Aller au contenu principal

Deux amis pour une exploitation

Originaires tous les deux du Nord de la France, Éric Paindavoine et Pablo Haire ont fait le choix de s’installer en maraîchage biologique en Lozère. Installés au printemps, les deux amis pensent pouvoir commercialiser leurs premiers produits dans les prochaines semaines.

Les deux agriculteurs entourés des représentants de la Safer et de la chambre d’agriculture qui les ont accompagnés lors de leur installation.
Les deux agriculteurs entourés des représentants de la Safer et de la chambre d’agriculture qui les ont accompagnés lors de leur installation.
© Aurélie Pasquelin

Peu présent sur le département, le maraîchage tend pourtant à se développer en Lozère. À la Rochette, à côté de Florac, une nouvelle exploitation est en train de voir le jour. Originaires de Valenciennes, dans le Nord de la France, Éric Paindavoine et Pablo Haire ont choisi de s’y implanter pour y créer une exploitation qui à terme produira des légumes, des fruits, des œufs et du miel, le tout avec le label Agriculture biologique. « Nous nous sommes connus au lycée, se souvient Éric Paindavoine. Nous avons ensuite pas mal bougé chacun de notre côté. Nous sommes cependant toujours restés en contact. Je me suis installé en Lozère et Pablo en me rendant visite est lui aussi tombé amoureux de la région. » Les deux amis ont ainsi décidé de sauter le pas et de s’installer ensemble.

Redonner vie à la terre
Après avoir suivi le parcours habituel des jeunes installés, ils ont pu, au début de l’été, soit un peu plus d’un an plus tard, commencer à travailler sur leurs 5 hectares. « La propriété était en vente depuis un peu plus d’un an, raconte Xavier Meyrueix, directeur de la Safer Lozère. Avec 1,2 ha de parcelle plate situé à côté de la rivière, elle avait un potentiel fort pour installer des maraîchers. »

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1526, du 19 septembre 2019, en page 3.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière