Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Reportage
Quand l’agronomie mène à la méthanisation

En Île-de-France, Alexis Lepeu est président de la SAS Brie Biogaz, qui injecte du biométhane dans le réseau depuis 2017. Un projet de méthanisation initié par des questions agronomiques.

Le méthaniseur, ici au moment de la construction, compte trois cuves : digesteur, post-digesteur et stockage.
© T. Boccon-Gibod

« En absence de labour depuis vingt ans, nous avons beaucoup travaillé sur la fertilisation des sols avec des couverts en interculture. Assez naturellement, nous avons voulu récolter ces derniers pour les valoriser. » Producteur de grandes cultures sur 175 hectares à Chevry-Cossigny en Seine-et-Marne et président du GRCeta IDF, Alexis Lepeu pense à la méthanisation. D’autant qu’en parallèle, il constate une disponibilité importante en fumier équin dans le coin. Avec son associé fin 2011, il se lance dans l’aventure avec le cabinet aubois Artaim Conseil pour les accompagner. GRDF est contacté et le contrat-cadre est négocié. « On s’est rendu compte que l’équilibre financier était bon. L’utilisation du digestat nous intéressait aussi, dans un contexte de durcissement des tarifs en phosphore, potasse et azote », justifie Alexis Lepeu. L’option fumier équin n’est finalement pas retenue.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Le sytème de lavage de main embarqué S-Clean
[Covid-19] : S-Clean, un système de lavage de main embarqué sur tracteur
Le système doté d’un réservoir de 3 litres est équipé d’un porte-savon liquide et de deux vannes permettant 5 à 10 lavages de…
Coronavirus : la filière pommes de terre sur le qui-vive
Fini les frites au restaurant : le confinement lié au Covid 19 fait s'effondrer la demande de pommes de terre pour l'industrie,…
Les semis de printemps ne devraient pas être perturbés par le coronavirus, les activités agricoles n'étant pas concernées par les restrictions d'activité. © J.-C.Gutner
Coronavirus : la filière céréalière fait front face à la crise
La filière céréalière s’organise pour ne pas interrompre la chaîne allant de l’appro à la transformation, en passant par la…
En 2019, la gendarmerie a relevé 1776 dégradations sur les exploitations agricoles. © Julie Pertriaux
Vols et dégradations : le travail des gendarmes fait des vagues
Le dispositif Demeter, créé pour lutter contre les violences visant le monde agricole, suscite l’émoi des opposants au modèle…
En achetant maintenant sa solution azotée pour 2021, l'économie serait d'environ 10 €/ha par rapport à la dernière campagne. © C.Baudart
Engrais: faut-il acheter la solution azotée maintenant pour 2021 ?
Couvrir ses besoins en solution azotée pour 2021 est une stratégie qui peut être gagnante au vu des prix bas proposés…
Covid-19/grandes cultures : les bons gestes pour vous protéger !
Les recommandations pour lutter contre le coronavirus dans les travaux du quotidien en grandes cultures, entre lavage de mains,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures