Aller au contenu principal

Bio N’Days
Être bio seul ne suffit plus

Le “bio augmenté’, le “bio +”… Derrière ces nouvelles expressions, une réalité : aujourd’hui, être bio ne suffit plus. A la demande du Cluster Bio Auvergne-Rhône-Alpes, OpinionWay a interrogé les Français et en particulier les consommateurs de bio sur leurs préférences en termes de produits labellisés ou porteurs de solutions responsables.

« Enfin, le bio ne répond plus à toutes les préoccupations. Pour la qualité, il n’y a pas de perception de modification de l’état de santé ou de meilleures qualités gustatives, il n’y a pas de lien direct entre bio et solidarité, et l’emballage plastique réduit la perception positive du bio sur l’environnement. A l’inverse, on note un engouement pour le local qui répond, lui, à ces trois attentes de qualité, de solidarité et d’environnement. » C’est ce qu’il ressort de la dernière étude d’OpinionWay pour le Cluster Bio Auvergne-Rhône-Alpes présentée aux Bio N’Days.
© Julia Commandeur - FLD

Avec la crise sanitaire, les préoccupations des Français se sont accélérées : des préoccupations d’environnement et de solidarité, ce dernier point ayant vu une forte accélération en 2020, et surtout de qualité, qualité étant synonyme de produit santé et avec du goût. Ils sont aussi en quête d’informations sur ce qu’ils achètent et ont besoin de preuve et de transparence. Avec toutes ces attentes, le bio est et reste une valeur sûre et son capital confiance reste très fort.

Lire aussi : La 6e édition des Bio N’Days a mis en débat les défis du bio

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

PVM Ribégroupe
Le Réseau Ribé accueille PVM dans ses rangs

PVM (Parmentière de la Vallée de la Mauldre) a rejoint Le Réseau Ribé (RibéGroupe) au 1er Octobre. Entreprise…

Sept producteurs drômois relancent la filière amande française
Réunis au sein de la Cuma des 4SA, les producteurs ont investi 750 000 € dans une casserie de taille industrielle afin que l’…
Emballage plastique : le décret paraît, l’aventure commence…
Cette fois, c’est fait : le décret précisant les modalités de la suppression des emballages plastiques pour les fruits et légumes…
« Le décret de la loi Agec menace de disparition toute la filière légumes botte »
L’attache étant finalement considérée comme un emballage, radis, carottes et poireaux ne pourront plus être commercialisés en…
Maroc-UE : la Cour de justice de l’Union européenne annule l’accord agricole qui reste néanmoins « en vigueur pour un certain temps »

Le 29 septembre, la Cour de justice de l'Union européenne a annulé les décisions du Conseil relatives, à l’accord…

Biocoop s’engage dans la filière amande drômoise
En s’engageant en volume et prix pour au moins cinq ans, le distributeur a assuré une visibilité à la Cuma des 4SA, lui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes