Aller au contenu principal

[De conseiller à éleveur] « La vente directe et la génétique sont au cœur de mon système »

À Lanester dans le Morbihan, Ghislain Aminot, ancien chef de projet à l’organisme de promotion de la race Rouge des prés, a repris une exploitation de polyculture-élevage où il élève des parthenaises.

Après dix années passées au Syndicat de défense de la Maine-Anjou, d’abord comme apprenti, dans le cadre de ses études à l’ESA d’Angers, puis comme chef de projet, Ghislain Aminot a nourri de nouvelles ambitions. « J’ai pu m’épanouir dans mon poste, très polyvalent qui allait pour la partie AOP, de la gestion des plannings d’abattages, aux relations avec l’aval, en passant par la promotion de l’AOP et à la gestion de ses conditions de production, sans oublier pour la partie génétique, le travail sur le schéma de sélection et la promotion de la race. J’ai apprécié de travailler auprès des éleveurs de cette race et surtout de côtoyer Albéric Valais, son directeur trente ans durant, homme de projet et amoureux de la Rouge des prés », souligne le jeune installé. Le déclic de l’installation est venu au moment de la préparation de la cession de son poste de directeur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

« J’ai envoyé mes propositions de contrats à mes négociants. Et vous ? »
David Moisan, éleveur de charolaises et président de la section viande bovine de la FNSEA de Loire-Atlantique a interpellé les…
« Nous ne voulons plus travailler à perte »
La contractualisation est « le » sujet du moment pour la production de viande bovine. Il cristallise bien des discussions sur le…
Que nous réserve "l'année viande bovine" 2022 ?

2021 a été une année « bovine » contrastée. Après un début de printemps sec et frisquet, la météo s’…

Patrick Veysset
« Les charges de mécanisation par hectare augmentent avec la taille des exploitations bovins viande »
Patrick Veysset est économiste au centre Inrae de Theix dans l’unité mixte de recherche sur les herbivores. Il constate au fil…
L’engraissement des vaches repose sur un équilibre à trouver entre l’animal, les ressources disponibles et le marché visé, à réfléchir à l’échelle du système.
Des recommandations pour la finition des vaches de réforme du troupeau allaitant
La vente de vaches finies représente une part importante du produit viande. À la lumière de plusieurs essais conduits sur les…
Top 5 des taureaux d’IA les plus utilisés en 2020 en races allaitantes

L’Institut de l’Elevage a analysé les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande