Aller au contenu principal

[DOSSIER] Maîtrise des charges indispensable pour les éleveurs caprins fermiers sud Méditerranée transformant plus de 30 000 litres

Maximiser la valorisation du lait et surtout maîtriser les charges alimentaires sont la clé dans les systèmes sud méditerranéens transformant plus de 30 000 litres de lait par an.

© V. H.-Q.

Les producteurs fermiers du système « sud Méditerranée, 30 000 litres de lait et plus » sont localisés sur la région Provence Alpes Côte d'Azur et sur l’ancienne région Languedoc Roussillon. Les systèmes alimentaires rencontrés sont très divers avec une utilisation importante des surfaces pastorales dans beaucoup d’élevages. Avec un peu plus de 60 000 litres de lait transformés, ils sont assimilables aux éleveurs de taille équivalente des autres régions mais avec toujours une valorisation du lait dépassant les 2,5 €/litre. Un salarié est présent dans presque toutes les exploitations.

(1)	Moyenne des élevages ayant le meilleur niveau de rémunération de la main d’œuvre (quart supérieur pour le nombre de SMIC/UMO à rémunérer)(2)	Valeur établie à partir de la médiane du groupe (autant d’élevages en dessus ou au-dessous), puis éventuellement revue (3)	Valeur établie à partir du troisième quartile pour les produits (25% des élevages au-delà et 75% en deçà) ou du premier quartile pour les charges (25% en deçà et 75% au-delà), ...

Salariat très fréquent

Les charges supplétives (rémunération du travail exploitant sur la base de deux Smic/UMO et du capital) pèse pour près de 50 % dans le coût de production. La maitrise des charges alimentaires, la productivité des animaux mais surtout la maximisation de la valorisation du lait sont des caractéristiques des éleveurs se rémunérant le mieux.

En dessous de 1 500 €/1000 litres de rémunération permise par le produit, il est difficile avec les productivités observées, d’atteindre une rémunération supérieure à deux Smic/UMO. Avec des productivités inférieures à 20 000 l/ UMO, il faut approcher les 2 000 €/1000 litres de revenu permis par le produit.

En dessous de 1 500 € / 1000 litres de rémunération permise par le produit, il est difficile avec les productivités observées, d’atteindre une rémunération supérieure à deux Smic/UMO.

Les plus lus

L’équipe d’Holland Goats comprend les propriétaires Lianne et Harm Jan Brouwer (à gauche) et le salarié Allard Vlastuin (à droite). Bas van der Heiden (deuxième à ...
Un bâtiment tout confort pour élever et exporter les chevrettes hollandaises
Holland Goats élève entre 1 500 et 1 800 chevrettes chaque année. C’est aussi de là que partent environ 4 000…
Logo du Concours général agricole
Le palmarès caprin du concours général agricole des produits laitiers 2024
Le concours général agricole des produits laitiers se tenait le lundi 26 févriers 2024. Parmi les 397 médailles du réputé…
Affiche du film Les Chèvres !
Dany Boon défend une chèvre au cinéma
En salle le 21 février, le film "Les chèvres !" raconte l'histoire loufoque de l'improbable procès d'une chèvre au 17e siècle.…
Grégory Gilbert, éleveur dans la Sarthe, aide une chèvre à mettre bas.
« Une moyenne à 800 000 cellules avec 40 % de chèvres en lactation longue »
À l’EARL Chevr’Auvers dans la Sarthe, un soin tout particulier est porté à la qualité du lait de chèvre. Nicole Pradel et Gregory…
Une de l'annuaire Capgènes 2024
L'annuaire 2024 des éleveurs Capgènes est en ligne
L'annuaire 2024 de Capgènes recense les éleveurs de chèvres, département par département, en indiquant les performances…
Collecte d'échantillons de lait de chèvre par un chauffeur-laitier
Dépister les maladies dans le lait de chèvre
En testant le lait de tank des chèvres, on peut détecter des maladies présentes dans le troupeau caprin sans multiplier les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre