Aller au contenu principal

Foncier agricole
Bail rural : que proposent des députés Renaissance pour le réformer ?

Les députés de la majorité Jean Terlier et Sacha Houlié proposent de moderniser le régime des baux ruraux.

Vue de drone de parcelles agricoles
© Reussir

Les députés Renaissance Jean Terlier (du Tarn) et Sacha Houlié (de la Vienne) ont déposé le 17 janvier une proposition de loi dans le but de rénover le régime juridique des baux ruraux.

Ce texte renvoyé à la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République reprend en partie les « recommandations formulées en juillet 2020 par Jean Terlier et Antoine Savignat, rapporteurs de la mission d’information sur le régime juridique des baux ruraux ».

Les principales mesures proposées

La proposition qui comporte sept articles prévoit plusieurs mesures visant à moderniser le régime juridique du bail rural. Tour de piste des principales propositions :

  • Sous-location temporaire pour certaines cultures

L’article 3 du texte autorise la sous-location temporaire pour certaines cultures dans le cadre d’un accord entre bailleur et preneur, tout en prévoyant le versement au bailleur d’une part du produit de la sous-location.

  • Sanction plus sévère du non-paiement du fermage

L’article 5 de la proposition de loi permet quant à lui de sanctionner plus sévèrement le non-paiement du fermage prévu par l’article L. 411-31 du code rural et de la pêche maritime, en prévoyant qu’après deux mises en demeure non suivies d’effet dans les trois mois, « le juge constate la résiliation du contrat ».

  • La révision en fermage anormal compliquée

Afin d’ « inciter les parties à conclure dès l’origine un fermage compris entre les valeurs locatives minimale et maximale précisées dans les arrêtés préfectoraux », un autre article prévoit d’étendre le délai au terme duquel le preneur peut saisir le tribunal paritaire des baux ruraux pour réviser le montant de son fermage de trois à six ans.

  • Le nombre de renouvellements du bail rural limité à trois

Afin d’ « inciter à la conclusion de nouveaux baux ruraux, notamment au profit de jeunes agriculteurs », le texte prévoit encore que le preneur du bail rural peut bénéficier d’un bail de neuf ans suivi d’un maximum de trois renouvellements de neuf ans, puis d’un renouvellement supplémentaire pour lui permettre d’atteindre l’âge de la retraite.

  • Contraintes autour de la parcelle de subsistance

Enfin l’article 7 de la proposition de loi a pour objet d’obliger l’agriculteur retraité à prendre prioritairement sa parcelle de subsistance parmi les terres dont il est propriétaire afin de libérer davantage de surfaces agricoles pour de jeunes agriculteurs cherchant à s’installer.

Pour en savoir plus

Lire tous nos articles sur le foncier

Foncier : bien choisir son bail rural en 9 questions

 Quel prix des terres agricoles en 2021 par région ?

 Indice de fermage 2022 : comment calculer le prix de location des terres

Les plus lus

Agriculteur en retraite
Réforme des retraites : quels changements pour les agriculteurs ?
Le projet présenté par Elisabeth Borne n’entraine pas la disparition du régime agricole mais aura des conséquences sur la…
exploitation agricoles et ligne électrique
Prix de l’électricité bloqué à 280 euros/MWh : les agriculteurs éligibles doivent vite renvoyer leur formulaire
Un bouclier tarifaire est instauré pour les TPE ne bénéficiant pas de tarif de vente réglementé. Les agriculteurs peuvent y être…
Paysage de ampagne française vue du ciel
Politique agricole commune : tout savoir sur la nouvelle PAC
Le 1er janvier 2023 entre en application une nouvelle Politique agricole commune. Reussir.fr vous en dit plus sur ses…
Salon de l'agriculture, hall des animaux, porte de Versailles
Salon international de l’agriculture 2023, mode d’emploi
Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2023, porte de Versailles à Paris. « L’agriculture : le vivant au…
Ovalie, vache égérie du salon de l'agriculture 2023, et ses deux veaux
La vache Ovalie ne viendra pas seule au salon de l’agriculture 2023
L’égérie du prochain Salon international de l’agriculture a donné naissance début janvier à des jumelles. Ses éleveurs se…
André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme, président du groupe Gauche démocrate et républicaine (Nupes)
Réforme des retraites : quels défauts et lacunes pour les agriculteurs, selon André Chassaigne ?
Les pensions des agriculteurs qui ont été maires, des agricultrices, des conjoints-collaborateurs...la réforme de la retraite ne…
Publicité