Aller au contenu principal

Initiative
Maraîchers et restaurateurs créent une coopérative à Nantes

En région nantaise, les salariés d’un restaurant et des maraîchers ont créé une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) pour produire des légumes et mieux partager la valeur créée par chaque maillon.

« 20% des légumes sont destinés aux restaurants qui pourront notamment valoriser les légumes non vendables en frais », expliquent Maxime Lefebvre (à gauche) et Christophe Godineau.   © Véronique Bargain - FLD
« 20% des légumes sont destinés aux restaurants qui pourront notamment valoriser les légumes non vendables en frais », expliquent Maxime Lefebvre (à gauche) et Christophe Godineau.
© Véronique Bargain - FLD

À l’origine, Maxime Lefebvre, chef cuisinier et gérant du restaurant Le Bar’Île, sur l’île de Nantes, voulait développer ses approvisionnements en légumes bio. « Une ferme maraîchère bio était à vendre au sud de Nantes, explique-t-il. Nous avons eu l’idée de la reprendre en créant une coopérative, Commun’Île, qui associe les salariés du restaurant, des clients et des maraîchers salariés, pour que la valeur produite sur l’exploitation soit mieux partagée ».

Elia Chabrand et Christophe Godineau, tout juste diplômés d’un BPREA, ont été intéressés. « La valorisation des produits est un réel problème, estime Christophe Godineau. Le fait d’avoir un revenu assuré et un réseau de distribution à Nantes va permettre de nous focaliser sur la production et pallier l’isolement et le manque de temps que rencontrent souvent les maraîchers en circuit court. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

kiwi francisation
Une condamnation exemplaire pour la « francisation » de kiwis
Le tribunal correctionnel de Montauban a lourdement condamné une tentative de « francisation » de kiwis, à la hauteur du…
Dégâts de gel : déjà une « annus horribilis » pour les arboriculteurs
Les nuits de gel de la semaine du 5 avril ont causé d’important dégâts principalement en arboriculture et viticulture. Tous les…
Comment (ré)apprendre à bien manger ? Les multiples leviers de l’éducation alimentaire
Alors que le monde a subi de plein fouet la crise de la Covid et que la prise de conscience environnementale est désormais…
Dégâts de gel : la filière abricot très affectée, la pêche s'en sort mieux
L'AOP Pêches et Abricots de France dresse un premier bilan très provisoire des épisodes de gel sur les deux filières, en fonction…
Une filière de fleurs comestibles en construction
Devant le succès actuel des fleurs comestibles en gastronomie, un projet franco-italien vise à organiser une filière.
Dégâts de gel dans l’Hérault : les températures étaient trop froides...
Les nuits des 6 et 7 avril, dans l’Hérault, les températures ont chuté jusqu'à -8°C et des parcelles d’arbres fruitiers et de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes