Aller au contenu principal

Les achats de fromages de chèvre se réduisent

Avec 7 % des achats de fromages des français, le fromage de chèvre tient une bonne place dans leur alimentation. Mais ses consommateurs habituels réduisent leurs achats selon Kantar.

Part de marché en valeur des circuits de commercialisation des fromages de chèvre
© Kantar, bilan Anicap

« Le contexte inflationniste que nous vivons est complexe, et nous observons plusieurs phénomènes en réponse, a exposé Jessy Leroux, consultante junior à Kantar, lors de la présentation annuelle des données de consommation dédiée aux fromages de chèvre commandée par l’Anicap. Les Français achètent moins, mieux et autrement. »

Concrètement, pour s’adapter à l’inflation les foyers français diminuent leurs achats en volume, avec des paniers plus petits et moins fréquents. Ils cherchent également à acheter moins cher, entre promotions et descente en gamme ou encore changent de circuit de distribution. « Les marques de distributeur "économiques" avaient quasiment disparu des rayons et font leur retour, observe le panéliste. Aldi et Lidl gagnent des parts de marché, et 15 % des achats se font en promotion. »

Pour 2022, les projections sur les produits de grande consommation prévoient une réduction de 1,8 % en volume, et une augmentation de 2,8 % en valeur. Sur les volumes, pas d’amélioration envisagée avant 2024. L’augmentation du chiffre d’affaires devra donc passer par l’inflation. Inflation qui devrait être importante début 2023 en répercussion de l’année 2022.

Renouer avec les foyers français

Les fromages de chèvre représentent 7 % des achats de fromages. « Le fromage de chèvre, et le fromage en général, est malmené par les foyers français, souligne-t-elle. Nous observons un repli assez marqué qui doit appeler à la vigilance, même si sur quatre ans les ventes de fromages de chèvre retrouvent un niveau d’avant-Covid. » Les foyers sont dans une logique de fractionnement des dépenses, avec des sessions de courses plus nombreuses. Ce qui alerte les experts de Kantar, c’est que le fromage de chèvre est pénalisé par son cœur de clientèle. 86 % de la décroissance s’explique par les acheteurs réguliers, et notamment la déconsommation des sexagénaires. Si presque 6 euros sur 10 sur le fromage de chèvre sont réalisés en supermarchés, la place des circuits spécialisés est plus importante que pour la moyenne des fromages. Une spécificité à entretenir.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Agrial veut séduire les futurs installés en élevage caprin
Pour assurer le renouvellement des actifs de ses 600 adhérents caprins, la coopérative Agrial promeut le métier d’éleveur de…
Le témoignage d’Olivier Billaud a marqué l’assistance lors de la journée "éleveurcaprindemain organisée par le Brilac et l'Anicap début décembre : en reconversion, le jeune exploitant caprin avait rencontré son cédant à la journée #éleveurcaprindemain de 2017.
À Melle, la filière caprine d’aujourd’hui rencontre celle de demain
La traditionnelle journée #éleveurcaprindemain dédiée à l’installation était organisée le 2 décembre par le Brilac, l’Anicap et…
Engraissement des chevreaux à la ferme, quatre webinaires pour tout savoir
L'institut de l'élevage et ses partenaires proposent une série de webinaires abordant les étapes clefs et les résultats du projet…
Assurer ses prairies pour sécuriser l'alimentation de ses animaux est une solution à envisager avec le nouveau dispositif d'assurance récolte en vigueur depuis le 1er janvier.
« Une assurance récolte plus incitative pour les éleveurs caprins »
Rémi Dubourg, chargé d’études à Chambres d’agriculture France. Depuis le 1er janvier 2023, un nouveau cadre légal s’applique pour…
Le changement climatique impose des adaptations plus ou moins importantes selon les élevages et la région. Anticiper semble être le maître mot.
Adapter les élevages caprins au changement climatique
La filière caprine s’est saisie de l’enjeu de l’adaptation des élevages et, notamment, de la sécurisation des ressources…
Trois générations sont présentes sur l'affiche de l'édition 2023 de Capr'Inov, illustrant le thème de la transmission et de l'attractivité des métiers de la filière caprine.
Capr’Inov 2023, les jeunes et la transmission à l’honneur
La neuvième édition du salon Capr’Inov donne rendez-vous à la filière caprine les 22 et 23 novembre prochains, à Niort.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre