Aller au contenu principal

Les Maraîchers nantais attaqués par Les Soulèvements de la Terre

Après la bassine de Sainte-Soline, des militants écologistes s’en sont pris à une exploitation de muguet et à des serres expérimentales de la Fédération des maraîchers nantais. Des actions fortement dénoncées par la profession agricole et le ministre de l’Agriculture.

A l'appel des Soulèvements de la Terre, des activistes s'en sont pris à une exploitation de muguet et à des serres expérimentales dimanche 11 juin près de Nantes.
A l'appel des Soulèvements de la Terre, des activistes s'en sont pris à une exploitation de muguet et à des serres expérimentales dimanche 11 juin près de Nantes.
© Les Soulèvements de la Terre

[Mis à jour le 12 juin à 15h42]

A l’appel d’un collectif de militants écologistes, emmené par Les Soulèvements de la Terre et La tête dans le sable à l’origine de la mobilisation contre Sainte-Soline dans les Deux-Sèvres, un millier de personnes et une trentaine de tracteurs ont participé dimanche 11 juin à une manifestation itinérante au sud et au nord de Nantes, à l’origine pour dénoncer l'exploitation du sable à des fins industrielles et agroalimentaires.


Plants de muguet arrachés

Dans la matinée, des militants partis de Saint-Colomban (Loire-Atlantique) cheminant pour la plupart à vélo ou sur des tracteurs vers Nantes, ont mené une première action de « désobéissance civile » qui a consisté à arracher des plants de muguet (au sein d’une exploitation du groupe Vinet) et des tuyaux qui les irriguaient pour les remplacer par des semences de graines de sarrasin, « afin d’y remettre de la biodiversité », selon Les Soulèvements de la Terre. Un autre convoi s’est élancé quelques heures plus tard depuis Héric pour lutter contre l’ouverture de nouvelles carrières de sable ou granulats par Lafarge à Soudan. Cette action visait à dénoncer l'utilisation intensive de l'eau et du sable, ont expliqué les manifestants.

Intrusion dans des serres expérimentales

Quelques kilomètres plus tard, des manifestants sont entrés dans les serres expérimentales de la maison des maraîchers nantais à Pont-Saint-Martin en Loire-Atlantique. 

Aujourd’hui je pleure

« Aujourd’hui je pleure. Les zadistes ont détruit nos serres expérimentales en sol vivant et cultures sans pesticides. En toute impunité », s’est insurgé Régis Chevallier, président de la Fédération des maraîchers nantais, sur Twitter.

 

« Une poignée de manifestants sont entrée par infraction dans notre site et ont saccagé notre serre expérimentale », témoigne Régis Chevallier, président de la fédération des maraîchers nantais, contacté par Réussir.fr.

Ils ont lacéré les bâches plastiques et détruit un essai sur des salades

« Ils ont lacéré les bâches plastiques, détruit un essai sur des salades mis en place par une stagiaire jeudi dernier et ont balancé des graines de sarrasin », poursuit-il qui indique que la fédération a décidé de porter plainte ce matin.

« C’est l’incompréhension, les essais portaient sur la baisse des intrants, les sols vivants, l’économie d’eau, soit une partie de la réponse au problème pointé par les manifestants », témoigne le président de la fédération des maraîchers nantais. « Au-delà des dégâts matériels indéniables, sur certains essais nous avons peut-être perdu 1 an. Notre objectif est de vite réparer les dégâts et relancé les essais », poursuit-il. « Nous sommes choqués, un peu émus et cela commence à laisser la place à la colère ».

Marc Fesneau dénonce ces dégradations et intrusions

Marc Fesneau a réagi pour sa part en apportant « son soutien absolu aux agriculteurs victimes de ces dégradations et intrusions ». « La science et la vérité contre le complotisme et l’obscurantisme. Le droit et la loi contre les actes délictueux. Telle est notre ligne. Par nature, ces actes sont répréhensibles. Ici comme ailleurs : ne rien céder aux actes de délinquance et au harcèlement dont sont victimes les agriculteurs », a-t-il poursuivi dans son message sur le réseau social.


Arnaud Rousseau en appelle à Gérald Darmanin

Arnaud Rousseau, président de la FNSEA, a aussi apporté son soutien dans un tweet aux Maraîchers nantais « victimes d’irresponsables qui défient les autorités et cherchent le chaos ». Et d’appeler Gérald Darmanin à agir. « Tout cela va très mal finir. Les appels au calme et à la raison portés par la FNSEA ne tiendront pas longtemps sans décisions fortes », prévient le représentant syndical dans un communiqué.

L’agroclimatologue Serge Zaka et la climatologue Valérie Masson-Delmotte ont aussi exprimé « leur incompréhension » face à la destruction d’un essaie de nouvelles variétés de salades. Une expérimentation vouée « à trouver des moyens d’améliorer la productivité des salades » dénonce de son côté Soulèvements de la Terre.
 

Les plus lus

Paysage agricole
Quel prix des terres agricoles en 2023 ?

Après deux années de progression, le marché foncier agricole s’est stabilisé en 2023 avec des surfaces en baisse mais une…

Terres agricoles et bâtiments d’élevage en Bretagne
Comment évolue le prix des terres agricoles en Bretagne ?

Le prix moyen des terres agricoles en Bretagne reste assez stable en 2023. Une stabilité à laquelle participe la Safer…

Homme votant pour les élections européennes
Elections européennes : pour qui les agriculteurs vont-ils voter ?

Une enquête réalisée par le Cevipof et l’Agro Toulouse avec le groupe Réussir éclaire sur les intentions de vote des…

Parlement européen
Résultats aux élections européennes : quelles conséquences pour l’agriculture ?

Les résultats des élections européennes en France et dans les autres pays européens sont tombés. Quel impact pour les…

Moisson d'orge dans l'Hérault
Moisson 2024 : le top départ est lancé

La récolte 2024 de céréales a démarré le week-end dernier avec quelques jours de retard par rapport à la moisson 2023. Alors…

Jean-Marc Jancovici, président du Shift Project, devant un paysage rural.
Décarbonation : « L’agriculture est le secteur le plus complexe qu’on ait eu à regarder » reconnait Jean-Marc Jancovici qui en appelle aux agriculteurs

L’agriculture doit répondre à trois défis : produire beaucoup, produire pas cher tout en respectant l’environnement. Une…

Publicité