Aller au contenu principal
Font Size

Produire de la viande rouge à partir de veaux laitiers

Face à la mévente des petits veaux laitiers, quelles sont les possibilités pour les conduire en gros bovins bien adaptés au marché français de la viande rouge ? La ferme de Mauron dans le Morbihan étudie la question.

La très mauvaise valorisation des veaux issus du cheptel laitier incite à trouver des références d'itinéraires techniques en vue de produire des carcasses légères et bien finies pour une production de viande rouge adaptée au marché français.  © F. d'Alteroche
La très mauvaise valorisation des veaux issus du cheptel laitier incite à trouver des références d'itinéraires techniques en vue de produire des carcasses légères et bien finies pour une production de viande rouge adaptée au marché français.
© F. d'Alteroche

Le prix des veaux maigres laitiers couvre à peine le prix de l’IA qui a permis de les faire naître. La spécialisation des élevages et le choix de plus en plus fréquent de monopoliser les fourrages et les bâtiments disponibles pour alimenter et loger les laitières et les génisses de renouvellement ont conduit bien des producteurs à laisser tomber la production de viande rouge issue des veaux mâles (taurillons ou bœufs) pour vendre un nombre croissant d’entre eux à trois semaines. Ces choix se sont traduits par une progression des disponibilités en veaux maigres, désormais en grande partie vendus sur l’Espagne qui, faute de concurrents, en profite logiquement pour chercher à écraser les prix (Voir Réussir Bovins Viande n° 274 octobre 2019, pages 18 à 20).

Établir de nouvelles références

Afin d’établir de nouvelles références pour la production de viande rouge à partir des veaux nés dans les cheptels laitiers, l’Institut de l’élevage a récemment repris à la demande de la Fédération nationale des producteurs de lait, la ferme expérimentale de Mauron, localisée dans le Morbihan. Ce site est équipé de bâtiments en bon état pouvant accueillir 250 bovins et des équipements de mesures nécessaires à la création de références. Cet atelier sera consacré aux animaux de races laitières ou croisés destinés à produire de la viande rouge (bœufs/JB et vaches de réforme).
En novembre dernier, cette ferme a accueilli ses premiers nouveaux pensionnaires : 108 veaux d’une quinzaine de jours ont été livrés. Ils sont de différentes origines maternelles (Holstein, Normands et Jersiais) croisés avec différents types génétiques viande (Charolais, Limousin, Blanc Bleu, Inra 95, Angus). « Ils sont destinés à produire de jeunes bœufs jusqu’à 16 mois pour certains et 24 pour d’autres, pour lesquels consommations et croissances depuis la phase lactée jusqu’à la période de finition seront précisément mesurées. Les travaux se poursuivront par l’évaluation des carcasses et de la qualité de leur viande. L’ensemble des résultats seront ensuite diffusés auprès des éleveurs », précise la FNPL. « Il est évident que l’expérimentation n’est pas une fin en soi, mais qu’elle doit permettre d’établir des références sur la durabilité de l’élevage de ces animaux », souligne à ce sujet Marie-Andrée Luherne, secrétaire générale ajointe FNPL et elle-même productrice dans ce département du Morbihan.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
abattage à la ferme loire atlantique
L'AALVie lance un financement participatif pour son projet d'abattage à la ferme
L'association AALVie (abattage des animaux sur le lieu de vie) a dévoilé son projet lors d'une conférence de presse le 7 juillet…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Les nuisances géobiologiques peuvent avoir deux origines, naturelle (failles, veines d’eau souterraines…) ou artificielle (rayonnements électromagnétiques, courants électriques vagabonds, lignes haute tension, éoliennes, wifi ...). © Chambre d’agriculture des ...
Identifier les nuisances électromagnétiques en élevages bovins
Un diagnostic géobiologique permet de prévenir l’impact des ondes électriques et électromagnétiques sur les bovins, ainsi que l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande