Aller au contenu principal
Font Size

Vaches de réforme : la quête de la « recette » du persillé parfait

Comment obtenir des vaches limousines possédant avec une quasi-certitude le niveau de persillé idéal ? De concert avec CV Plainemaison, DFP nutraliance s’est penché sur la question.

Aurélien Simbélie et Matthieu Couffignal de DNP nutraliance. "Allonger la durée de finition n’améliore pas forcément les choses. Mais il faut un minimum. Avec moins de 120 jours c’est quand même compliqué pour arriver à de bons résultats. " © F. d'Alteroche
Aurélien Simbélie et Matthieu Couffignal de DNP nutraliance. "Allonger la durée de finition n’améliore pas forcément les choses. Mais il faut un minimum. Avec moins de 120 jours c’est quand même compliqué pour arriver à de bons résultats. "
© F. d'Alteroche

Quels paramètres peuvent permettre d’améliorer le persillé des vaches limousines ? Dans le cadre de sa marque Or rouge, la société CV Plainemaison souhaite conforter la proportion de carcasses avec un bon niveau de gras intramusculaire pour apporter un maximum de garanties sur les volets saveur et tendreté. Pour cela, existe-t-il une « recette » qui permette, en travaillant sur la nature et la composition de la ration d’obtenir le niveau de persillé idéal ? Pour répondre à ces interrogations, CV Plainemaison s’est rapprochée des entreprises travaillant avec ses habituels éleveurs fournisseurs et a entamé un partenariat avec la société DFP nutraliance. « Le sujet nous intéresse. Nous avons tout intérêt à ce que nos clients soient en mesure de valoriser un maximum d’animaux dans le cadre de démarches de ce type leur permettant d’obtenir une meilleure rémunération », souligne Matthieu Couffignal, responsable technique ruminant de cette entreprise.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Bâchage des silos : des pistes pour dégager les pneus
Machinisme
La bonne conservation du tas d’ensilage passe par la pose d’une couverture parfaitement hermétique. Si la qualité des bâches est…
L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le marché des reproducteurs bovins allaitants à l’heure du coronavirus
Sur le marché intérieur, le commerce des bovins reproducteurs allaitants est pénalisé par la décapitalisation, la mauvaise…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande