Aller au contenu principal

Pour la Fnec, une hausse nécessaire d'au moins 60 €/1000 L du prix du lait de chèvre

Alors que les coûts de production en élevage sont en forte hausse et que la loi dite Egalim 2 vient d’être promulguée, la Fnec appelle les laiteries « à l'appliquer avec détermination ».

La Fnec demande "des hausses de tarifs vitales et urgentes" pour couvrir la hausse importante des charges en élevage caprin.
© D. Hardy

Dans un communiqué diffusé le 3 novembre, la Fnec rappelle que « la filière lait de chèvre n’échappe pas à la flambée des cours des matières premières que subit le monde agricole. »

« Il faudrait une hausse du prix du lait payé au producteur d’au moins 60 € / 1000 L pour couvrir l’intégralité de la hausse des coûts », résume-t-elle.

« Le prix du lait de chèvre actuel est insuffisant »

La hausse des charges, principalement portée par l’alimentation et les carburants, se traduit par un indice Ipampa lait de chèvre à 115,2 en septembre. « Tous les indicateurs sont au rouge pour les producteurs de lait de chèvre. L’Ipampa lait de chèvre est en hausse de +7,7 % par rapport à l’année dernière. Rien que pour l’alimentation des chèvres, le sous-indice Ipampa-Aliment acheté a pris 10,4 % en 1 an ! », alerte la fédération.

La Fnec demande ainsi aux laiteries « d’appliquer avec détermination la loi Egalim2 : une hausse conséquente du prix payé au producteur est indispensable au plus vite. Nous ne consentirons pas que le prix 2022 soit déconnecté de la réalité de nos coûts de production ». 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Installées depuis deux ans, Lola Jouan et Amandine André transforment le lait de leurs 110 chèvres à Chitenay (Loir-et-Cher).
Du rêve à l’installation en élevage caprin
Dans le Loir-et-Cher, Amandine André et Lola Jouan ont réalisé leur projet d’enfance : s’installer toutes les deux et créer leur…
Sur la commune de Selles-Sur-Cher, Vincent et Marie-Frédérique Péré ont reconstruit un bel outil de travail après l'incendie, permettant d'élever plus de chèvres, avec une pénibilité réduite.
« À la suite de l'incendie de la chèvrerie, nous avons reconstruit et augmenté l’effectif »
Installé depuis près de quatre ans dans le Loir-et-Cher, Vincent Péré a dû revoir ses projets après l’incendie qui a détruit la…
Accueillez-vous des stagiaires sur votre exploitation ?
Accueillez-vous des stagiaires sur votre exploitation ?
La formation des futurs éleveurs et éleveuses de chèvres, que ce soit par baccalauréat professionnel, BTS ou certificat de…
Les démonstrations de découpe sont toujours impressionnantes. Paul Tribot Laspière, du service qualité des carcasses et des viandes à l'Institut de l'élevage, a présenté les différentes modalités de présentation des morceaux.
À la reconquête de l’engraissement des chevreaux
Après trois années d’essais et d’échanges pour une meilleure valorisation de la viande de chevreau, le projet ValCabri a présenté…
D’après les hypothèses de l’Institut de l’élevage, le coût de production des producteurs fermiers caprins augmenterait en moyenne de 240 à 500 euros les 1 000 litres par rapport à 2021.
Augmenter le prix de ses fromages face à la hausse des intrants
Aliments, engrais, matériaux… mais aussi énergie, emballages, coût de la main-d’œuvre, chez les producteurs fermiers, tous les…
La revalorisation du prix du lait de chèvre se poursuit
La revalorisation du prix du lait de chèvre se poursuit
La hausse générale du prix du lait de chèvre est de 78,50 € en août par rapport à 2021. L’Ipampa lait de chèvre est, lui,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre