Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les performances des élevages bovins viande comparées à celles de nos voisins européens

Agreste publie une comparaison des performances économiques des élevages bovins viande spécialisés français avec le Royaume-Uni, l'Irlande, l'Espagne et l'Italie sur la période 2012-2017. Elle met en évidence des résultats par exploitant inférieurs à l'Italie et proches des autres pays, et ceci malgré une taille de cheptel supérieure.

angleterre race composite stabiliser
Au Royaume-Uni, le revenu d'exploitation familial par unité de travail est légèrement inférieur à celui de la France.
© S.Bourgeois

Agreste publie une comparaison des performances économiques des élevages bovins viande spécialisés français avec celles du Royaume-Uni, de l'Irlande, de l'Espagne et de l'Italie.

La principale source mobilisée dans cette étude est le RICA (réseau d'information comptable agricole), un échantillon de près de 80 000 exploitations de toute l'Europe, avec des principes de comptabilité harmonisés entre pays. Pour limiter l'effet conjoncture, les résultats par pays ont été ramenés à une moyenne calculée de la période 2012 à 2017.

Cette étude montre que le résultat moyen des élevages français (24 300 € par exploitation et 17 600 € par exploitant) reste légèrement supérieur à celui du Royaume-Uni, de l'Irlande, et de l'Espagne. Seule l'Italie s'en sort mieux. 

 

résultats économiques bovins viande europe Agreste

 

 

Les recettes (ventes et subventions moins impôts et taxes) des élevages français s’établissent à un niveau proche de celui du Royaume-Uni, et sont un cran supérieur à celui de l’Espagne, l’Irlande et l’Italie. Ceci est en grande partie le reflet de différences dans la taille de cheptel, plus importante en France et au Royaume-Uni. L’Italie se caractérise en revanche par un niveau moyen de recettes important au regard de la taille de son cheptel. A mettre en balance avec le fait que le pays est tourné vers l’engraissement.

Les consommations intermédiaires (coûts opérationnels et total des frais généraux) des élevages français représentent 56 % des recettes. C’est une part moins forte que celle du Royaume-Uni (66 %) mais beaucoup plus forte que celle de l’Italie.

Les frais d’alimentation du bétail représentent une part plus faible par rapport aux recettes dans les élevages français que dans les autres pays. Ceci est en partie lié aux pratiques d’élevage et au taux de chargement.

 

résultats économiques bovins viande europe Agreste

 

Les fermages et amortissements sont plus élevés en France que dans les pays voisins. Hors prise en compte du foncier, les investissements dans le secteur bovins viande portent principalement sur le matériel et les équipements avec une proportion supérieure pour les éleveurs anglais et français (respectivement 69 % et 66 % de leur investissement total) que pour ceux des autres pays. Les éleveurs espagnols et italiens investissent relativement peu  (respectivement 5 % et 10 % de leur valeur ajoutée est consacrée aux investissements hors foncier). Les élevages français et irlandais mobilisent moins de main d'oeuvre salariée que les autres pays.

 

résultats économiques bovins viande europe Agreste

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

ESB: "pas de risque accru dans la réalisation des farines animales"!
Lait
Réaction de Jeanne-Brugère-Picoux, professeur honoraire de l’école nationale vétérinaire d’Alfort, spécialiste de la tremblante…
[TABLEAU COMPARATIF] - 64 charrues déchaumeuses portées
Machinisme
Les charrues déchaumeuses portées sont adaptées aux labours superficiels et rapides. Elles présentent généralement une conception…
Cédric Lareure. "Mon principe est d’optimiser ce qui pousse dans les prairies, de mettre tous les atouts de mon côté pour récolter un maximum de marchandise sur les surfaces en culture." © F. d'Alteroche
« Le semis direct a fait évoluer mes pratiques »
Pâturage tournant, irrigation sur 16 ha, adoption sans réserve du semis direct, recours systématique au méteil et aux dérobées…
L’outil LogiPelvi apporte une appréciation intra-troupeau de l’ouverture pelvienne des génisses. © F. d’Alteroche
LogiPelvi, un outil de valorisation immédiate de la pelvimétrie
Pour les génisses charolaises, la mesure de l’ouverture pelvienne représente en élevages un outil supplémentaire de sélection…
L’Orne est de loin le département normand le plus orienté sur la production de jeunes bovins en tonnage et en pourcentage. © C. Delisle
L’Orne, productrice de jeunes bovins

L’Orne est le département normand le plus concerné par la viande bovine qui représente 26 % de son…

[ESSAI/VIDEO] Citroën Berlingo Van 1.6 BlueHDI 100 - Une troisième génération très aboutie
Machinisme
Nous avons pris les commandes d’un Berlingo Van dans sa version Worker à l’équipement fourni et orienté « chantier ». Notre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande