Aller au contenu principal

Politique
Nicolas Sarkozy veut accélérer la restructuration des filières agricoles

En visite sur le site de la finale nationale et européenne de labour 2011, organisée par Jeunes Agriculteurs en Alsace, Nicolas Sarkozy a demandé au monde agricole français de désormais restructurer ses filières afin d’être plus compétitif. Un avant-goût du programme agricole du futur candidat à sa réélection à l’Élysée.

Nicolas Sarkozy en visite aux « Terres à l’envers ». À droite, chemise blanche, Jean-Michel Schaeffer, président de Jeunes Agriculteurs, et en arrière plan à gauche du président, Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture.
Nicolas Sarkozy en visite aux « Terres à l’envers ». À droite, chemise blanche, Jean-Michel Schaeffer, président de Jeunes Agriculteurs, et en arrière plan à gauche du président, Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture.
© JA Mag/Victon Siméon

Pas officiellement en campagne électorale, mais tout de même. Nicolas Sarkozy a fait part en Alsace, le 16 septembre, des grands traits de ce que sera son programme pour l’agriculture française et européenne, dans la course à sa réélection à la Présidence de la République, au printemps 2012. En terrain conquis, puisque l’Alsace demeure la seule région restée à droite à l’issue du dernier scrutin régional, le chef de l’Etat a visité le site de la 58e finale nationale et européenne de labour, organisée par le syndicat Jeunes Agriculteurs (JA), aux portes de Strasbourg. À Oberhausbergen, Nicolas Sarkozy a surtout insisté sur ce qu’il considère comme une urgente nécessité pour le secteur agricole français : « la compétitivité » des entreprises et « la restructuration » de toutes les filières agricoles, animales comme végétales. Un credo présidentiel qui n’est pas anodin quand on se penche sur les résultats du dernier recensement agricole 2010, révélant la disparition d’un quart des exploitations françaises en dix ans. Qui l’est d’ailleurs encore moins lorsque Nicolas Sarkozy affirme aux JA en Alsace : « Il y a moins de jeunes que d’anciens en agriculture et cela est sans doute inéluctable. »
Ces « changements » sont indispensables selon lui, puisque l’agriculture française et européenne « dispose d’une perspective de marché quasi inépuisable » en raison d’« une vérité ». Celle de la hausse nécessaire de 70 % de la production agricole mondiale d’ici à 2050 si l’on souhaite répondre à la hausse continue de la demande agricole mondiale, en particulier dans les pays émergents. Et la question qui se pose est donc la suivante pour Nicolas Sarkozy : « Est-ce nous, les agriculteurs européens et français, toutes filières confondues, qui allons profiter de cette hausse de la production ? »

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 30 septembre 2011.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Tracteurs barrant l'accès à la A75 suite à une action syndicale.
Pourquoi l'A75 reste bloquée à hauteur de Saint-Flour ?

Pas question de démanteler le barrage bloquant installé sur l'autoroute A75 par les agriculteurs du Cantal à hauteur de Saint-…

A75 : le siège de la contestation agricole cantalienne

Vendredi, les troupes de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs entamaient leur quatrième jour de blocage de l’autoroute, avec en…

Mobilisation massive des agriculteurs le 25 janvier 2024 au Puy en Velay
Forte mobilisation des agriculteurs en Haute-Loire

Ils sont venus en tracteurs des 4 coins du département pour montrer leur colère auprès des administrations (DDT, direction des…

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière