Aller au contenu principal

Sécheresse
Un constat accablant, une situation inquiétante

Une délégation de la Direction départementale des Territoires s'est rendue sur le terrain pour dresser un bilan intermédiaire de la situation de sécheresse sur le département.

Sécheresse sur maïs.
Maïs, céréales, fourrages : toutes les cultures sont impactées par la sécheresse.
© FDSEA43

À la demande des JA et de la FDSEA, une délégation de la DDT, dont Jean-Pierre Chaput, Directeur du service agricole, s’est dernièrement rendue sur 10 exploitations du département pour dresser un bilan intermédiaire des récoltes.

Du bilan fourrager de la 1ère coupe à la santé des maïs en passant par le rendement des céréales, tous les éleveurs présents ont pu annoncer à l’administration la situation de leur exploitation. À la quasi-unanimité la deuxième coupe est inexistante et beaucoup d’élevages sont passés à la ration d’hiver depuis fin mai, début juin. Du jamais vu !

Des projets qui ne se concrétisent pas, des installations repoussées, une forte décapitalisation des élevages… sont les principales conséquences de cette sécheresse. L’achat de fourrage est inévitable mais les prix élevés inquiètent la centaine d’agriculteurs rencontrés sur ces deux journées.

De 50 à 70% de pertes

Les secteurs les plus touchés, à l’heure actuelle sont la vallée de la Loire, les Gorges de l’Allier et le Plateau Volcanique, avec environ 70% de pertes, mais l’ensemble du département avoisine les 50%.

La saison de pousse de l’herbe n’étant pas terminée, il n’est pas possible d’établir des bilans fourragers définitifs et de déposer un dossier sécheresse au CNGRA, mais il est évident qu’une deuxième tournée sécheresse aura lieu au début de l’automne sur d’autres exploitations toujours réparties sur le département. L’administration souhaite avoir une trentaine de bilans fourragers pour l’élaboration du dossier.

Lors de la tournée sécheresse du mardi 12 juillet, l’administration a également pu constater les dégâts de grêle à Lantriac qui sont comparables aux dégâts des différents orages de grêles qui se sont abattus sur le département ces derniers mois.

Le constat est accablant, plusieurs petites mesures peuvent être mises en place pour aider au mieux les agriculteurs financièrement ; la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs travaillent pour obtenir l’ensemble de ces mesures à l'attention des agriculteurs de Haute-Loire.

Les plus lus

Antoine Cayrol : chevalier... de l'extrême

Il est l'un des neuf seuls alpinistes au monde à avoir atteint les trois pôles : nord, sur, Everest. Un parcours vertigineux…

Deux personnes avec un vélo
Cézens, nouvelle formule pour l'Auberge

L’auberge de Cézens retrouve de l’appétit à recevoir voisins, visiteurs et touristes grâce à l’arrivée d’un couple de…

La Haute-Loire remporte la ligue des champions des montbéliardes !

Le concours Montbéliard Prestige s'est déroulé à Besançon du 7 au 9 mai, et la Haute-Loire s'est faite remarquer avec les…

Apiculteur devant ses ruches dans le Cantal, avec en premier plan des pots de miel
La météo et le frelon décideront du succès du miel de montagne

Luc Mathieu est un des rares apiculteurs professionnels du Cantal. Il élève ses propres reines, double son cheptel d’ouvrières…

Quatre personnes et un cheval au centre
Saint-Flour, Equi-Club se remet en selle

Le club d’équitation sanflorain revient avec une nouvelle équipe et de nouvelles ambitions en trois points : formation,…

Virginie Crespy sur son exploitation, en compagnie de son fils Adrien, 3 ans.
"L'installation c'est comme une roue qu'on lance et faut que ça roule !"

Virginie Crespy est la nouvelle secrétaire générale des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire. Cette jeune maman qui attend un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière