Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

[ Covid-19 ] L’interprofession appelle à réduire la production de lait de chèvre

Au vu du chamboulement provoqué par le Covid-19, les laiteries peuvent vite se retrouver avec un excès de lait. L’Anicap demande aux éleveurs de chèvre de réduire leur production.

L'épidémie de Covid 19 impacte sévèrement les filières agricoles et la filière laitière caprine n'est pas épargnée.
L'épidémie de Covid 19 impacte sévèrement les filières agricoles et la filière laitière caprine n'est pas épargnée.
© D. Hardy

L’excès de lait de chèvre menace. Dans une note du 26 mars adressée aux acteurs de la filière lait de chèvre, l’Anicap observe des pertes de marchés importantes et brutales suite à la fermeture des établissements scolaires, de la restauration hors foyer et des marchés. Les ventes de fromages sont par ailleurs en baisse dans la grande distribution, notamment pour le segment haut de gamme (AOP, fromages au rayon coupe, fromages fermiers). Enfin, les laiteries sont confrontés à de l’absentéisme (20% en moyenne) qui réduisent leur capacité de production.

L’interprofession caprine note que cette situation est « d’autant plus problématique qu’elle survient dans une période de forte production de lait de chèvre, avec une collecte actuellement en hausse de 5 à 10 % par rapport à l’année dernière selon les zones, et alors que le pic de production annuel est attendu dans les prochaines semaines ».

Dans ce contexte instable et dégradé, l’interprofession appelle les producteurs de lait de chèvre à modérer leur production. L’Anicap indique aussi solliciter l’aide des pouvoirs publics pour le stockage ou la destruction de lait.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les abcès à micocoque peuvent parfois atteindre la taille d'un pamplemousse. © X. Pouquet
La maladie des abcès chez les chèvres
Les abcès caséeux ou à microcoque de Morel gênent bien des élevages de chèvres sans qu’il n’y ait de véritables traitements,…
 © D. Hardy
Le lait de chèvre dans la tempête du Covid-19
Les laiteries et les producteurs se sont adaptés à la crise du Coronavirus. Mais les fromages AOP et de tradition souffrent…
Du 23 au 29 mars, les abatteurs ont congelé entre 96 et 98 % de leur production. Aujourd’hui, cela frôle toujours les 100 %. © J.-F. Mallet/Interbev
Le chevreau très malmené par le Covid-19
À l’instar de l’agneau, la période de Pâques représente la plus importante période de consommation de viande de chevreau. Avec le…
Les fromagers fermiers ont fait preuve d'inventivité pour vendre leurs fromages. © D. Hardy
Nouveaux circuits commerciaux : les fromagers fermiers ont innové avec le Covid-19
Les fromagers fermiers ont rapidement dû se réorganiser pour faire face aux perturbations du Covid-19 et à la fermeture des…
Jacky Salingardes, président de la Fnec et de l'Anicap
Fnec, Interbev et Anicap réactifs face au Covid-19
Jacky Salingardes, président de la Fnec et de l'Anicap, revient sur les conséquences du Covid-19 sur la filière caprine.
Avant d’utiliser des copeaux, les éleveurs utilisaient une poudre asséchante à base de kaolin. © D. Hardy
« Des copeaux de bois dans l’aire d’attente »
« Avant la traite de nos 300 chèvres, nous épandons des copeaux de bois dans l’aire d’attente et sur les couloirs de sortie. Les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre