Aller au contenu principal

Volailles : Actualité agricole et agroalimentaire des filières poulets, poules pondeuses, canards, dindes, œufs, foie gras dédié

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Une piste pour diminuer le coût de l'aliment en 100 % bio

Un aliment plus pauvre en protéines compensé par l’ingestion de végétaux : une piste étudiée par l'Inra de Magneraud pour diminuer le coût de l'aliment en élevage bilogique.

L’ingestion de végétaux 
sur les parcours peut atteindre 15 grammes par jour selon l'étude de l’Inra du Magneraud.
L’ingestion de végétaux
sur les parcours peut atteindre 15 grammes par jour selon l'étude de l’Inra du Magneraud.
© A. Puybasset

Une piste parmi d’autres est étudiée à l’Inra du Magneraud pour réduire l’impact du 100 % bio sur le prix de l’aliment : celle d’envisager la consommation de végétaux
sur les parcours comme un complément alimentaire. « De précédents travaux ont montré que l’ingestion sur les parcours est très variable et peut atteindre 15 grammes par jour de matière sèche de végétaux », précise Karine Germain de l’Inra. L’Institut de recherche a testé l’impact
d’un aliment croissance et finition avec un taux de protéines deux points inférieurs à un aliment classique (avec une baisse de 3 à 4 % sur le prix de l’aliment). « Quelle que soit la durée d’élevage (84 ou 100 jours), de très faibles écarts ont été observés sur le poids final. Les poulets du lot essai ont compensé la baisse du taux de protéine par une ingestion plus importante de végétaux. »

 

Voir aussi article " Le passage à l'aliment 100 % bio pénalisera le coût de production ".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Vignette
La coopérative des volailles de Loué réagit à la baisse des ventes de poulet entier label rouge
Surpris par le recul du poulet entier et la stagnation de l’œuf sous labels rouges, le leader national prépare une nouvelle…
Vignette
La course au sexage des embryons de poule
Parmi les nombreuses start-up qui travaillent sur l’ovosexage, la société allemande Seleggt semble avoir pris un temps d’avance,…
Vignette
La volaille est le dindon de la farce de l’accord entre l’Union européenne et le Mercosur
Signé le 28 juin, l’accord commercial bilatéral entre l’Union européenne et le Mercosur pénalise fortement le secteur agricole…
Vignette
Le groupe coopératif Terrena investit dans ses filières de volailles différenciées et les PAI
La page Doux est tournée chez Terrena. Le groupe investit désormais dans les filières différenciées, notamment avec un nouvel…
Vignette
LDC en pole position européenne
Avec ses acquisitions, le groupe LDC accroît ses performances et se positionne en leader européen, mais il stagne dans les GMS en…
Vignette
Nombreux cas d’influenza H3N1 en Belgique
Depuis fin avril, plusieurs dizaines d’élevages des Flandres belges ont été atteints par un virus influenza en principe…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)