Aller au contenu principal

Pôle Installation-Transmission de la Chambre d'agriculture de la Creuse
Du salariat à l’installation : un pari avec un minimum de risques

La série d'articles sur le thème de l'installation se poursuit. Elle est réalisée avec l'aide du CASDAR.

Jean-Noël Imbert a 34 ans. Originaire de la Haute-Vienne, il est titulaire d'un Bac Pro CGEA, obtenu en 1998 par apprentissage. Il a une expérience de 11 ans comme salarié agricole. Depuis peu, il s’est installé en Gaec. Il nous apporte son expérience.

Un choix de parcours privilégiant l'apprentissage

« J'ai choisi la voie de l'apprentissage pour acquérir de la pratique. Mon Bac Pro en poche, n'ayant pas d'opportunité et ne me sentant pas prêt pour m'installer, j'ai cherché du travail comme salarié agricole.

En 2000, j'ai tout de suite été embauché sur une période de cinq ans. Dans le secteur de La Souterraine par un groupement d'employeurs entre deux exploitants (Jean Dumas et Denis Mathieu).

En 2005, Olivier, le fils de Jean Dumas s'est installé dans le cadre DJA en Gaec avec son père. C'est à ce moment là qu'une possibilité d'association future a été évoquée dans l'optique de remplacer Jean lors de sa retraite. Pour préparer ce projet d'installation et gérer cette période transitoire, j'ai pris un poste de salarié sur une autre exploitation jusqu'en 2007. Entre temps, les deux exploitations du groupement d'employeurs ont constitué le Gaec Dumathieu, dans lequel j'ai repris une fonction de salarié. Au cours de l'année 2008, Jean a annoncé son départ en retraite. Les associés (Olivier et Denis) m'ont proposé de le remplacer. J’ai accepté tout naturellement leur proposition. »

Bien s'entourer pour un projet bien défini

« Mon installation s'est concrétisée début 2009. J'avais commencé mon parcours à l'installation courant 2008.

Le projet a été travaillé avec mes associés ; nous souhaitions aborder les aspects techniques, économiques, juridiques et fiscaux afin de pouvoir faire les choix les plus judicieux, nous nous sommes entourés des compétences du juristes (Dominique Marcicaud, chambre d'agriculture), du conseiller de gestion (Damien Bourry, l’AGC 23), de la conseillère agricole locale (Delphine Cardinaud, GDA de La Souterraine). Le plan de financement a été élaboré avec la banque (Gérard Guillon, Crédit Agricole).

Après cette phase de réflexion, le Plan de Développement de l'Exploitation a pu être finalisé, et il a été présenté et validé en CDOA en décembre 2008 ».

Organisation du travail et qualité de vie

« Chaque membre assume des activités bien définies : Denis s'occupe de la gestion des troupeaux et de l'assolement ; Olivier du matériel ; et moi, je m'occupe de la partie administrative et je fais le tampon pour les gros travaux car je connais bien les deux exploitations.

Grâce à notre organisation du travail, chaque associé dispose d'au moins un dimanche sur trois et d'une semaine de congés dans l'année.

En semaine, nous arrivons à libérer du temps pour faire face à nos responsabilités professionnelles (administrateur au GDA, président cantonal des JA).

Dans notre société, c'est Denis qui remplit le rôle du « sage », il a l'expérience et le recul lors des prises de décisions. »

« Pour moi, l'installation en société présente de nombreux avantages. L'exploitation étant assise, l'accord de la banque a été plus facile ; l'appui et l'expérience des associés m'ont rassuré pour maîtriser des tâches comme la gestion administrative. Mon statut de salarié m'a permis de travailler dans plusieurs exploitations et d'acquérir des savoirs-faire. En plus, le fait de bien connaître les deux exploitations et mes futurs associés m'a aidé à franchir le cap de l'installation. »

Transmettre son savoir-faire

« La prochaine échéance majeure pour notre société est prévue dans 12 ans : fin de remboursement des prêts JA, et départ probable en retraite de Denis, qui a 48 ans aujourd’hui. J'espère que d'ici là, nous pourrons accueillir des jeunes sur l'exploitation pour leur transmettre notre savoir-faire, en utilisant par exemple la voie de l'apprentissage.

