Aller au contenu principal
Font Size

Asperge bio : les producteurs échangent sur leurs pratiques

L’asperge bio regroupe les membres de son association autour des préoccupations techniques comme l’enherbement, la lutte contre le criocère et l’alimentation de la plante.

Frédéric Poupard a cédé la présidence de l’association des producteurs d’asperge Bio à Didier Baillou, producteur d’asperge et viticulteur en Charente-Maritime.   © RFL
Frédéric Poupard a cédé la présidence de l’association des producteurs d’asperge Bio à Didier Baillou, producteur d’asperge et viticulteur en Charente-Maritime.
© RFL

Les membres de l’Association des producteurs d’asperge bio se sont réunis dans le Sud-ouest en décembre dernier dans le cadre de journées d’échanges techniques. « L’enherbement des parcelles est une préoccupation exacerbée en agriculture biologique qui trouve des solutions avec le désherbage mécanique et manuel », note Didier Baillou, nouveau président de l’association. Ces diverses opérations peuvent représenter jusqu’à 100 h/ha dans la première année de plantation. Par la suite, le travail du sol dans l’interrang et le « maintien propre » de la butte avec un chaussage régulier, un paillage biodégradable ou un mulch limitent à une quinzaine d’heures par hectare le temps passé. « En asperge verte, la gestion de l’enherbement peut être un facteur important de coût de main-d’œuvre supplémentaire, notamment pendant la récolte », témoigne Sébastien Delpech, producteur d’asperge vert bio à Sistels qui a accueilli les participants lors d’une visite de terrain.

Donner de la visibilité à l’asperge bio

Le criocère est la préoccupation sanitaire montante pour tous les asparagiculteurs, notamment les bio qui ne bénéficient jusqu’alors d’un seul produit en dérogation et utilisent le soufre fleur en préventif pour sol effet répulsif. L’apport d’éléments nutritifs à la plante est le troisième point technique abordé. L’objectif est d’anticiper la libération de l’azote organique pendant la période de croissance de la plante, printemps-été, avec l’utilisation d’acide humique. « L’objectif de l’association est de donner de la visibilité à l’asperge bio notamment en portant et en défendant les dossiers spécifiques à ce mode production. Nous souhaitons également faciliter la mise en commun d’informations au travers de groupes de discussion comme c’est le cas aujourd’hui », conclu le président, producteur d’asperge et viticulteur en Charente-Maritime.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
L'installation du bambou nécessite 4 à 5 ans puis les pousses sont ramassées à 25-30 cm pour être vendues en frais.
Du bambou alimentaire planté en Normandie
Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société…
En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année.  © Archives FLD
« On va avoir besoin de l’ail français »
C’est le début de la campagne de l’ail français. Une année plutôt bonne, sans stock dans les frigos avec moins d’ail espagnol.…
La future organisation de producteurs  légumes d’Eureden sera centrée sur les légumes surgelés et appertisés.  © Claire Tillier - FLD
Une nouvelle grande organisation de producteurs pour les légumes transformés

Au 1er janvier 2021, les deux organisations de producteurs (OP) de légumes des coopératives Cecab/d’aucy et…

Jean Castex annonce la réouverture de la ligne Perpignan-Rungis pour le transport des fruits et légumes
En déplacement à sur la plate-forme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), le Premier ministre a déclaré la réouverture dans un…
Pascal Prat, directeur général de Fleuron d’Anjou : « Deux nouvelles lignes ont été installées à la station. L’une d’entre elles permet le développement d’une nouvelle offre en radis équeutés en sachet prêt-à-consommer. C’est une ligne pilote, la première sur le marché français ».  © Fleuron d Anjou
Fleuron d’Anjou poursuit sa politique de développement
Asperges, patates douces, radis, mâche : autant de légumes appelés à croître dans le portefeuille produit de la coopérative qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes