Aller au contenu principal

Alimentation des bovins
Les résultats d´essais d´Arvalis-Institut du Végétal montrent l´importance de connaître la valeur al

A même niveau de complémentation, des différences de performances du couple mère-veau très nettes ont pu être évaluées par Arvalis-Institut du Végétal en fonction de la valeur alimentaire des foins.


Le foin est l´élément clé de la ration hivernale de la plupart des vaches allaitantes. Les quantités ingérées en période de reproduction peuvent être très élevées. Ce qui est d´autant plus intéressant que la complémentation nécessaire pour assurer un certain niveau de performances est alors réduite.
C´est ce qu´ont montré des essais conduits à la station de la Jaillière en Loire-Atlantique par Arvalis-Institut du Végétal sur des Limousines pendant quatre hivers. L´ingestion de foin peut aller jusqu´à quinze kilos de matière sèche par jour pour des foins de qualité supérieure, entre douze et treize kg pour des foins de valeur plus commune. Pour une prairie permanente, trois kilos de matière sèche du foin de second cycle ont été ingérés en plus chaque jour par rapport au foin de premier cycle. Il a été aussi mesuré que l´ingestion d´un foin de seconde coupe d´une association de fétuque et trèfle violet est supérieure de 2,7 kg de matière sèche par jour à celle d´un foin de ray-grass hybride de première coupe. Ces foins ayant été réalisés dans des conditions et à des stades de récolte équivalents.
©S. Bourgeois


« Les différences de niveau d´ingestion observées s´expliquent par des différences de valeur énergétique à la récolte. Et les foins les mieux consommés, c´est-à-dire les plus ingestibles, sont aussi les plus digestibles », analyse Albert Hardy d´Arvalis-Institut du Végétal. « Les performances des animaux sont donc améliorées. » Les essais d´Arvalis ont permis de chiffrer cette amélioration des performances pour des couples mères-veaux ayant reçu la même complémentation.
Rappelons que la valeur alimentaire des foins varie dans des proportions très importantes selon la nature de la prairie, la date et les conditions de récolte. « Par exemple la valeur énergétique des foins de prairie naturelle de vallée de Loire passe de 0,80 à 0,55 UFL par kg de matière sèche entre une récolte début mai et une récolte début juillet. » A titre de comparaison, la valeur alimentaire de l´ensilage de maïs varie dans des proportions beaucoup plus faibles : 0,85 à 0,95 UFL et 1 à 1,15 UEB par kg de matière sèche selon les conditions de végétation et le stade de maturité du grain à la récolte.

Les plus lus

Camion d'abattoir mobile du Boeuf ethique
L’abattoir mobile du Bœuf éthique vendu aux enchères à Beaune le 17 avril

Plus d’un an après la liquidation du Bœuf Ethique, premier outil d’abattage mobile en France, son matériel est mis en vente…

parage fonctionnel des pieds bovins
Boiteries : « Je me suis formé au parage fonctionnel »

Guillaume Sansoit, éleveur de charolaises dans la Nièvre, a suivi avec un de ses salariés une journée de formation sur le…

L’implantation de la cage est à raisonner pour qu’un homme seul puisse y amener ses bovins en sécurité.
Boiteries : choisir une cage de parage adaptée aux vaches allaitantes

La cage de parage devient un équipement incontournable pour les exploitations touchées par la dermatite digitale. Veillez à…

Les prix d'honneur ont été difficiles à départager au concours de Varennes-sur-Allier (Allier), tenu les 15, 16 et 17 mars en race charolaise. « Une série d'une vingtaine de génisses, aux conformation et qualité de viande hors-normes, s'est particulièrement démarquée. Le lot était très homogène, avec des volumes de carcasse qui dépassaient les 650 kg », rapporte Olivier Chaveroche, responsable au concours.
Bovins de boucherie : les concours de Pâques enregistrent de belles ventes

Après une édition 2023 en demi-teinte, les organisateurs des traditionnels concours de Pâques tirent un bilan plutôt positif…

Légende
« Je conduis mes vaches gasconnes des Pyrénées à 100 % en IA et en système plein air »

Dans le piémont de la montagne Noire, Myriam Collignon élève une centaine de gasconnes des Pyrénées conduites en plein air et…

jeunes bovins charolais boiteries morbihan bretagne
Boiteries : « Nous avons dû jouer sur plusieurs fronts pour lutter contre panaris, Mortellaro et fourbure »

Gwendal Marchand a résolu une bonne partie des problèmes de boiteries sur son exploitation grâce à un audit approfondi avec…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande