Aller au contenu principal

L’Institut technique de l’aviculture lance trois grands projets de recherche-développement

L’Institut technique de l’aviculture (Itavi) démarre trois projets de R & D sur la biosécurité, sur le sanitaire et sur le futur de l’élevage du poulet de chair qui vont tous trois se dérouler pendant trois années et impliquer de nombreux partenaires.

L’ajout d’enrichissements (balle de paille, blocs à picorer, perchoirs) et de lumière naturelle font partie des évolutions du standard de production du poulet, en plus des questions relatives à la densité et à la génétique. © Itavi
L’ajout d’enrichissements (balle de paille, blocs à picorer, perchoirs) et de lumière naturelle font partie des évolutions du standard de production du poulet, en plus des questions relatives à la densité et à la génétique.
© Itavi

1 NetPoulSafe : Renforcer l’observance de la biosécurité en élevage

Les bonnes pratiques de biosécurité sont l’affaire de tous. Elles sont souvent connues, mais pas toujours bien appliquées. C’est dans ce but que l’Itavi anime un réseau européen afin de créer une synergie entre un grand nombre d’acteurs dans sept pays : Espagne, Italie, Belgique, Pays Bas, Hongrie, Pologne et France. Après une phase de recensement et de partage des pratiques et des méthodes d’accompagnement de l’observance de la biosécurité, une évaluation de ces mesures sera réalisée dans des fermes pilotes. Une large diffusion des préconisations est prévue dans chaque pays.

2 Cocorico : Concevoir l’élevage du futur des poulets de chair

L’Itavi lance un projet portant sur la conception d’un système d’élevage du poulet conciliant le prix et les attentes sociétales. L’objectif est d’accompagner l’évolution d’un nouveau standard de production du poulet de chair qui améliore les conditions de vie des animaux, tout en maîtrisant les surcoûts et les impacts environnementaux. Il sera mené avec l’interprofession Anvol et l’association Elinnove des équipementiers et constructeurs, en lien avec de nombreux partenaires de la recherche, du développement et de la formation (Inrae, Anses, chambres d’agriculture des Pays de la Loire et de Bretagne, école d’ingénieurs Esa d’Angers). Des nouvelles connaissances, des solutions et des outils concrets seront apportés aux éleveurs et à la filière pour s’adapter aux nouveaux enjeux.

3 MycoRepro : Prévenir le risque mycotoxique chez les volailles reproductrices

Un observatoire de l’exposition alimentaire des poules reproductrices aux mycotoxines va être constitué pour avoir une idée précise du risque. Une phase expérimentale prévoit l’exposition séquentielle des animaux à de faibles doses pour évaluer l’apparition d’effets toxiques cumulatifs et d’impacts sur les performances de ponte et la qualité des poussins. En fonction des résultats, des outils de diagnostic et de conseil seront proposés aux acteurs de l’élevage et de la santé. Ce projet est mené avec l’école vétérinaire de Toulouse et l’Inrae.

 

A lire aussi : L'itavi évalue le bien être animal avec l''intelligence artificielle

 

 

 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Les éleveurs de la confédération paysanne dénoncent un excès de zèle sanitaire envers les éleveurs élevant leurs poules hors cage et en plein air. © A. Blanchin
Salmonelles : Des éleveurs de pondeuses protestent contre les abattages
Fin janvier à Lyon, des éleveurs de la confédération paysanne manifestaient pour faire évoluer la réglementation salmonelle sans…
Le rachat de Ronsard par LDC autorisé sous conditions
L’Autorité de la Concurrence a donné son feu vert au rachat du groupe Ronsard par LDC au groupe coopératif Eureden, dont les…
Guillaume Garnier : « L’utilisation de tourbe pour le primo-paillage permet un juste équilibre entre maîtrise des pododermatites et frais de litière. » © A. Puybasset
« La litière de tourbe est le meilleur compromis pour mon élevage de poulets lourds »
Pour limiter les pododermatites tout en maîtrisant les frais de litière, Guillaume Garnier épand de la tourbe dans ses deux…
Le groupe Avril va vendre sa branche œuf
Le groupe agroalimentaire Avril, veut vendre sa branche œufs coquille et ovoproduits, ainsi que l’activité porcine pour se…
Tous les matériaux de construction voient leur prix flamber avec la Covid-19 : le bois, l'acier, l'isolant, le plastique... © P. Le Douarin
La hausse de l’acier et des plastiques impacte le prix des équipements avicoles
L’explosion des prix ne concerne pas seulement les matières premières agricoles. L’acier et les polymères plastiques connaissent…
Le vaccin vecteur adapté aux palmipèdes pourrait être administré en primo-vaccination au couvoir et être accompagné d’un rappel par l'éleveur, selon des modalités à préciser. © P. Le Douarin
Influenza aviaire : les scientifiques sont prudents à propos de la vaccination des canards
Le milieu scientifique craint que la vaccination masque la circulation silencieuse de sous types de virus influenza susceptibles…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)