Dans un avenir proche, des chantiers sont en cours dans notre entreprise : amélioration des conditions de travail, prévision de construction de bâtiment, amélioration du niveau génétique du troupeau.

Je suis satisfait des choix que j'ai effectués et je suis convaincu que l'installation sociétaire après une expérience de salarié agricole est une solution qui mérite d'être privilégiée. »

Sabine Durudaud
Pôle installation-transmission de la chambre d'agriculture

Delphine Cardinaud,
Conseillère agricole au GDA de La Souterraine

Hervé Feugère,
Pôle communication de la chambre d'agriculture

Le Gaec Dumathieu

Il est situé au Mazaudeix, sur la commune de La Souterraine.

- SAU : 223 ha
- Assolement 2009 : 33 ha de céréales (blé, orge, triticale) ; 12 ha de maïs ensilage ; 174 ha de surface en herbe ; 4 ha en autres utilisations.
- 180 vaches limousines
- Système naisseur
-engraisseur : génisses grasses de 28 mois et de moins de 24 mois, taurillons de 14 à 16 mois.
- Matériel en Cuma.

Pour vous aider à la chambre d’agriculture

Pôle instruction-installation-transmission

Ses missions : animation du Point Info Installation en partenariat avec les Jeunes Agriculteurs ; animation du centre d'élaboration des plans de professionnalisation personnalisés en partenariat avec le CFPPA d'Ahun ; réalisation et instruction des Plans de développement de l'exploitation ; suivi des dossiers Pidil ; tenue et animation du RDI ; soutien aux exploitations en situation fragile ; réalisation de dossiers Projet Global et DIVA
Tél : 05 55 61 50 00.

Le conseiller territorial et l'installation

Dans chaque petite région, un conseiller territorial de la Chambre d'Agriculture est chargé des questions d'installation et de transmission.
Région La Souterraine- Bourganeuf : Tél : 05 55 63 13 55.
Région Ahun-Guéret : Jean-Philippe Guillemet. Tél : 05 55 61 50 00.
Région Aubusson-Auzances : Carole Sidoux. Tél : 05 55 83 07 40.
Région Chambon-Boussac. Bernard Larbaneix. Tél : 05 55 82 27 67.

Le juriste et l'installation

Le service juridique de la Chambre d'Agriculture étudie avec le candidat à l'installation les incidences juridiques, fiscales, sociales et économiques de son projet et l'opportunité de constituer telle ou telle société ou d'intégrer une société existante.
Tél : 05 55 61 50 13.

Les plus lus

ofb et agriculteur se rencontrent sur une exploitation agricole
Les agents de l'OFB à la rencontre du monde agricole

Une quinzaine d'agents de l'OFB AuRA est allée à la rencontre du monde agricole au cours d'une formation de trois jours dans…

jeune taureau salers lors de la vente aux encheres dans le Cantal
Combien se sont vendus les jeunes reproducteurs salers ?

Les éleveurs accordent une grande importance à la préservation et au développement de la race. La vente de jeunes taureaux…

Hélène Burgaud-Tocchet
[Interview] Une nouvelle directrice à la DDT de la Creuse

Hélène Burgaud-Tocchet, directrice départementale des Territoires de la Creuse

Randonneurs sur le volcan cantalien
Randonnée : quels nouveaux GR vont sillonner le Cantal ?

Pas moins de quatre projets de nouveaux itinéraires ou d’extension de GR existants devraient voir le jour dans le Cantal,…

carcasse dans un abattoir dans le Puy-de-Dôme
L'abattoir d'Issoire deviendra-t-il départemental ?

Le Conseil département du Puy-de-Dôme entame une réflexion pour une possible reprise de l'abattoir d'Issoire, suite à l'arrêt…

Des centrales d'achats bloquées par les agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes

Les braises des manifestations agricoles de janvier à peine refroidies, FNSEA-JA remettent le couvert à partir de ce mercredi…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière