Aller au contenu principal

Au royaume de la boulette

Pinar, branche agroalimentaire du groupe Yasar, compte 7 500 employés.
© S. Chatenet

Dans la banlieue d’Izmir, le groupe Pinar Et Entegre dispose d’un imposant outil d’abattage. Il tourne vingt-quatre heures sur vingt-quatre et abat et transforme soixante animaux à l’heure. Les animaux abattus proviennent essentiellement des élevages et ateliers d’engraissement situés dans un rayon de 200 kilomètres autour du site. Pour compléter et sécuriser cet approvisionnement, Pinar dispose d’un atelier d’engraissement de 1 500 têtes, lequel alimente l’usine à hauteur de 8 à 10 % de ses besoins. Les produits sont destinés au marché turc sur lequel la marque Pinar est leader. L’usine fournit aussi les enseignes McDonald’s. Le site d’Izmir est spécialisé dans la fabrication de « delicatessen » de viande bovine : à savoir des préparations à base de viande hachée de bœuf à 25 % de matière grasse, sous diverses formes et gabarits.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Vignette
Quand arrive l’heure du vêlage
Différents facteurs influencent la durée de gestation, mais c’est bien le veau qui déclenche lui-même le moment de la mise bas…
 © C.Delisle
Un « RIP » qui agace bien des acteurs de la ruralité
Un Référendum d’initiative partagée pour les animaux a été lancé début juillet par le journaliste Hugo Clément. Cette initiative…
Vignette
Photovoltaïque, une énergie simple à mettre en œuvre
Produire une énergie décarbonée tout en finançant la construction d’un bâtiment, c’est l’opportunité qu’offre le photovoltaïque…
Vignette
Voyage au centre de la bouse de vache
La bouse de vache est un écosystème fascinant. Elle intéresse depuis longtemps les entomologistes, scientifiques spécialisés dans…
Claude Piet (à droite) et Mickaël Lelaure de Terrena. « Le changement le plus net est que les jeunes bovins sont plus calmes et passent plus de temps couchés. » © S. Bourgeois
Une alimentation compacte pour éviter tout tri de la ration
Au Gaec des Puits dans le Maine-et-Loire, de l’eau est ajoutée dans la ration complète des jeunes bovins, depuis deux ans. Ce…
 © C. Mandin
Cédric Mandin, FNB : « il faut se focaliser sur les indicateurs de marché »
Cédric Mandin, éleveur en Vendée et secrétaire général de la Fédération nationale bovine, tire le bilan de l’action de retenue en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande