Aller au contenu principal

Daniel Tirat, un opposant à la multiplication des labels

Daniel Tirat, directeur général de Bjorg, Bonneterre & Cie de 2014 à 2019.
© E. Soudan

Pendant cinq ans, Daniel Tirat a occupé le poste de directeur général de Bjorg, Bonneterre & Cie. Durant cette période, il a propulsé les trois marques françaises de la société sur le devant de la scène, tant dans les magasins spécialisés qu’en grande distribution. Daniel Tirat considère que les deux modes de distribution ont leur rôle à jouer. « Les innovations sont souvent mieux accueillies et les PME peuvent plus facilement émerger en magasins spécialisés, du fait de la largeur de gamme. Une offre aussi large est impossible en grande distribution. À l’inverse, la grande distribution apporte une pénétration conséquente pour nos marques et participe à la démocratisation des produits bio. » Il considère toutefois qu’il faut rester vigilant sur ce développement, car certains peuvent avoir tendance « à se faciliter la vie en tirant vers le bas le cahier des charges ». « La bio doit faire attention à garder ses spécificités, au risque de dévaloriser son cahier des charges et d’apporter de la confusion dans l’esprit des consommateurs », estime-t-il. « La multiplication des labels par exemple rajoute de la surenchère. Recycler le logo AB est une mauvaise idée. Cela serait habiller les intérêts individuels d’une vertu collective », conclut-il. Désormais à la tête de l’activité fromages AOP du groupe coopératif laitier Sodiaal depuis le 6 mai, Daniel Tirat va relever de nouveau défi.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bio.

Les plus lus

logos du label HVE
La filière bio veut faire condamner le label HVE
Un collectif comprenant la Fnab et Synabio saisit le Conseil d’Etat pour faire reconnaître le label HVE comme une tromperie du…
L'Occitanie met 12 M€ pour prolonger l’aide au maintien en bio
 L'Occitanie, meilleure région agricole bio d'Europe, va prolonger d’un an l’aide au maintien en agriculture biologique avec une…
rayon bio supermarché
L'Eco-score jugé « trompeur » par la fédération européenne de l’agriculture bio
 Estimant que l’usage du terme Eco-score sur les produits alimentaires est un affichage environnemental de nature « trompeuse »,…
Vœux du ministre de l’Agriculture : la Maison de la Bio dénonce l’absence de la bio dans son discours
La Maison de la bio dénonce l’absence de référence à l’agriculture biologique dans les vœux du ministre de l’Agriculture adressés…
Céréales et oléoprotéagineux bio : le marché n’est guère dynamique en ce début d’année 2023
La Depeche
En ce début d’année 2023, le marché des céréales et oléoprotéagineux bio fonctionne au ralenti, avec des réapprovisionnements au…
Porc : en bio la consommation continue de chuter  
Les Marches
La consommation de viande de porc bio est en recul depuis plusieurs années.  
Publicité