Aller au contenu principal

FCO : des mesures dérogatoires s'appliqueront avec l'Italie et l'Espagne

La Loi de Santé Animale s'applique à partir du 21 avril 2021. GDS France informe que des accords ont été trouvés avec l'Italie et l'Espagne : des mesures dérogatoires allégées permettront à partir de cette date les envois de bovins et ovins.

© C. Delisle - archives

L'entrée en vigueur de loi de Santé Animale le 21 avril 2021 met fin aux accords bilatéraux qui régissent depuis 2015 les échanges d'animaux avec l'Italie et l'Espagne. Mais des accords passés fin mars 2021 avec ces deux pays permettent d’utiliser des mesures dérogatoires, informe GDS France dans une note du 30 mars 2021.

Bonne nouvelle, les conditions italiennes sont identiques à celles qui existent depuis 2015, à l’exception du délai post vaccinal pour les animaux de plus de 90 jours qui est réduit de 10 jours à 7 jours.


En effet, les modalités (à durée illimitée) permettant d’envoyer des animaux en Italie à partir du 21 avril 2021 sont les suivantes :


- vaccination contre les sérotypes 4 ET 8 depuis au moins 60 jours

- vaccination effective (mise en place de l’immunité) + PCR négative

- modalités dérogatoires

pour les bovins et ovins de moins de 90 jours :

  • animaux issus de mères vaccinées
  • animaux désinsectisés pendant 14 jours suivi d'un test PCR négatif

pour les bovins et ovins de plus de 90 jours : animaux vaccinés contre le sérotype 8 depuis 7 jours après la deuxième injection.

 

Pour l'Espagne, une partie des conditions dérogatoires existantes depuis 2015 évolue, explique GDS France. "Il n’est plus nécessaire de vacciner l’ensemble du troupeau pour pouvoir envoyer des jeunes animaux issus de mères vaccinées ou des animaux 10 jours après la primo-vaccination. D'autre part, à partir du 1er septembre 2021, il ne sera plus possible d’envoyer des animaux âgés de plus de 70 jours avec une PCR négative."
 

Pour résumer, les modalités permettant d'envoyer des animaux en Espagne à partir du 21 avril 2021 sont les suivantes :

- vaccination contre les sérotypes 4 ET 8 depuis au moins 60 jours

- vaccination effective (mise en place de l’immunité) + PCR négative

- modalités dérogatoires :
pour les bovins, ovins de moins de 70 jours :

  • animaux issus de mères vaccinées
  • animaux désinsectisés pendant 14 jours suivi d'un test PCR négatif

pour les bovins, ovins de plus de 70 jours :

  • animaux vaccinés BTV 8 ET 4 depuis plus de 10 jours après la deuxième injection.
  • dérogation temporaire du 21 avril ou 31 aout 2021 : Animaux désinsectisés pendant 14 jours suivi d'un test PCR négatif

 

GDS France précise que cette note est rédigée sur la base des informations officielles reçues le 24 mars 2021 de la DGAL, et rappelle que cela ne concerne pas les mouvements intra-France, ni les mouvements vers les Pays-Tiers. 

Elle est rédigée sur la base de l’analyse réglementaire conduite en commun par Races de France, La Coopération Agricole et GDS France dans le cadre du groupe technique des organisations professionnelles agricoles sur la Loi de Santé Animale.

Lire aussi : Un nouveau cahier des charges « préparation sanitaire des broutards » est lancé par Interbev

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La nette érosion en cours et probablement à venir du cheptel allaitant va mathématiquement se traduire par une réduction des disponibilité en animaux maigres laquelle commence à sérieusement préoccuper les opérateurs de l'aval, qu'ils soient français, espagnols ou italiens.
Net recul de la production de viande bovine à échéance 2030
Entamée il y a six ans, l’érosion du cheptel bovin français commence à donner des sueurs froides aux intervenants de l’aval. Et…
A Lanaud, un taureau limousin adjugé à 17 200 euros
Les premières ventes aux enchères de la campagne 2022-2023 de la race limousine se sont déroulés les 16 et 17 novembre, dans le…
Les chiffres des premiers croisés Limousine x Angus de la ferme expérimentale de Thorigné
À la ferme expérimentale de Thorigné-d’Anjou, une expérimentation de longue durée analyse l’intérêt du croisement Angus sur des…
Jean-Pierre Boyer, négociant en bovins : "Un prix résulte d’une confrontation entre offre et demande"
Jean-Paul Boyer, négociant en bovins : "Un prix résulte d’une confrontation entre offre et demande"
La loi Egalim 2 et l’obligation de contractualisation ont pris du retard. Négociant dans l’Aveyron, Jean-Paul Boyer n’a jamais…
Quatre nouveaux taureaux limousins « qualités maternelles » chez Créalim
Pour cette campagne, Créalim entre au catalogue quatre taureaux labellisés « qualités maternelles » aux profils relativement…
Les derniers chiffres de la décapitalisation en élevage bovin

Entre décembre 2016 et décembre 2021, le troupeau allaitant français a perdu 330 000…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande