Aller au contenu principal
Font Size

Interbev : des produits innovants et davantage « écolo-compatibles »

© I. Heeren/Pâtre

Les métiers de l’élevage et de la filière viande sont en constante évolution. Pour leurs acteurs, il est indispensable d’acquérir de nouvelles connaissances. De par son statut d’interprofession, Interbev finance différents programmes de recherche, lesquels doivent répondre aux problématiques des filières dans leur globalité. Une des thématiques régulièrement abordées réside dans la mise en marché de produits en phase avec l’évolution des habitudes alimentaires et du mode de vie des Français. « Il s’agit d’identifier quels sont les besoins des consommateurs et adapter notre produit à ses besoins », expliquait Patrick Soury secrétaire général de la Fédération nationale ovine, à l’occasion de la première édition des Matinales de la recherche, récemment organisées par Interbev. Pour la viande ovine comme pour les autres produits carnés, il s’agit de trouver de nouvelles formes de présentation susceptibles de dynamiser la consommation. En prenant exemple sur la viande bovine, le haché d’agneau est actuellement à l’étude. « On a besoin de faire consommer de l’agneau tout au long de l’année et pas seulement des gigots pour Pâques et des côtelettes pour les barbecues ! »

Préoccupations sociétales

La montée en puissance des préoccupations sociétales vis-à-vis du bien-être animal et de l’environnement arrive en bonne position dans les thématiques de recherche. « On en attend un enrichissement de nos connaissances et des outils d’aides à la décision », précisait Bruno Dufayet, président de la Fédération nationale bovine en charge de la commission des enjeux sociétaux de l’interprofession. « La recherche doit venir étayer nos argumentaires. Elle apporte la caution scientifique nécessaire pour accompagner nos prises de parole et nous aider à faire passer certains messages. Si je ne suis pas en mesure d’apporter des preuves pour démontrer quelle est la quantité de carbone fixée par mes prairies et mes haies, mon discours ne sera pas crédible. »

Face à cet enjeu environnemental, le programme Life beef Carbon a été lancé en 2015. Il vise à réduire l’empreinte carbone de l’élevage bovins viande de 15 % en dix ans et à lancer une nouvelle dynamique de conseil en élevage intégrant ces questions environnementales.

« La société attend que nous nous emparions de ces sujets sociétaux. On est très attendu là-dessus. Les consommateurs veulent des viandes tendres mais ils veulent aussi des garanties sur ces aspects bien-être et environnement. Interbev a heureusement parfaitement intégré ces enjeux. Ce sont des thématiques majeures pour la recherche de demain », ajoutait Alix de Turckheim, directrice qualité du groupe Charal.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le marché des reproducteurs bovins allaitants à l’heure du coronavirus
Sur le marché intérieur, le commerce des bovins reproducteurs allaitants est pénalisé par la décapitalisation, la mauvaise…
Vignette
L’aliment liquide apporte énergie fermentescible et azote soluble
Formulé à partir de coproduits locaux, l’aliment liquide est un moyen simple de complémenter des animaux. Il peut se distribuer…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande