionnés. En 2018, les ventes de lait bio (11,2 % des laits vendus en grande distribution) ont même augmenté de 19,4 %.

Pourtant, l’engouement pour les laits différenciés ne suffit pas à enrayer la baisse de la consommation. Une baisse que les professionnels réunis au sein de Syndilait imputent notamment à la désaffection pour le petit déjeuner. C’est pourquoi a été lancée la Semaine nationale du petit déjeuner, en octobre 2018.  Aujourd’hui, chaque Français boit en moyenne 45 litres de lait par an. Mais pour Emmanuel Vasseneix, vice-président de Syndilait, le chiffre le plus inquiétant est que désormais moins d’un Français sur deux (65 %) est consommateur de lait liquide.

Une reconquête du marché national

Au chapitre des bonnes nouvelles, on notera que 97 % du lait liquide consommé en France est français. Un signal positif si l’on admet que 67 % des Français font confiance à l’origine France. En 2018, les importations ne portent plus que sur 95 millions de litres soit 58 % de moins qu’en 2015. Une reconquête du marché national engagée avec le logo Lait collecté et conditionné en France. La filière peut même s’enorgueillir en 2018 d’un excédent commercial de 112 millions d’euros pour 225 millions de litres exportés vers l’Italie, l’Espagne et ponctuellement vers la Chine.

À l’heure où la transparence est un gage de réassurance du consommateur, dans le cadre de la Journée mondiale du lait, du 24 mai au 5 juin, sept sites de conditionnement du lait acceptent d’ouvrir leurs portes et espèrent recevoir plus de 10 000 visiteurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

tank à lait
[Coronavirus] La transformation laitière bouleversée par le Covid-19
En plein pic de production laitière, les usines doivent collecter et transformer, tout en réorientant leur…
[Video] Astuce : un système pour couper les filets et ficelles des balles
À l’EARL Lucas Gilbert, dans le Pas-de-Calais. Gilbert Lucas a adapté un système sur sa désileuse pour enlever les filets et…
vaches laitières au cornadis
[Covid-19] Quatre leviers pour baisser les livraisons de lait de ce printemps
Dans le contexte du coronavirus, l'Institut de l'élevage rappelle quatre leviers qui permettent de répondre à l'appel d'écrêter…
Coronavirus : Mobilisation chez Sodiaal

Les laiteries mettent en œuvre des  mesures pour sécuriser l’activité. Exemple chez la coopérative Sodiaal dans le Nord de la…

Le Covid-19 menace les AOP laitières
Les AOP laitières sont touchées de plein fouet par la crise du coronavirus. Le Conseil national des appellations…
Gisèle Barret, éleveuse du Gaec des deux frères. « La préparation au vêlage est une réponse à beaucoup de problèmes. » © B. Griffoul
Elevage laitier : « J’ai appris à être autonome sur le troupeau »
Dans cette exploitation très diversifiée, les 85 vaches laitières côtoient vergers de pruniers et grandes cultures. Un système…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière