Aller au contenu principal

Fruits secs
Amandes : une organisation de producteurs « Amandiers de France » pour structurer la filière

Les statuts seront signés en septembre. La Compagnie des Amandes va aussi créer une casserie, ouverte à toute la filière.

Pour relancer la culture de l’amande dans le Midi et en Corse sur un modèle agroécologique, la Compagnie des Amandes a annoncé la construction d'une casserie ouverte à toute la filière à partir de la récolte 2023.
© Julio - stock.adobe.com

La Compagnie des Amandes, qui ambitionne de relancer la culture de l’amandier dans le Midi et en Corse sur un modèle agroécologique, a annoncé cet été construire une casserie ouverte à toute la filière à partir de la récolte 2023. Située à Signes dans le Var, d’une superficie de 7 400 m² et d’une capacité de stockage d’environ 3 000 t d’amandons, cette nouvelle casserie sera une filiale de la Compagnie des Amandes et assurera toutes les étapes de la transformation : collecte des amandes ; séchage si nécessaire ; analyses qualité, pesage et stockage des amandes en coques ; casse, tri, calibrage et conditionnement BtoB (700 kg/unité, avec un conditionnement possible en cartons de 25 kg sous vide). La casserie sera certifiée Iso 14001, IFS Food 7 et Iso 22000.

Lire aussi : Fruits à coque : Amandera lève 1 M€ et se lance dans les noisettes

Structuration de la filière amandes françaises

Autre actualité forte : la Compagnie des Amandes va créer d’une organisation de producteurs « Amandiers de France ». Les statuts constitutifs seront signés ce mois-ci, suivis de la demande d’agrément. Ouverte à tous les producteurs sur l’ensemble de la zone de production, elle se concentrera sur six axes stratégiques pour accompagner ses membres : créer un programme opérationnel commun (dont partages de connaissances et accompagnement technique) ; bénéficier des subventions ; structurer la commercialisation (avec un contrat avec la Compagnie des Amandes) ; accéder à la casserie de la Compagnie des amandes avec un tarif privilégié de 1,30 €/kg d’amandon ; mettre en place un système optionnel d’assurance récolte ; certifier en labellisation Bas carbone des nouveaux vergers.

Augmentation de capital de 4 M€

Afin de financer son développement et ses investissements de long terme, la Compagnie des Amandes augmente son capital de 4 M€. « Au total 2 M€ sont apportés par les fondateurs, environ 0,5 M€ par des investisseurs qualifiés et le reste est ouvert au grand public ». Toute personne peut devenir actionnaire de la Compagnie des Amandes à partir de 110 € d’investissement. Présidée par Arnaud Montebourg et dirigée par François Moulias, ses fondateurs, la Compagnie des Amandes regroupe aussi l’Inra, le groupe Daco France et des investisseurs.

Située à Signes dans le Var, sur 7 400 m², la casserie aura une capacité de stockage de 3 000 t d’amandons.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Deux maraîchers strasbourgeois remportent le Trophée du maraîchage
Le Trophée du maraîchage, organisé par Légumes de France, a été remis à un couple de maraîchers strasbourgeois, lors de la finale…
L’effeuillage mécanique apporte plus de coloration aux fruits.
Pomme et poire : le CTIFL étudie l'adaptation des vergers à la mécanisation
Le CTIFL consacre plusieurs essais à une meilleure adaptation des vergers de fruits à pépins à la mécanisation.
Emballage : Florette et Les Crudettes révolutionnent le marché de la 4ème gamme (MAJ)

Leader français des salades prêtes à l’emploi, Florette présente une véritable innovation de rupture…

pommes gros plan
Pommes et poires : une saison française 2021-2022 atypique à plusieurs titres (MAJ)
La récolte de pommes françaises devraient être suffisante cette année mais pas en poires. Calibre et aspect visuel seront au cœur…
[VIDEOS] Cerise : la pose des filets alt'droso en pratique
Deux films pratiques sur la pose de filets alt'droso, visant à lutter contre les dégâts de Drosophila suzukii sur cerisier, ont…
Vente directe : les questions à se poser avant de choisir son distributeur automatique de fruits et légumes
Se lancer dans la vente en distributeur automatique ne s’improvise pas. En amont, plusieurs points clés doivent être réfléchis.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes