Aller au contenu principal

« Un projet pour mesurer les impacts d'une restriction d'eau sur les vergers »

Le projet Arb'Eau Crau a pour objectif de mesurer les impacts agronomiques et économiques d’une restriction hydrique sur des vergers d’abricotiers tardifs et de pêchers.

L’objectif du projet Arb’Eau Crau est de mesurer les impacts agronomiques et économiques d’une restriction hydrique sur des vergers d’abricotiers et de pêchers. © OUGC
L’objectif du projet Arb’Eau Crau est de mesurer les impacts agronomiques et économiques d’une restriction hydrique sur des vergers d’abricotiers et de pêchers.
© OUGC

« Le territoire de la Crau, situé dans le département des Bouches-du-Rhône, est la dernière steppe d’Europe occidentale pour partie protégée par un statut de Réserve naturelle et Natura 2000. Le territoire ne possède pas de réseau hydrographique naturel mais dispose d’un large réseau de canaux artificiels. Bien que les producteurs fruitiers ne soient pas actuellement confrontés à des problèmes de disponibilité d’eau sur cette zone, le projet Arb’Eau Crau a démarré le 1er avril 2020 dans un objectif d’anticipation, pérennisation et de garantie d’une ressource en eau pour les différents usages et différents milieux. Porté par la Chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône, en partenariat avec l’Inrae d’Avignon et de Montpellier, SudExpe et AgroRessources, l’objectif du projet Arb’Eau Crau est de mesurer les impacts agronomiques et économiques d’une restriction hydrique sur des vergers d’abricotiers tardifs et de pêchers précoces, de saisons et tardifs. Les sites d’expérimentation sont composés de trois parcelles de pêchers et d’une parcelle d’abricotiers. Des appareils de mesures ont été installés sur les parcelles des deux producteurs participant à l’étude. Réalisée dans le cadre de l’Organisme unique de gestion collective de la nappe de la Crau (OUGC Nappe de Crau), cette expérimentation est prévue sur trois ans (2020-2022). Les premières restrictions ont eu lieu le 15 juin 2020. Le projet Arb’Eau Crau s’articule autour de trois axes de recherche complémentaires. L’action 1 étudie les conséquences économiques engendrées par différents niveaux de réduction d’eau dans les vergers, la modélisation de la qualité du fruit et le suivi de l’état hydrique de la plante. L’action 2 consistera à organiser la solidarité entre les filières sur les périodes de restriction d’irrigation. L’action 3 portera sur la valorisation des résultats du projet. Ainsi, Arb’Eau Crau est un projet innovant qui met en avant la collaboration entre le monde agricole, la recherche appliquée et les sciences sociales et économiques. Ce projet est réalisé grâce au soutien financier de l’Europe (Fonds Feader), de la Région Sud et de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée. »

Contact Lauriane Morel : l.morel@bouches-du-rhone.chambagri.fr

 

A lire aussi : Gérer l'irrigation pour éviter l’impact de la chaleur sur les arbres fruitiers

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

kiwi francisation
Une condamnation exemplaire pour la « francisation » de kiwis
Le tribunal correctionnel de Montauban a lourdement condamné une tentative de « francisation » de kiwis, à la hauteur du…
Dégâts de gel : déjà une « annus horribilis » pour les arboriculteurs
Les nuits de gel de la semaine du 5 avril ont causé d’important dégâts principalement en arboriculture et viticulture. Tous les…
Comment (ré)apprendre à bien manger ? Les multiples leviers de l’éducation alimentaire
Alors que le monde a subi de plein fouet la crise de la Covid et que la prise de conscience environnementale est désormais…
Dégâts de gel : la filière abricot très affectée, la pêche s'en sort mieux
L'AOP Pêches et Abricots de France dresse un premier bilan très provisoire des épisodes de gel sur les deux filières, en fonction…
Une filière de fleurs comestibles en construction
Devant le succès actuel des fleurs comestibles en gastronomie, un projet franco-italien vise à organiser une filière.
Dégâts de gel dans l’Hérault : les températures étaient trop froides...
Les nuits des 6 et 7 avril, dans l’Hérault, les températures ont chuté jusqu'à -8°C et des parcelles d’arbres fruitiers et de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes