Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

​Le graphique
La France ne consomme pas ce qu’elle produit

La France produit plus de viande de mâles qu’elle n’en consomme, et consomme plus de viande de femelles qu’elle n’en produit ! Pour mieux ajuster l’offre à la demande, il faudrait, idéalement, que les Français deviennent des adeptes de la viande de taurillons ou bien utiliser de façon beaucoup -mais vraiment beaucoup !- plus conséquente les semences sexées femelles sur les cheptels laitiers et allaitants, de façon à faire naître une proportion nettement plus importante de velles que de veaux. Telle pourrait être l’analyse de ce graphique réalisé par le service économie des filières de l’Institut de l’élevage.

Alors que, l’an dernier, la France a consommé pratiquement autant de viande qu’elle en a produit, cette consommation relève à 78 % de viande de femelles. Toujours d’après les statistiques rapportées par l’Institut de l’élevage, 294 000 tonnes équivalent carcasse (tec) de viande fraîche ou congelée ont été importées l’an dernier pour satisfaire à nos besoins. Il s’agissait essentiellement de viande issue de laitières de réforme. Pays-Bas, Irlande, Allemagne, Belgique et Pologne ont été dans l’ordre nos cinq principaux fournisseurs.

Côté exportations, la même source fait état d’un total de 218 000 tec de viande fraiche et congelée, auxquelles s’ajoutent les animaux finis, exportés en vif, pour un total estimé à 50 000 tec. Autant de viande provenant très majoritairement de mâles entiers. Italie, Allemagne, Grèce et Benelux ont été dans l’ordre nos quatre principaux clients, si on prend en compte les seules exportations de viande et non de vif.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Bovins Viande.

Vous aimerez aussi

Vignette
Profondes évolutions dans les flux européens de veaux laitiers
Entre 2005 et 2017, le nombre de veaux maigres achetés et vendus entre les différents pays membres de l’Union…
Vignette
L’Israël, un marché pour les bovins vifs et la viande française
Les Israéliens consomment nettement plus de viande bovine qu’ils n’en produisent. Pour satisfaire à leurs besoins, ils achètent…
Vignette
Toujours plus de taurillons en Pologne

Il y a un peu plus de deux millions de vaches laitières en Pologne, et ce nombre tend à s’éroder…

Les attentes de l’aval pour les poids carcasse

Quels sont les poids de carcasses idéaux selon les débouchés ? Pour mieux cerner les attentes de l’…

Surabondance de vaches de réforme

Le marché des vaches de réformes et en particulier celles issues du cheptel allaitant est sérieusement…

Décapitalisation en cours

Qu’il s’agisse de laitières ou d’allaitantes, le nombre de vaches actuellement détenues sur l’ensemble…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande