Aller au contenu principal

[Covid-19] Le marché des jeunes bovins risque de s'alourdir encore

Les sorties de jeunes bovins sont ralenties. Cela pourrait s'aggraver en ce début mai à cause d'une reprise saisonnière de la production et de l'effet d'un pic de naissances observé en septembre et octobre 2018.

Les sorties des jeunes bovins sont déjà bien ralenties. Le stock, évalué par l'Institut de l’Elevage grâce à l’outil de modélisation MODEMO, était au 26 avril de 5 900 jeunes bovins de type viande. « Ceci représentait un retard de sorties de l’équivalent d’une demi-semaine d’abattage » selon la note de conjoncture hebdomadaire de l’Institut de l’Elevage.

modélisation marché jeunes bovins Institut de l'Elevage

Mais le péril va croissant. Si les abattages restent au même niveau qu'actuellement, «il pourrait y avoir 7 000 animaux en stock dans les fermes», prévient Guy Hermouet, président de la section bovine d'Interbev dans un entretien à Agra Presse le 30 avril. Ce nombre correspond aux «animaux présents dans les élevages prêts à sortir début mai». Ce surplus potentiel s'explique par la reprise saisonnière de la production et par un pic de naissances observé en septembre et octobre 2018.

Des stocks importants dans l'Est de la France

Guy Hermouet observe des «niveaux de stock disparates selon les opérateurs», concentrés dans trois bassins: «1600 à 1800 bêtes dans l'Est, 1100 dans l'Ouest et entre 700 et 800 en Rhône-Alpes».

Pour résorber le surplus de viande, la filière étudie plusieurs pistes d'action, dont l'aide alimentaire. La Commission européenne a ouvert l'aide a stockage privé. Ce n'était pas une demande d'Interbev, qui aurait préféré un dégagement de marché. Le stockage privé permet le retrait temporaire des produits du marché, pour une durée de deux à trois mois minimum, et de cinq à six mois maximum. Les premières demandes d’aide au stockage privé pourraient être déposées à partir du 7 mai 2020.

Plusieurs pistes d’action sont étudiées dont le stockage privé

L’aide au stockage privé de viande bovine concernerait les quartiers arrière avec os réfrigérés des gros bovins âgés de plus de 8 mois. « La Commission a accepté de revoir, à la marge, certaines dispositions des projets de règlement, par exemple ouvrir le stockage privé aux quartiers arrière de gros bovins désossés ou diminuer le tonnage minimum par contrat pour permettre à un plus grand nombre d’opérateurs d’accéder au dispositif, avec l’introduction de la classe O dans les produits éligibles » précise FedeV dans sa lettre hebdomadaire d’information du 30 avril 2020.

Les veaux restent à l’heure actuelle exclus de cette mesure. Les professionnels ont renouvelé avec force leur demande française d’ouverture du stockage privé à la viande de veau.

 

Lire aussi : [Covid-19] Une situation compliquée pour les viandes de veau

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Olivier Mevel "Le monde agricole n’a pas à supporter le train de vie du distributeur"
Olivier Mevel : "Le monde agricole n’a pas à supporter le train de vie du distributeur"
Maître de conférences à l’université de Brest, Olivier Mevel n’est pas tendre avec le travail mené par l’observatoire de la…
Julien Denormandie sommet de l'elevage
FNB : "Un contrat écrit obligatoire pour toutes les catégories de bovins d'ici fin 2022"
Selon un communiqué de la FNB, Julien Denormandie a annoncé lors de sa visite au Sommet de l'Elevage qu'au 1er janvier 2022,…
vaches blondes au pâturage
[PAC 2023] Ce que l’on sait de l’aide couplée bovine pour les troupeaux allaitants
L’Institut de l’Elevage a présenté lors d’une conférence au Sommet de l’Elevage les informations disponibles sur la future aide…
Déchargement de broutards français dans un atelier italien - En Italie, la conjoncture actuelle est favorable avec des niveaux de prix nettement plus élevés que ce qui est habituellement pratiqué à cette période de l’année.
Trop peu valorisés, les broutards sont moins nombreux
Le prix du maigre a gagné quelques centimes en fin d’été mais ne progresse pas dans les mêmes proportions que les femelles finies…
Le parc d’attente est un demi-cercle à barrière poussante sécurisée permettant au choix d’orienter les animaux vers un parc, vers le quai de chargement ou vers l’entrée du couloir de contention. Le sol est un béton strié et il a été coulée après avoir bien vérifié que tout fonctionnait. Il est couvert d'un peu de sciure pour ne pas glisser.
[Contention des bovins] Une installation faite maison de haut niveau
Depuis dix ans, le Gaec des Reclous est équipé d’une belle installation associant bois et métal, complétée par un quai de…
Or rouge cv plainemaison Record
Des records battus pour la vente aux enchères des journées limousines Or Rouge de Plainemaison
Les journées limousines Or Rouge organisées l'entreprise Beauvallet- CV.Plainemaison du 15 au 18 octobre 2021 se sont soldées par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande