Aller au contenu principal

Gérer l'irrigation pour éviter l’impact de la chaleur sur les arbres fruitiers

Les périodes très chaudes, de plus en plus fréquentes, peuvent diminuer la productivité des vergers. Mais une bonne gestion de l'irrigation peut contrecarrer leurs effets, allant même jusqu’à des économies d'eau.

Des mesures au Pépista montrent une baisse des contractions journalières lors d’épisodes de mistral. En présence de vent, certaines espèces consomment moins d’eau car elles ferment leurs stomates.  © Agroressources
Des mesures au Pépista montrent une baisse des contractions journalières lors d’épisodes de mistral. En présence de vent, certaines espèces consomment moins d’eau car elles ferment leurs stomates.
© Agroressources

Avec le réchauffement climatique, les températures extrêmes et les sécheresses deviennent de plus en plus fréquentes. Pour y faire face, une gestion plus précise de l’irrigation en arboriculture est nécessaire. En effet des températures supérieures à 35°C ralentissent le grossissement des fruits et peuvent détériorer leur qualité. Le phénomène est accentué lorsque l’hygrométrie de l’air est faible. En juin 2019, dans des parcelles de pommier de la région de Lunel dans le Gard, des pommes ont été brûlées et « cuites » à l’intérieur du fruit. Ce jour-là le DPV, déficit de pression de vapeur (notion qui prend en compte sur une même courbe les deux facteurs, température et hygrométrie), a été extrêmement élevé. Des parcelles sur lesquelles l’aspersion sur frondaison était en route ce jour-là ont été moins touchées. Plus généralement, le grossissement des fruits est freiné lorsque la température est élevée et l’hygrométrie basse.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les neuf maraîchers adhérents à l'OP Ydeal sont situés dans un rayon de 20 km au sud de Nantes. © Ydeal
Débuts prometteurs et projets d’avenir pour la nouvelle organisation de producteurs Ydeal
Créée début 2020 en région nantaise, l’OP Ydeal avec sa marque Le Potager de Jade mise sur la proximité, la réactivité et la…
Les 5 plus gros marchés du bio en Europe
Les consommateurs de l’Union européenne ont dépensé plus de 42 milliards d’euros pour les produits bio en 2018, dont plus de la…
tomate san pesticides
« Sans pesticide » et « Sans résidus de pesticides » font polémique
Les groupements de producteurs engagés dans les démarches « sans pesticides » ou « sans résidu de pesticides » réagissent…
Cette installation a été mise en place en mars. La première récolte, avec de faibles volumes, est prévue en 2021.  © Blue Whale
Blue Whale veut révolutionner le raisin bio
Le projet de raisin bio sous abri-climatique semble sur de bons rails. Il permettra de sécuriser le producteur et de répondre aux…
Le guayule est adapté aux conditions pédoclimatiques du sud de la France. Sa culture peut se concevoir dans le cadre d’une diversification.
Diversification : Le guayule produit du caoutchouc naturel
Issu de régions désertiques du continent nord-américain, le guayule offre des perspectives très prometteuses de développement d’…
Sodexo : solidarité et partenariats pour des fruits et des légumes locaux
Sodexo poursuit son engagement pour le développement et le soutien des filières agricoles locales et de qualité. Contexte EGalim…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes