Aller au contenu principal

Provence-Alpes-Côte d'Azur : le compost de fumier de cheval à l'essai

Le projet Compost du Ceta du Pays d’Aubagne mobilise les maraîchers autour de l’intérêt agronomique et économique des composts de fumier de cheval pour améliorer la fertilité des sols.

Dans un contexte de d'augmentation du prix de l'azote, le compostage au champ peut convaincre des producteurs de modifier leurs pratiques de fertilisation.
Dans un contexte de d'augmentation du prix de l'azote, le compostage au champ peut convaincre des producteurs de modifier leurs pratiques de fertilisation.
© F. Veyrier

Le projet Compost du Ceta du Pays d’Aubagne a eu comme objectif d’encourager les agriculteurs provençaux à utiliser des matières organiques pour améliorer la fertilité des sols. « Pour cela, nous avons mis en place une expérimentation de compostage au champ. Suivant les conseils du Laboratoire BRDA Hérody, un fumier hygiénisé a été réalisé », explique François Veyrier, Ceta Pays d’Aubagne et de l’Etoile. Le mélange a été réalisé à partir de fumier de cheval (six godets) et de fientes de volaille (un godet). Le tas bâché pendant 21 jours était remué deux fois dans l’intervalle. La manipulation de retournement des tas se faisait en bout de champ, à l’épandeur à poste fixe. Le tas était protégé des pluies avec une bâche.

Un contexte d’augmentation du prix de l’azote

« Les jus qui sortent naturellement du tas en fermentation doivent être récupérés à l’aide d’une bâche ou dalle en ciment. C’est un principe de base pour ne pas perdre d’éléments nutritifs, notamment l’azote », précise le spécialiste. La température du fumier mesurée dans le tas était de 70 °C, soit la garantie d’une certaine hygiénisation (assainissement des pathogènes et destruction des semences d’adventices). L’hydrolyse des pailles produit des « sucres » faciles à absorber pour la flore du sol et les cultures. « Le compost obtenu est enfoui rapidement dans le sol, il vient stimuler fortement l’activité biologique. Les micro-organismes peuvent y trouver une source d’énergie facile à récupérer, favorisant leur développement et leur activité », précise-t-il.

Le produit obtenu après analyse par le Laboratoire Celesta-Lab avait une teneur en N-P-K de (9,4/6,9/11,8) unités/tonne. Il a été épandu dans un essai tomates en plein champ à 25 t/ha. « Ce fumier a donné satisfaction et un rendement égal comparé au fumier de cheval non composté, épandu à 50 t/ha », mentionne François Veyrier. Selon le technicien, la connaissance et le bon usage des matières organiques ont convaincu les producteurs de modifier leurs pratiques en vue d’une production durable. Elles intéressent à nouveau les producteurs dans un contexte d’augmentation du prix de l’azote ou de rationnement des engrais. « Pour la facilité de la production, il faudrait sous-traiter le concept à un centre équestre », commente-t-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Flambée des coûts de l’énergie : en péril, les entreprises de la filière fruits et légumes demandent un bouclier énergétique spécifique
Interfel a réuni la presse ce jeudi 22 septembre afin que les professionnels témoignent de l’impact de la hausse des coûts de l’…
La lutte contre la francisation est l’une des nombreuses actions poursuivies depuis plusieurs années par l’AOPn Fraises de France.
Une francisation de framboises supposée
L’AOPn Fraises de France se constituera partie civile en cas de faits avérés de francisation de framboises, révélés dans l’…
Le verger maraîcher de l’Institut Agro a reçu la visite de chercheurs du monde entier venus au congrès IHC Angers 2022.
Maine-et-Loire : un verger maraîcher comme vitrine de l'Institut Agro
Le système jardin-verger de l’Institut Agro d'Angers est un véritable laboratoire à ciel ouvert animé par des étudiants et…
Le Maroc accroît ses exportations sur l’UE au premier semestre, l’Espagne s’inquiète
La Fepex s’est inquiétée le 31 août de la dynamique des exportations marocaines sur l’UE, en particulier vers son propre marché…
Avis de tempête pour l’exportation espagnole de fruits et légumes
Acteur de premier plan dans la production et l’exportation de fruits et légumes, l’Espagne connaît, à l’instar de ses collègues…
Après douze années d’expérience en aquaculture, Sébastien Maitrot s’est intéressé aux légumes de la mer.
Sébastien Maitrot a misé sur la culture de salicorne
Biologiste de formation et aujourd’hui maraîcher dans le Finistère, Sébastien Maitrot s’est spécialisé dans la culture de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes