Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Étude Inra
Le JB Blond d´aquitaine valorise les rations très concentrées

Le jeune bovin blond d´Aquitaine vient de confirmer son potentiel de valorisation de rations très concentrées suite à une expérimentation de l´Inra.


Pour « quantifier les effets de différentes rations sur les processus digestifs, l´ingestion et la croissance » de jeunes bovins blonds d´Aquitaine, trente jeunes bovins ont été divisés en deux lots. « Vingt-quatre animaux ont été répartis en stabulation libre et en contrôle individuel selon les trois rations expérimentales suivantes, distribuées à volonté : foin et concentrés, ensilage de maïs et concentrés, maïs grain broyé et paille. » Ces rations, rééquilibrées par la quantité adéquate de tourteau de soja, mais contrastées en termes de composition et de valeurs énergétiques, ne comportaient aucun régulateur de la digestion ou du métabolisme. En revanche, un complément minéral et vitaminique adapté à chacune a été rajouté systématiquement. « Les six animaux restants ont permis d´effectuer des mesures de digestibilité. » A un poids commun de 420 kilos de carcasse, après environ huit mois d´engraissement, ils ont tous été abattus.
Cette comparaison des trois régimes pour la finition de JB blonds d´Aquitaine confirme leur bonne valorisation des rations très concentrées. ©S. Bourgeois

Cette comparaison à mis en évidence des niveaux de croissance et d´efficacité alimentaire élevés pour ces animaux. Bien que les valeurs énergétiques des rations augmentent de 0,95 à 1,15 UFV/kg de MS, « les quantités totales ingérées sont quasi identiques. »
Des productions de méthane allant du simple au triple ont été aussi constatées. Mais « les émissions de méthane les plus faibles ont été observées avec le régime le plus riche en concentrés », ce qui est à relier avec les faibles valeurs de pH ruminal. Le pH a été bien régulé malgré la diversité des rations.
Par ailleurs, pour un même poids final, les « vitesses de croissance augmentent avec la concentration énergétique des rations et la durée de finition diminue donc d´autant. » Visiblement, « l´efficacité alimentaire augmente et se stabilise à 200 g de grain par UFV. » Dernier aspect intéressant : même si chaque régime se distingue par des valeurs d´ingestion différentes, la réduction de l´efficacité des rations très concentrées à cause d´intéractions digestives n´a pas dépassé 5 %.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

[Covid 19] Quand l'éleveur François Garrivier prend la plume et dénonce l’attitude des acteurs de l’aval de la filière viande
Eleveur de Charolaises dans la Loire, François Garrivier dénonce le double discours des acteurs de l’aval de la filière viande…
chargement de bovins en ferme
[Covid-19] Les abatteurs se démènent pour remplir leur mission

Après une première semaine folle, au cours de laquelle la demande en viande a explosé, les entreprises du commerce et de l'…

[Covid-19] La « renationalisation » des achats de viande bovine doit aussi profiter aux éleveurs
Alors que suite à l’arrivée du coronavirus les enseignes de la grande distribution ont vu leurs ventes gonfler suite au…
[Covid-19] Le marché de la viande bovine bouleversé
Les restrictions prises par les différents Etats membres pour contenir la pandémie de Covid-19 auront inévitablement des effets…
Cette étude confirme que le rapport entre le poids de l’animal à la sortie de la ferme et la viande nette réellement utilisable (250 kg), varie selon de nombreux critères amont (race, catégorie de l’animal, état d’engraissement…). © C. Delisle
De l’animal au steak, des rendements passés à la loupe
L’Institut de l’élevage et Interbev ont mis à jour les rendements d’abattage et de découpe des principales races bovines abattues…
France Conseil Elevage demande le report de toute intervention en élevage
Les entreprises de conseil en élevage demandent le report des interventions de leur techniciens dans les exploitations, se…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande