Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le graphique
Profondes évolutions dans les flux européens de veaux laitiers

Entre 2005 et 2017, le nombre de veaux maigres achetés et vendus entre les différents pays membres de l’Union européenne est resté proche de 1,7 million de têtes/an, mais avec de profondes évolutions pour la provenance et la destination des animaux.

graph flux des veaux laitiers

En France, « la production de veaux de boucherie absorbe environ 60 % des mâles. 28 % sont destinés à la production de gros bovins (JB ou bœufs) et 12 % sont exportés », explique une étude réalisée par l’Institut de l’élevage à la demande d’Interbev. La production française de veaux gras s’érode de 25 000 à 30 000 têtes chaque année. Faute de débouchés intérieurs, les veaux laitiers sont de plus en plus exportés. Ce débouché a concerné quelque 250 000 têtes en 2017. Il est favorisé par la dynamique de l’engraissement espagnol.

Le devenir des veaux polonais a lui aussi connu de profondes évolutions. En 2005, la Pologne était le premier pays exportateur de petits veaux. Douze ans plus tard, elle est importatrice nette sous l’effet conjugué de la baisse du nombre de vaches laitières (-16 % entre 2005 et 2017) et du doublement de la production de taurillons.

Parmi les autres évolutions, à signaler le fort recul des importations italiennes. « Les grands ateliers italiens de JB ne sont pas équipés pour le démarrage des veaux laitiers. Le broutard est un produit plus homogène, mieux adapté à leurs attentes. »

Enfin, l’Allemagne est devenue le principal fournisseur des Pays-Bas. En 2017, 82 % des veaux exportés d’Allemagne ont été vendus en Hollande et 78 % des veaux importés par les Pays-Bas venaient d’Allemagne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Vignette
La luzerne arrive en force au Gaec Combette
Au Gaec Combette, les surfaces en luzerne sont passées de 0 à 24 hectares en trois ans. Plusieurs raisons expliquent l’arrivée de…
Vignette
Une Roundhouse dans le paysage creusois
La première Roundhouse ou stabulation ronde est née en Creuse en 2017 au Gaec des Muriers. Plus d’un an après,…
Vignette
Un engraissement à l’herbe modifie-t-il la qualité de la viande ?
Un régime d’engraissement riche en herbe est plutôt favorable à la qualité nutritionnelle de la viande. Elle tend à être plus…
Vignette
[VIDEO] L'agroforesterie intraparcellaire pour modifier le climat de la parcelle
Planter des arbres à l’intérieur d’une parcelle de prairie répond à de multiples motivations. L’une d’entre elles est de créer…
Vignette
Six stratégies d’adaptation au dérèglement du climat
Face à des perspectives d’évolution du climat peu réjouissantes pour faire pousser la végétation dans de bonnes conditions,…
Vignette
Limousine : « Un lauréat des Sabots d'Or qui calcule tout »
Lauréat des Sabots d’Or en race Limousine en 2018, le Gaec Combelles est en recherche permanente de perfectionnement. Parmi les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande