Aller au contenu principal

Innovation
[French AgriTech] Transition alimentaire : deux appels à projets à 200 millions d’euros à destination des start-up

Le gouvernement vient de lancer deux appels à projets pour stimuler l’innovation en faveur de la transition agroécologique et mieux répondre aux besoins alimentaires de demain. Les start-up et entreprises des secteurs FoodTech et AgriTech sont appelées à candidater.

Drône au dessus des champs
© Abot

Julien Denormandie et Cédric O l’avaient annoncé fin août : dans le cadre du quatrième programme d’investissements d’avenir (PIA4), deux appels à projets viennent d’être lancés sur les thématiques « innover pour réussir la transition agroécologique » et « répondre aux besoins alimentaires de demain ». Dotés de 200 millions au total (90 millions pour le premier, 110 millions pour le deuxième), ces appels à projets s’adressent aux start-up et entreprises des secteurs FoodTech et AgriTech.

90 millions d’euros en faveur de la transition agroécologique

L’appel à projets « innover pour réussir la transition agroécologique », doté de 90 millions d’euros sur 5 ans, comporte trois vagues de sélection, la première se clôturant le 15 décembre prochain (puis le 24 mars et enfin le 16 juin). Ce programme vise à soutenir le développement des équipements intelligents et connectés (matériel et immatériel) visant à remplacer ou limiter le recours aux intrants d’origine fossile ou de synthèse (engrais, produits phytopharmaceutiques conventionnels, antibiotiques en élevage…). « Les projets individuels ou collaboratifs doivent proposer des solutions innovantes portant sur les agroéquipements, le numérique en agriculture, les bio-intrants, la biostimulation, la biofertilisation, la valorisation des ressources génétiques, ou la combinaison de ces leviers », note le ministère de l’Agriculture.

Porté par Bpifrance cet appel à projets souhaite notamment accompagner le développement de solutions techniques permettant aux agriculteurs de rassembler un grand nombre de données pour modéliser et adapter le plus financement possible leur exploitation.

110 millions d’euros pour répondre aux besoins alimentaires de demain

Le deuxième appel à projets, doté de 110 millions d’euros sur 5 ans, comporte, lui aussi, trois vagues de sélection, la première se clôturera le 13 décembre (la suivante le 9 mars, puis le 8 juin).

Le but de cet appel à projets : accompagner le changement d’échelle d’une solution, de la conception à l’industrialisation et jusqu’à la commercialisation. Ces solutions devant apporter des bénéfices en termes de santé, de nutrition ou de respect de l’environnement. « Alors que la demande en produits frais de proximité issus des circuits courts grandit, cet appel à projets pourra notamment accompagner des pratiques différenciantes (origine géographique et labels de qualité notamment), l’optimisation des flux (logistique des produits, échanges d’information, lutte contre le gaspillage alimentaire) tout en garantissant la sécurité sanitaire », cite le ministère de l’Agriculture comme exemple de thématique de cet appel à projets porté par Bpifrance.

Pour répondre aux questions sur les appels à projets innovation des stratégies d’accélération Agriculture et Alimentation, Bpifrance organise un webinaire ce mercredi 24 novembre à 11h.

 

 

Les plus lus

Une pétition lancée pour demander la dissolution de l’association L214
Agacés par les actions menées par l'ONG animaliste, des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour demander…
Plein de gazole non routier
Flambée du GNR : les entreprises de travaux agricoles demandent le remboursement anticipé de la TICPE
La fédération nationale des entrepreneurs des territoires demande le remboursement partiel anticipé de la TICPE sur le gazole non…
Et si une agriculture intensive préservait mieux l’environnement ?
Une étude que vient de publier l’université de Cambridge arrive à une conclusion à laquelle on ne s’attendait pas vraiment : une…
vaches limousines avec colliers Nofence sous les pommiers.
« Nous testons les clôtures virtuelles pour faire du pâturage tournant »
Soutenus par le conseil régional et la chambre régionale d’agriculture d’Ile-de-France, Florentin Genty et son frère Germain du…
Pacifica et Groupama annoncent une augmentation de l’assurance récolte de 10 à 25 % en 2022
Chez Pacifica et Groupama, une hausse des primes de l’assurance multirisque climatiques est prévue en 2022. Pour ces Pacifica,…
Le PDG d’Ecomiam ne veut pas céder aux attaques de l’association L214
Le 8 novembre, l’entreprise Ecomiam a été « attaquée » par l’association L214. Coups de téléphone, mails, messages publiés sur…
Publicité