Aller au contenu principal

Cotations : tendances et perspectives de la semaine 19
Marché de la courgette : développement du plein champ

Quelques tendances et perspectives des prix des légumes pour la semaine 19

courgette
© Philippe Gautier-FLD (photo d'archive)

Tendance : un commerce mieux disposé

Bien qu’en léger retrait en fin de semaine 18, sous l’effet d’une demande rendue plus prudente à la veille du férié du 8 mai, le commerce des fruits et légumes de saison s’est montré plus dynamique, sur l’ensemble de la semaine, soutenu par des offres modérées pour la saison —notamment en asperge et en fraise— et par une consommation mieux installée. Un contexte propice au maintien des prix, voire à quelques hausses. Les premiers melons Charentais français ont fait leur apparition sur les marchés locaux. Le déclin plus franc des productions d'hiver (chou-fleur, endive...) s'est accompagné d'une nette revalorisation des prix.

Perspective : une météo plus incertaine

Le niveau modéré des productions (notamment en asperge et en fraise) devrait favoriser le maintien des cours, au moins limiter le mouvement de recul. Les besoins supplémentaires de réassorts, avant le long week-end de l'Ascension, pourraient par ailleurs dynamiser le commerce, en ce début de semaine 19. L'évolution météo restera cependant un élément à suivre, notamment dans le Sud-Ouest où d'importants orages sont attendus. L'intérêt du consommateur pour les produits d'hiver va probablement continuer de s'estomper. Les prix devraient néanmoins conserver de bons niveaux, eu égard aux moindres volumes désormais disponibles.

Asperge : relative stabilité

Les moindres volumes disponibles —autour de 80 t/j dans le Sud-Ouest— ont facilité la tenue des prix, face à une demande plus prudente, surtout en fin de semaine 18, à l'approche du férié du 8 mai.

Le commerce s'annonce équilibré, sur un marché toujours très aéré, même si l'offre est susceptible de reprendre sur un rythme un peu plus soutenu, cette semaine, dans certaines régions.

Chou-fleur : déclin

Le déclin plus marqué des volumes breton (1, 44 million de têtes, en semaine 18) a autorisé une forte remontée des niveaux de prix (même si ces derniers se sont réajustés à la baisse avant le week-end).

La production bretonne va continuer de décliner progressivement. La demande export devrait rester présente, mais plus ou moins soutenue, en fonction des niveaux de fermeté des prix.

Concombre : des apports mesurés

Le marché a affiché un bon équilibre, avec un disponible encore modéré (311.000 colis, dans le Centre-Ouest, en semaine 18) et une demande bien présente, se soldant par une remontée des prix.

La production s'annonce encore mesurée, dans un certain nombre de régions, ce qui permet aux opérateurs d'aborder la semaine avec sérénité, à l'approche du férié de l'Ascension.

Courgette : développement du plein champ

Le commerce s'est montré plus actif, en début de semaine 18, avant de caler un peu, à l'approche du week-end. Les cours ont été néanmoins maintenus, sur une base légèrement plus ferme.

Les productions de plein champ, qui ont commencé à arriver sur le marché ces derniers jours, vont se développer, cette semaine, ce qui pourrait peser davantage sur les niveaux de prix.

Échalote : fermeté

Les cours bretons demeurent orientés à la hausse, soutenus par la demande export et par la moindre pression des stocks restants. Le marché français se montre pour sa part plus prudent.

Endive : un négoce plus animé

Le commerce a été plus actif, avec des opérateurs à jour et des prix à l'expédition tirés vers le haut. La demande a été en effet plus forte, surtout du côté des GMS, en prévision du week-end férié.

Le recul des volumes va se poursuivre, avec l'arrêt progressif d'opérateurs, d'ici à la fin mai. Cela devrait favoriser la tenue des cours, même si la consommation est attendue aussi sur le déclin.

Oignon : bon tenue

Les transactions sont satisfaisantes à cette période de la campagne.

Pomme de terre : calme

L'activité sur l'Hexagone est restée en demi-teinte, avec seulement quelques réassorts réalisés en début de semaine 18. L'export s'est montré également très calme pour la plupart des opérateurs.

La filière espère bénéficier d'un contexte plus favorable, dans les prochains jours, en vue de la réouverture progressive de la restauration... Côté  export, la fin de la campagne se profile.

Tomate : progression des productions

Les réassorts des grossistes et des GMS ont permis de soutenir les ventes, sur l'ensemble de la semaine 18, mais les prix ont reculé, sous la plus forte pression de l'offre (1.100 t, vendredi, en Bretagne).

La progression des offres régionales et la météo attendue plus mitigée pourraient peser sur les ventes. La présence du férié de l'Ascension pourrait toutefois animer le commerce, en ce début de semaine.

 

Les plus lus

Le capteur Burkard permet une détection et un dénombrementdes spores de mildiou dans l’air.
Comment mieux contrôler le mildiou de l'oignon
Le pro­jet Orion a permis de tester plusieurs leviers pour contrôler le mildiou de l’oignon. Les adjuvants jouent un rôle…
« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

« Il n’y aura pas de dérogation pour ces molécules », a confirmé la ministre déléguée, malgré l'insistance des professionnels.
Endive : « il n’y aura pas de dérogation » pour les trois molécules qui vont être retirées, prévient la ministre Agnès Pannier-Runacher

Les producteurs d’endives restent sans solution, ni espoir de dérogation, pour désherber et lutter contre les pucerons, suite…

Pomme : la nouvelle variété Soluna, petite sœur de Pink Lady, et sa robe bordeaux à la conquête du marché français ?

Soluna est une nouvelle variété de pomme sous marque par TopStar. Les Australiens ont réalisé une première saison commerciale…

Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes