Aller au contenu principal

Communication
Les ateliers de « Planète Viande » et Terres d´élevage ont séduit le public du SIA

Lors du dernier Salon international de l´agriculture, le stand « Planète Viande » piloté par le Centre d´information des viandes (CIV) et l´interprofession a eu beaucoup de succès. De même pour celui de Terres d´élevage situé juste à côté.


Vulgariser l´élevage et les produits carnés auprès du grand public, inciter ce dernier à mettre de la viande dans son assiette. C´est à cet exercice difficile que se plie chaque année avec une indéniable réussite, le Centre d´information des viandes (CIV) dans le hall 1 du Salon international de l´agriculture. L´accent a été mis cette année encore sur différents ateliers où les visiteurs étaient invités à participer. « Le message était centré sur le thème de la nutrition », explique Claire Bouc, en charge des relations presse pour le CIV lors de ce salon.
L´animateur du CIV avait pour mission de faire découvrir aux enfants quels étaient les ingrédients composant le plat qui leur était proposé. ©F. d´Alteroche

Le métier de boucher
A côté du réseau d´animateurs qui travaillent également sur des manifestations telles que les tournées « viandes et neige » organisées dans les stations de sport d´hiver, plusieurs diététiciennes étaient venues prêter main forte, pour mettre en avant l´importance des produits carnés pour une alimentation équilibrée. « La plupart des ateliers proposés sur le stand Planète viande concernaient ce volet. »
Parmi les autres aspects mis en avant sur ce stand, le métier de boucher. Et ce particulièrement auprès des jeunes générations avec l´espoir de susciter de nouvelles vocations. « C´est un secteur qui ne connaît pas la crise de l´emploi et se trouve en position perpétuelle de recherche de salariés. »
Pour compléter les informations déjà disponibles sur le stand du CIV, l´une des innovations de la dernière édition du SIA a été la mise en place du stand « Terres d´élevage, la passion des métiers » situé lui aussi dans le hall 1 et contiguë au stand précédemment cité. Issu d´un partenariat entre les interprofessions lait et viande, la Confédération nationale de l´élevage et l´Office de l´élevage, Terres d´élevage se présentait aussi sous forme d´ateliers.

Le métier d´éleveur
Ils permettaient de mieux appréhender les différentes facettes du métier d´éleveur, la façon dont sont élevés les bovins mais aussi de faire découvrir au béotien de l´élevage quel circuit prennent les animaux lorsqu´ils quittent l´exploitation pour au final rejoindre l´assiette du consommateur. Ce travail d´explication s´appuyait à la fois sur des témoignages, des films, des jeux et surtout la participation de plusieurs éleveurs et intervenants de l´aval en partant du principe que ce sont les premiers concernés qui parlent le mieux de leur métier. « Il y avait chaque jour 7 à 8 éleveurs disponibles pour répondre aux questions, tout au long du salon. Le stand Terres d´élevage était une première, mais il a fait un tabac. Nous en avons eu de très bons échos. Il a permis de mettre en place de véritables échanges constructifs entre les professionnels de l´élevage et le grand public », souligne Claire Bouc.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Le bâtiment est en bois avec une ventilation naturelle, une bonne ambiance à l’intérieur et des écarts de température diurne-nocturne atténués par la toiture en panneaux « sandwich » de 4 centimètres d’épaisseur. © F. d'Alteroche
Une stabulation sur caillebotis double usage pour les vaches allaitantes
Dans le Cantal, la nécessité d’accroître les capacités de stockage en lisier d’un bâtiment entravé a incité les associés du Gaec…
Les vaches ont très vite adopté les logettes et les cornadis suédois leur ont permis de sauver leurs cornes, sans dommages jusqu’à présent. © F. d'Alteroche
Des caillebotis pour les vaches, pour ne pas remettre en cause l’autonomie
Le Gaec d’Éole utilise à peine 12 tonnes de paille-hiver pour les seules cases à veaux et cases de vêlage d’une stabulation « …
 © M-H André
L’Argentine, cette usine à bœufs qui tourne au ralenti
Dans bon nombre d’élevages naisseurs argentins, le potentiel de production est loin d’être utilisé à 100 % de ses capacités. Une…
De la Stabiliser à la Redyblack, vers une nouvelle race bovins viande en France
Portée par l’association Bovinext, la RedyBlack est la première race bovine en création depuis des décennies à obtenir son…
Les poteaux métalliques ont permis de limiter l’emprise au sol et la charpente et les parois en bois contribuent à une bonne ambiance avec des devis comparatifs métal/bois qui étaient similaires. © F. d'Alteroche
Bâtiment sur caillebotis : associer l’économie en paille à son confort
Construite sur les pentes du Massif du Sancy, la stabulation du Gaec de Surain associe litière paillée et fosse sous caillebotis…
Pauline Garcia élève 130 Salers dans le Cantal. Elle propose des formations et des conseils sur le terrain ou en ligne (conseils à l’heure). © Etho-diversité
La conduite positive du bovin par Pauline Garcia
Pauline Garcia, éleveuse de 130 Salers dans le Cantal et comportementaliste animalière, applique sur le terrain des résultats de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande