Aller au contenu principal

Les races à petits effectifs se renforcent

Alors qu’elles ont toutes ou presque été un jour prêtes à disparaître, les racines caprines locales bénéficient aujourd’hui d’une dynamique de sauvegarde et de promotion, boostée par des collectifs d’éleveurs passionnés et avides de professionnalisation.

Choisies pour leur robustesse, leur rusticité, leur lien au terroir ou simplement pour leur beauté, les chèvres de races locales mobilisent de plus en plus d’éleveurs. De la reconnaissance d’une race au maintien de la population et à sa promotion auprès du grand public et des professionnels, les associations ont du pain sur la planche. Tous les ans, les représentants des neuf races caprines à petits effectifs se retrouvent pendant deux jours pour échanger sur les évolutions et les travaux en cours et à venir autour de la génétique, de la professionnalisation ou encore de la communication. Coordonnées par Capgènes et l’Institut de l’élevage, ces rencontres sont avant tout une occasion de renforcer le lien qui unit tous ces éleveurs : la sauvegarde des races caprines françaises.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

[Juridique] Intrusion dans une parcelle agricole : s’interposer n’est pas la bonne réaction
Portail réussir
Les intrusions dans les parcelles agricoles ont alimenté l’actualité ces dernières années. Mais ces intrusions ne constituent pas…
Les bâtiments loués par le gaec Denis-Van Hasselaar n'étaient à l'origine pas du tout fonctionnels ni adaptés à l'élevage caprin. © S. Van Hasselaar
Une chèvrerie moderne dans un vieux bâtiment
Dans l’Indre, Philippe Denis et Séverine Van Hasselaar ont remodelé un vieux bâtiment pour en faire une chèvrerie bien équipée. …
Avec le pâturage des mûriers, les chèvres peuvent exprimer leur comportement naturel pour la cueillette. © C. Boyer
L’arbre fourrager, une solution pour nourrir les chèvres face aux changements climatiques
Des expérimentations ont débuté au Pradel pour évaluer l’intérêt du pâturage des arbres par les chèvres. Les premiers résultats…
Élevages caprins (ayant déclaré un recensement) © BDNI 2020/Idele
​Les commandes d’identifiants dessinent la France caprine
En 2019, plus de 20 000 exploitations, détenant 1,1 million de reproducteurs caprins, ont déclaré leurs animaux à la base de…
Les constructeurs de bâtiments agricoles que vous auriez pu voir à Capr’inov
Malgré l’annulation partielle de Capr’inov 2020, les constructeurs de bâtiments agricoles font part de leurs offres de service et…
Le Pradel a accueilli près de 400 personnes lors de la journée portes ouvertes du 6 octobre. © B. Morel
Pour ses 30 ans, la ferme caprine du Pradel ouvre ses portes aux scientifiques
Pour ses 30 ans, la ferme expérimentale caprine du Pradel a ouvert ses portes pour partager ses connaissances avec la filière.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre