Aller au contenu principal

Une 26e édition des 3R riche pour les caprins

Les journées autour des recherches sur les ruminants se tiennent tous les deux ans. Elles sont l’occasion de nombreux échanges et surtout de découvrir les derniers travaux de l’Inrae et des instituts techniques.

Lors de la 26e édition des 3R, 130 posters ont été présentés. Reproduction, effet bouc, lactations longues, qualité du lait... ont fait l'objet de présentations et répondent à des enjeux pour la filière caprine.
Lors de la 26e édition des 3R, 130 posters ont été présentés. Reproduction, effet bouc, lactations longues, qualité du lait... ont fait l'objet de présentations et répondent à des enjeux pour la filière caprine.
© Idele

« Nous avons et nous aurons besoin d’élevage », ont tenu à réaffirmer Philippe Mauguin et Joël Merceron, respectivement PDG de l’Institut national de la recherche agronomique (Inrae) et directeur de l’Institut de l’élevage (Idele), en ouverture des 26es journées pour la recherche autour des ruminants (3R) les 7 et 8 décembre. L’édition 2022 a été riche : 600 inscrits, 130 posters, 88 communications, 21 expérimentations et initiatives terrain, des jeux sérieux. Elle a été aussi le reflet du dialogue entre recherche publique et de terrain pour proposer des solutions acceptables et correctement dimensionnées aux éleveurs.

Transmettre les connaissances

« Les 3R sont le fruit d’une collaboration entre l’Idele et l’Inrae, a rappelé Philippe Mauguin. L’élevage nous est indispensable pour de nombreuses raisons, notamment la valorisation des surfaces, la fourniture d’azote organique, son rôle sur les territoires, etc. Ainsi que l’ensemble des filières agricoles, il a aussi des défis à relever : alimentation, biodiversité, environnement, prévention des zoonoses et lutte contre l’antibiorésistance… Les questions sont nombreuses, toutes les disciplines sont nécessaires (génétique, zootechnique, qualité des produits, environnement, sociologie) et nous devons embarquer l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire. »

Martial Marguet, président de l’Idele, a rappelé « l’importance de l’accompagnement des éleveurs et de la transmission des connaissances présentées ».

De la fourche à la fourchette

L’autonomie protéique a bien sûr fait l’objet d’une séance approfondie allant des échanges mondiaux à l’opportunité de réduire, voire supprimer les concentrés chez la chèvre laitière au pâturage en passant par la valorisation d’une diversité de ressources pour l’alimentation animale.

Les travaux présentés concernant plus spécifiquement les caprins ont couvert l’ensemble de la filière. Un essai conduit par l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FIBL) sur l’induction d’une lactation après tarissement et sans gestation a éveillé l’intérêt des participants. Tout juste achevé, le projet ValCabri (voir dossier p. 16) a, lui aussi, été mis en avant, ainsi que les résultats d’essais sur les lactations longues, la reproduction ou encore l’efficience alimentaire et la qualité du lait. Autant de sujets qui seront développés dans ces pages dans les prochains numéros.

Côté web

Retrouvez l’ensemble des communications des 26es 3R sur journees3r.fr

Vers une pénurie de main-d’œuvre ?

Au cours des deux journées de conférences, de nombreux sujets ont été abordés, dont le crucial besoin de renouvellement des actifs, qu’ils soient exploitants ou salariés. « L’élevage fait face à un choc démographique inédit lié à un afflux de départs, alors que les installations sont régulières, environ 4 000 personnes par an sur la décennie 2010, a rappelé Jean-Noël Depeyrot, chargé d’études économiques au ministère de l’Agriculture. Mais elles ne suffisent pas à renouveler les exploitants. » Le développement du recours au salariat permanent et occasionnel, et à la délégation, est une des réponses à cet écueil démographique. Mais cela ne suffira pas si la question de la rémunération, facteur d’attractivité important, n’est pas résolue elle aussi.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Agrial veut séduire les futurs installés en élevage caprin
Pour assurer le renouvellement des actifs de ses 600 adhérents caprins, la coopérative Agrial promeut le métier d’éleveur de…
Le témoignage d’Olivier Billaud a marqué l’assistance lors de la journée "éleveurcaprindemain organisée par le Brilac et l'Anicap début décembre : en reconversion, le jeune exploitant caprin avait rencontré son cédant à la journée #éleveurcaprindemain de 2017.
À Melle, la filière caprine d’aujourd’hui rencontre celle de demain
La traditionnelle journée #éleveurcaprindemain dédiée à l’installation était organisée le 2 décembre par le Brilac, l’Anicap et…
Engraissement des chevreaux à la ferme, quatre webinaires pour tout savoir
L'institut de l'élevage et ses partenaires proposent une série de webinaires abordant les étapes clefs et les résultats du projet…
Assurer ses prairies pour sécuriser l'alimentation de ses animaux est une solution à envisager avec le nouveau dispositif d'assurance récolte en vigueur depuis le 1er janvier.
« Une assurance récolte plus incitative pour les éleveurs caprins »
Rémi Dubourg, chargé d’études à Chambres d’agriculture France. Depuis le 1er janvier 2023, un nouveau cadre légal s’applique pour…
Le changement climatique impose des adaptations plus ou moins importantes selon les élevages et la région. Anticiper semble être le maître mot.
Adapter les élevages caprins au changement climatique
La filière caprine s’est saisie de l’enjeu de l’adaptation des élevages et, notamment, de la sécurisation des ressources…
Trois générations sont présentes sur l'affiche de l'édition 2023 de Capr'Inov, illustrant le thème de la transmission et de l'attractivité des métiers de la filière caprine.
Capr’Inov 2023, les jeunes et la transmission à l’honneur
La neuvième édition du salon Capr’Inov donne rendez-vous à la filière caprine les 22 et 23 novembre prochains, à Niort.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre