Aller au contenu principal

Nouvelle étape pour la "ferme des 1200 taurillons"

Enième rebondissement, la justice a donné son feu vert, le 29 décembre 2020, au projet d’un atelier d’engraissement de jeunes bovins de 1200 places à Coussay-les-Bois dans la Vienne.

Le 29 décembre 2020, le projet porté par la SCEA Les Nauds d’un atelier d’engraissement de jeunes bovins à Coussay-les-Bois, près de Châtellerault dans la Vienne, a été relancé. La Cour administrative d’appel de Bordeaux a en effet validé les permis de construire et d’exploiter qui avaient été précédemment annulés.

Les travaux pourraient débuter courant 2021. « C’est en tous cas la volonté de l’agriculteur et industriel châtelleraudais, Pierre Liot, et du chargé du suivi technique Christophe Robbe » informe La Vienne Rurale.

Le projet remonte à 2014. Il comprend la construction de trois bâtiments pour une surface totale d’environ 15 000 m2 avec panneaux photovoltaïques, et d’une unité de méthanisation. Chaque bâtiment comporterait près de 400 places pour jeunes bovins. Une trentaine d’animaux entreraient chaque semaine, et ils seraient conduits en ration sèche. L'atelier emploierait trois salariés à temps plein.

Le projet suscite depuis le début des oppositions locales, dont celle du maire de Coussay, de défenseurs de l'environnement, et de certains agriculteurs. Les opposants de 13 associations regroupées en collectif arguent de risques pour la nappe phréatique et pour une zone Znieff, et s’opposent au principe de ce qu’ils appellent une « ferme usine », qu’ils considèrent « déconnecté par rapport aux aspirations actuelles ». Un pourvoi en cassation devant le Conseil d’état est annoncé.

Lire aussi : Les ateliers d'engraissement de jeunes bovins italiens poursuivent leur restructuration et ont un faible pour les génisses

France2 a recueilli la réaction des deux parties dans un reportage de son journal de 13 h du 26 janvier 2021 (à 26 :30)

LREM Grand Châtellerault appelle dans un communiqué du 30 décembre à se retrouver autour d’une table.

 

Lire aussi : La ferme des 1000 vaches ne livrera plus de lait au 1er janvier 2021

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
Alexandra, Jean-Pierre et leur fils Florian Lannez travaillent en Gaec avec 95 vaches sur 140 ha. Ils sont confrontés aux…
De combien augmente le coût de production de la viande bovine avec la flambée des charges ?
L’Institut de l’Elevage a simulé l’impact de la flambée des charges sur le coût de production du kilo de viande bovine.
Fin de la rétention des jeunes bovins
Depuis fin mars, les sorties de jeunes bovins de type viande sont plus importantes. Elles correspondent à un décalage des ventes…
Alexis Thibault, Gaec de la Vallée des Blondes, 250 mères Blondes d’Aquitaine naisseur-engraisseur, 3 associés, à Le Busseau, dans les Deux-Sèvres
[Bioscurité] « J’utilise une cloche pour protéger les cadavres de bovins adultes»
Alexis Thibault du Gaec de la vallée des blondes dans les Deux-Sèvres a acheté une cloche à cadavres de grande dimension, qui…
Angeline, Thierry et Martin Radiguet. « On n’envisageait pas de passer l’exploitation en agriculture biologique sans finir nos animaux. La bascule est un outil indispensable pour piloter cette phase."
D’un système naisseur conventionnel à un système naisseur-engraisseur bio
Au Gaec des Hautes Broudières à Tourouvre au Perche dans le Perche ornais, le passage à l’agriculture biologique a été synonyme d…
Anticiper un recul des disponibilités en paille en réalisant dès à présent un stock de plaquettes
Le bois plaquette a fait ses preuves pour confectionner la litière dans les élevages cultivant peu de céréales mais disposant de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande